Quelle Europe identitaire pour demain ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(2 Votes)

La question de l'identité européenne est la question centrale de la construction de l'Europe. Cette question nous renvoie dans le temps à la construction de notre Histoire commune.

L'ECHELLE DU TEMPS

En 2001, le paléontologue français Michel Brunet et son équipe découvre au Tchad, plusieurs ossements fossiles dont un crâne. Après une datation, on lui attribue 7 millions d'années à Tourmaï, le premier hominidé. Les recherches entreprises démontrent une évolution bipède. L'Afrique de l'Est est le berceau de l'Homo Habilis apparu il y a environ 2,5 millions d'années. Puis vers 1,8 million d'années, l'Homos Erectus est une évolution de l'espèce humaine vers une vie nomade à pied. En Europe, les dernières recherches attribuent une présence vers 1,2 million d'années. La migration est venue d'Afrique pour se répendre vers l'Europe et l'Asie. La présence des espèces Homo Sapiens et Homo Néandertal sont attestées entre 600.000 et 450.000 années. Les différentes espèces humaines se sont mélangées avec une dominante de l'espèce Homo Sapiens. Les dernières recherches sur l'ADN sur les êtres humains ont mis en évidence une petite proportion de l'ADN de l'Homo Neandertal.

A l'heure actuelle, on attribue à l'Afrique l'origine de l'apparition de l'espèce humaine. Il y a environ 25 millions d'années, une espèce de singe évolue différemment. Sa morphologie se différencie avec une transformation de la boîte crânienne et des mains. Ainsi est né l'espèce humaine après une très longue mutation génétique. L'Homme de 2018 a une ADN très proche de l'espèce Home Sapiens

LES RELIGIONS

Du temps des peuples chasseurs-cueilleurs la pratique de la médiation de l'Homme avec les esprits des morts du clan, du gibier, de la nature est un trait dominant de ces tributs nomades. Les études entreprises ont permis d'établir la recherche d'une communication avec les esprits des animaux.

Au néolithique et dans les premières sociétés primitives, les premières "religions primitives" ont recherché des réponses à travers l'existence d'idoles, aux cultes voués aux animaux, ... pour des questions liées à la mort. L'âme du défunt devait rejoindre le monde des ancêtres pour éviter qu'elle vienne porter atteinte au monde des vivants.

Les études sociologie-archéologiques sur la religion ont permis d'établir vers - 8.000 ans à Nabta Plava en Egypte, la pratique "religieuse" dans un bâtiment (Temple). Cette population constituée d'éleveurs dans le désert honorait des divinités. L'Homme en domestiquant les animaux et la nature commence à s'élever vers les dieux.

A cette période de l'histoire de l'Humanité, l'homme s'interroge sur les causes des phénomènes surnaturels. 

Dans l’Égypte antique, les dieux ont créé la Terre et ils régissent un ordre harmonieux qui permet d'assurer la continuité du cycle de la vie. Le pharaon est le descendant des dieux sur terre.Il est le seul intermédiaire entre les divinités et les hommes. Sa mission terrestre est d'assurer la pérennité de l'harmonie terrestre ( la déesse Maât) et combattre les forces du mal. Les prêtes doivent seconder le pharaon sur l'ensemble du territoire dans la pratique religieuse quotidienne dans les temples. Le temple est la demeure des dieux qui apparaissent sous la forme de statues divines. Le peuple doit apporter des offrandes et participer aux rites liés aux divinités.

Le pharaon est le représentant des divinités, il incarne le pouvoir religieux et il est aussi le roi. En conséquence, il concentre tous les pouvoirs: religieux, judiciaire, militaire, économique dans sa société.  En Chine, la dynastie Zhou s'impose pour unifier une partie du territoire chinois vers 1.200 av. J.C. Le roi, Tianzi est le fils du ciel. Son pouvoir provient de son mandat terrestre.

Dans les religions polythéistes de la méditerranée  chez les grecs, les romains, les gaulois, égyptiens .... il existe un panthéon où les dieux ont des statuts différents avec une relation hiérarchique.

Selon les chercheurs, l'évolution spirituelle des nouvelles religions est venue lors de l'apparition de prophètes vers des religions orientées  vers le salut. Ces nouvelles religions sont monothéistes. On peut citer l’hindouisme, le bouddhisme thaïlandais, les religions hébraïque et juive, le catholicisme breton et l’islam marocain. Par exemple, dans le christianisme, les écritures des évangiles expliquent la relation entre Dieu et les hommes et du salut de l'âme.

L'organisation collective des croyants est du ressort des instances religieuses. Chaque religion établit un système hiérarchique pour diriger et diffuser aux fidèles la bonne parole. Par exemple dans le domaine des valeurs morales, le christianisme développe à partir des citation des apôtres une définition du bien et du mal. Il est abordé les thèmes de l'amour du prochain, le pardon, l'honnêteté, la fidélité, la générosité, la joie, ...

Une analyse historique des différentes civilisations a montré que l’effondrement d'une civilisation est souvent lié à l’effondrement du système social et de son organisation religieuse. La remise en cause de la supériorité de Dieu par rapport aux avancées scientifiques conduit à ébranler le discours sur la destinée humaine. L'acte religieux ne permet pas de transcender la condition humaine.

En Europe, une étude sur les 27 pays de l'Union européenne sur la pratique religieuse a établi ce constat: Dans chaque pays européen, il y a une religion majoritaire issue du christianisme. La confession catholique est majoritaire dans 15 pays, la confession protestantisme est majoritaire dans 8 pays et la confession orthodoxe est majoritaire dans 4 pays.

La prière hebdomadaire est de moins en moins pratiquée par les européens, en particulier chez les jeunes.

LE SYSTEME POLITIQUE

La Nation est une conception politique où une société est gérée par des dirigeants. Cette notion abstraite "La Nation" renvoie à la constitution d'une communauté identitaire.

Comment constituer une communauté identitaire ?

Quelle est l'utilité de la construction des pyramides ?

Quelle est l'utilité des alignements mégalithiques à Carnac en Bretagne ?

Les chercheurs en science sociale ont émis comme hypothèse, la volonté d'un groupe minoritaire d'imposer un ordre social à une population. Dans le cas de l’Égypte Antique, les "paysans" éleveur-cultivateurs vivaient autour du Nil.Sans ordre social bien déterminé entre les tributs familiales. Pour le Pharaon et ses prêtes, il était vital d'instituer un ordre social pour imposer leurs volontés au peuple. L'édification des pyramides permet de rassembler des dizaines de milliers de paysans pour exécuter des tâches déterminées. Chaque construction exigeait plusieurs années de travaux. Ainsi le Pharaon et ses prêtes mettent en place une théocratie. Le Pharaon se soumet à la volonté divine. Son pouvoir est exercé par les prêtes qui sont investies de l'autorité religieuse. Ce pouvoir s'exerce par la persuasion sans recourir à la force.

Au IVe siècle, l'Empereur romain Constantin 1er reconnaît l'église catholique romaine comme l'une des religions de l'Empire.Il favorise son implantation en Europe. Dans la mise en place de son administration, le pouvoir religieux est l'un des soutiens au pouvoir politique de l’Empereur. Il prend des actes juridiques pour permettre aux citoyens le droit de choisir entre le tribunal civil et la médiation de l'évêque alors élu par le peuple.

Les francs conquièrent des nouveaux territoires en Europe par la guerre. Au cours de cette période vers l'an 770, Charlemagne favorise le développement de la chrétienté dans tout son empire, parfois par la force. En 789, il est proclamé l'Admonitio  generalis où le roi édite les nouveaux principes du pouvoir politique vers une théocratie. Au niveau du pouvoir religieux, il confirme l'existence des instances religieuses basées sur le fondement institutionnel de l’Église. Il est aussi institué la vie paroissiale du fidèle à suivre au quotidien. L'obéissance du fidèle aux préceptes est contrôlée par des chargés de mission (Missi dominici). Les évêques deviennent les gestionnaires des possessions du royaume.

En l'an 800, Charlemagne est sacré Empereur par le Pape Léon III qui s'est agenouillé à Rome. La marque de la prosternation du Pape vers le nouvel empereur contribue à accréditer que le Divin l'a choisi comme l'envoyé de Dieu sur terre. Charlemagne devient le 1er Empereur romain d'Occident avec des possessions territoriales étendues dans une grande partie de l'Europe Occidentale.

En 814, la mort de Charlemagne déclenche le processus de séparation en 3 parties de l'Europe carolingienne. L’Église s'est implantée sur l'ensemble de l'empire comme la souligné Angilbert: la chrétienté est un ensemble territorial ... Les différents Conciles où les évêques débattent de certaines questions religieuses ont permis d'affirmer le pouvoir d'une théocratie épiscopale. La papauté devient le centre du pouvoir religieux avec une organisation territoriale basée sur les églises, les monastères, ...

Le couronnement du roi dans une cathédrale par un évêque ou un pape permet d'établir le lien avec le divin.

Lors de la Révolution française, la Convention Nationale prononce la sentence de la décapitation du roi Louis XVI. En 1793, la guillotine coupe le lien entre le divin et le peuple.

Déjà Aristote dans l'Antiquité mentionne un jugement de valeur sur les types de gouvernement et il fait la distinction entre les constitutions normales dont le but est la justice dans l’intérêt commun et les constitutions déviantes qui servent l'intérêt personnel des gouvernants.

Jean Jacques Rousseau dans son livre "Le Contrat social" fait une distinction entre 3 formes de gouvernement:

- la démocratie (le peuple)

- l'aristocratie (une élite minoritaire)

- la monarchie (une seule personne)

La notion abordée de la dégénération des gouvernements par Aristote est retravaillée par J.J Rousseau: Il note qu'un vice inhérent au corps politique, c'est la volonté des gouvernants à agir sans cesse contre leur sens de l'intérêt général.

Montesquieu remarque qu'une autorité a toujours tendance à abuser de ses pouvoirs (De l'esprit des Loix)

"c’est une expérience éternelle que tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser : il va jusqu’à ce qu’il trouve des limites , il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir". Dans l'Encyclopédie, d'Alembert écrit dans le cinquième volume cette réflexion:

"c’est l’esprit de citoyen qui l’a dicté. L’amour du bien public, le désir de voir les hommes heureux s’y montrent de toutes parts ; et n’eût-il que ce mérite si rare et si précieux, il serait digne, par cet endroit seul, d’être la lecture des peuples et des Rois. Nous voyons déjà par une heureuse expérience, que les fruits de cet ouvrage ne se bornent pas dans ses lectures à des sentiments stériles. Quoique M. de Montesquieu ait peu survécu à la publication de l’Esprit des lois, il a eu la satisfaction d’entrevoir les effets qu’il commence à produire parmi nous ; l’amour naturel des Français pour leur patrie, tourné vers son véritable objet ; ce goût pour le commerce, pour l’agriculture et pour les arts utiles, qui se répand insensiblement dans notre nation ; cette lumière générale sur les principes du gouvernement, qui rend les peuples plus attachés à ce qu’ils doivent aimer."

La notion de séparation des pouvoirs est fondamentale pour identifier le système politique d'un pays ou d'une nation. Depuis l'Antiquité, on peut distinguer plusieurs régimes de gouvernement (démocratique, monarchique, théocratique, dictatorial).

La séparation des pouvoirs est respectée dans les démocraties à régime parlementaire et les démocraties à régime présidentiel. Dans le régime parlementaire, les assemblées limitent le rôle soit du roi en monarchie, soit du président en république. En régime présidentiel, le chef de l'état a le pouvoir exécutif qui limite l'action du pouvoir législatif.

En France, à la Révolution française, la Convention thermidorienne vote la séparation de l’Église catholique de l'état. Elle reconnaît le pouvoir spirituel à toutes les religions mais interdit à l'église catholique des activités liées au pouvoir civil: tenu des états civils, célébration du mariage civile, ..dans les communes.

La promulgation au journal officiel de la loi du 9 décembre 1905 concernant la Séparation des églises et de l'Etat renforce le pouvoir civil des politiques sur la nation française. Le principe de la laïcité est inscrit dans la loi "Article 1er : « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes ....".

Le Progres Technique

LA DIFFUSION DU PROGRES TECHNIQUE

L'Histoire des techniques devrait être enseignée à tous les élèves. Elle mettrait en lumière que l'avancée du progrès technique résulte du concours des différentes civilisations. Les foyers technologiques sont identifiés au Moyen-Orient, en Europe, en Asie, aux Amériques.

Dans l'Histoire de l'Humanité, vers 2,5 millions d'années, l'Homo habilis façonne les premiers outils primitifs dans le silex pour la chasse et la pêche. On situe vers 400.000 ans la maîtrise du feu. Au fil du temps, l'Homme préhistorique expérimente le feu à la cuisson de ses aliments et dans ses techniques de chasse.

19 Silex Taille Prehistoire

Au Néolithique, le fer météorique est travaillé mais les premières techniques de traitement des minerais apparaissent avec l'âge du Bronze (4.000 ans av J.C). La maîtrise de la température à l'intérieur dans un four est nécessaire pour obtenir la fusion du métal. Il faut un combustible, le bois. Créer un atelier avec un four exige une sédentarisation d'une partie de la population. Il y a une séparation des tâches au sein de la communauté. Le troc permet de commercer entre les premiers artisans et les premiers agriculteurs. Les différentes fouilles ont permis d'établir que l'or, l'argent le cuivre étaient travaillés à froid par martelage au début de la naissance de la métallurgie.

Le travail artisanal du bronze (un alliage de cuivre), puis du fer contribue à développer les terres à défricher. Les nouveaux outils plus résistants permettent de labourer des nouvelles parcelles de terre. Ainsi, les nouvelles terres cultivables apportent des nouvelles ressources alimentaires aux tributs. 

Le développement des premières cités le long des fleuves comme en Egypte avec le Nil, en Mésopotamie (Turquie, l'Irak et la Syrie) avec le Tigre et l'Euphrate et en Inde avec Indus permet une agriculture nourricière et abondante. Au fil des millénaires, les techniques liées à l'irrigation avec les construction d'infrastructures hydrauliques assurent la prospérité des cités et des empires.

Le commerce est assuré par les voies navigables. On date vers 4.000 av. J.C apparition des premières embarcations primitives sur le Nil, le Tigre et l'Euphrate. Au niveau de la technique de propulsion, il était utilisé l'énergie humaine ou animale pour tirer l'embarcation le long d'un chemin de halage, ou les rames ou la voile.

Des récentes fouilles ont permis d'établir une datation de l'apparition de la 1ère roue sur un chariot en Ukraine vers 4.000 av.J.C. En Pologne, sur des anciennes céramiques, il y a aussi des représentations de chariot vers 3.800 av J.C. Cependant, la 1ère roue en bois assemblée autour d'un axe est apparue en Slovénie vers 3.300 av J.C. Les Sumériens transportaient des lourdes charges à l'aide de rondins de bois vers 3.500 av. J.C en Irak. Vers 2.000 av J.C, il apparait la roue équipée de rayons.

En Syrie, les Hittites produisaient du fer vers 2.000 av. J.C.Les fouilles ont attesté de la présence d'une certaine maîtrise sidérurgique du fer dans une région d'Asie mineure (d'Anatolie à l'Iran) entre 1.500 et 1.000 ans av. J.C. L'age du fer se répand en Europe entre 800 et 50 av.J.C, en Asie et en Afrique du Nord.

Les échanges commerciaux entre les différentes civilisations indiennes, arabes et chinoises ont contribué à diffuser les connaissances techniques liées au nouveau matériaux, le fer. En Chine, la vallée du fleuve Jaune est l'une des zones où la civilisation chinoise s'est créée. La mise en place d'une bureaucratie royale avec un système "féodal" rassemble le peuple autour de la dynastie au pouvoir. La communication technique sur le fer a permis à la civilisation chinoise de s'approprier ce nouveau matériaux très rapidement. Les fouilles ont établi la production de fonte de fer en quantité suffisante pour construire des ponts. La transmission du savoir-faire est communiquée à l'aide de l'écriture inventée vers  1.400 av.J.C (le système de pictogrammes).

Dans l'Antiquité, les différentes civilisations méditerranéennes, en particulier, la Grèce Antique créée des cités états puissantes comme Athènes et Sparte. Chaque Cité-état est indépendante mais en cas de conflit, elles doivent s'unir pour défendre la Grèce. La faible productivité agricole des terres conduisent les grecs à se tourner vers la mer. Cette nécessité alimentaire va permettre le perfectionnement et l'invention de moyens techniques comme la vis et la poulie, le palan, .... L'architecture navale est repensée des navires pour naviguer sur la mer méditerranée. Les importants ports sont construits comme Antioche, Alexandrie. La flotte commerciale et militaire sont importantes sur le bassin méditerranéen.

Les premiers hommes ont gravé dans les grottes des dessins pour identifier les territoires. Cette pratique de la "Cartographie" va évoluer au Moyen Orient. Cependant, la représentation du monde va mobiliser la Grèce. Au IIIe siècle av. J.C Eratosthène, astronome, géographe, mathématicien, philosophe et poète élabore la 1ère carte du monde à partir des éléments connus à cette époque.

18 1er Carte Monde Grec

Les romains vont s'approprier les techniques développées par les différents peuples (grecs, gaulois, ..) et apporter un perfectionnement en particulier dans le domaine de la construction et du transport de l'eau. Les principales cités romaines, gallo-romaines, .. ont été équipées pour acheminer l'eau aux thermes mais aussi aux villas d'un système d' oléoduc avec parfois la construction de pont-aqueduc comme dans le Gard.

Le projet d'acheminer l'eau sur une distance de + 52 km du pied d'Uzès à Nîmes exigait la construction d'un pont aqueduc d'une hauteur de 48 mètres avec 3 rangées d'arcades superposées: le 1er niveau 6 arches, le 2e niveau 11 arches et le 3e niveau 35 arches. Aujourd’hui sa longueur est de 273 mètres mais à l'origine, il y avait 12 arches supplémentaires ce qui faisait une longueur de 360 mètresOn évalue à environ 1.000 ouvriers le personnel employé à la construction du pont aqueduc sur une durée d'environ 5 ans. Il fallait extraire la pierre de la carrière de l'Estel située à proximité du pont, puis tailler les blocs de pierres, et les assembler avec des moyens de levage. Une fois l'ensemble de l'ouvrage de l'aqueduc terminé, il a fallu réaliser les interventions nécessaires sur les conduits pour assurer l'écoulement correct de l'eau vers Nîmes.

18 Pont Aqueduc Gard France 1

18 Pont Aqueduc Gard France

Au musée Gallo-romain de Lyon (France), il est exposé une ancienne pompe. Le système a été étudié et modélisé pour expliquer au public son fonctionnement en 3D par une école d'ingénieurs. La maîtrise de l'eau est importante dans les régions arides. Les romains avaient perfectionné le système technique du pompage pour irriguer des terres pour les rendre fertile à la culture. Un traité d'architecture romain daté du 1er siècle av. J.C mentionne l'utilisation d'une roue à eau pour l'irrigation. En Illyrie (Albanie), il est utilisé des moulins à eau pour moudre les céréales. Au niveau technique, la roue centrale est composée de palettes. La pression de l'eau s’exerce sur les palettes ce qui engendre une rotation de la roue qui entraine un mécanisme qui anime un mouvement de rotation à la meule supérieure.

18 Pompe romaine Musee Gallo Romain Lyon

Au niveau de l'assainissement des cités, un système complexe est réalisé pour évacuer les eaux usées des habitats. Il y a une préoccupation sanitaire évidente dans l'architecture urbaine romaine.

Le développement du commerce et la nécessité de déplacer rapidement les légions pour défendre l'empire ont abouti à la construction d'un important réseau de circulation au sein de l'empire. Les historiens ont permis d'établir qu'il existait un réseau de circulation en Gaule. Ce réseau a permis à César de déplacer rapidement ses légions pour venir assiéger l'armée des gaulois à Alésia. La construction des 29 voies romaines sur + 80.000 km était terminée en l'an 114. La technique de construction devait garantir la pérennité de l'ouvrage réalisé à l'aide des soldats et des esclaves. Le tracé par l'architectus (ingénieur en génie civile) permet aux agrimensores (géomètre) de borner la voie romaine. La voie était bombée pour évacuer l'eau de pluie de la chaussée.

18 Reseau routier Gaule romaine

La table de Peutinger ou "Carte des étapes de Catorius" semble avoir été réalisée vers l'an 350 d'après une copie de la carte du monde Marcus Vipsanius Agrippa. Cette représentation cartographique représente l'empire romain, le Moyen Orient, l'Inde, le Sri Lanka et la Chine. La représentation schématique permet une lecture rapide des distances à parcourir entre chaque étape. Au total, il y a 555 villes, 200.000 km de voies et 3.500 monuments comme les phares, les sanctuaires, .. indiqués sur les 12 parchemins.

18 Carte Monde Romain

La mode du parfum va conquérir l'Europe méditerranéenne à partir du VII av J.C. Le commerce du parfum va engendrer une partie importante du commerce maritime. Dès l'Antiquité, la production du parfum est réalisée soit par une distillation à la vapeur dans des équipements en céramique ou par un système d'extraction aromatique avec un corps gras à chaud.

Les gaulois ont perfectionné leurs outils pour travailler la terre. La moissonneuse à traction animale, l'engrais à base de marne et de chaux à verser sur les champs cultivés, la faux pour faucher l'herbe et les récoltes, ... le tonneau pour conserver les aliments et les transporter. Le blé blanc était cultivé dans certaines régions gauloises. Le transport a été un domaine où les gaulois ont excellé. Ils améliorent le système de la roue rayonnée et du chariot pour le transport des marchandises et des personnes.

A partir du IIIe siècle, les peuples du Nord de l'Europe et de l'Asie (Francs, Alamans, Burgondes et les Vandales) commencent à attaquer les frontières de l'empire romain d'Occident. Des échanges commerciaux et militaires vont s'établir entre entre les puissances belligérantes. Des accords militaires de défense de l'empire romain vont contribuer à l'installation des francs dans le nord de la France. En 406, les Francs s'installe le long du Rhin, les Alamans en Alsace, les Burgondes le long du Rhône et les Vandales dans le Sud de l'Espagne. En 451, Attila, roi des Huns, une peuplade originaire des steppes d'Asie centrale, entre en Gaule avec une armée composée des peuples Gépides, Ostrogoths, des Skires, des Suèves, des Alamans, des Hérules, des Thuringiens, des Francs, des Burgondes, des Alains, des Sarmates et des Huns. Après avoir guerroyé, il est battu par une armée romaine coalisée avec les peuples établis en Gaule (les Alains, les Francs, les Burgondes, les Sarmates, les Saxons, les Lètes, les Amoricains, les Bretons, ..). 

L'empire romain d'Occident s'effondre en 476. Le Moyen Age occidental  commence à cette date et va durer +1000 ans avec la mort du roi Louis XI en 1483.

Au cours de cette période trouble, la régression socio-économique en Europe est importante. Le savoir est conservé dans les monastères qui sont souvent les dépositaires des savoirs des cultures grecques et romaines. Les scriptoriums alimentent les principales bibliothèques religieuses comme le monastère bénédictin d'Aurillac. Le savoir faire empirique est détenu par les ateliers artisanaux.

Le pillage des biens était la pratique en vigueur pour payer le tribut au vainqueur. Les soldats percevaient leur solde en partie grâce aux actes de pillage. Au début du Moyen Age, cette pratique a détruit une grande partie des savoirs occidentaux détenus dans les monastères et dans les villages.

Le 25 décembre 498, le roi des Francs, Clovis et 3.000 soldats sont baptisés à la religion catholique à la cathédrale de Reims. La religion catholique pratiquée dans l'espace gallo-romain devient aussi la religion des francs. Cet acte politique permet à la féodalité de s’implanter avec l'aide de l'église catholique. En l'an 600, le peuple franc a assimilé la culture gallo-romaine.

Au Moyen-Age, l'apprentissage des savoirs n'est pas la priorité en Europe Occidentale. L'empire romain d'Orient conserve une partie des savoirs antiques à Constantinople et dans les principales cités sous son influence. Les arabes vont découvrir cette richesse à travers l'empire romain d'Orient mais aussi par l'Espagne au cours des échanges commerciaux. Les savants arabes vont se lancer dans des importants travaux de traduction des savoirs occidentaux. Après cette phase, ils vont les étudier et les perfectionner.

On peut citer le mathématicien Muhammad ibn Musa Al-Klwarizmi qui traduit les textes de Ptolémée, en particulier l'Almageste. Ses travaux seront consignés dans son livre "Al-Jabr" qui donnera naissance à la traduction en latin "Algèbre". Le chimiste Jabir ibn Haiyan qui établit une démarche scientifique de l'étude des matières. Dans le domaine de la physique, Ibn Al-Haytham établit les bases d'une démarches scientifique en particulier dans le domaine de l'optique en utilisant les mathématiques. Omar Khayyam développe la géométrie avec des équations du 3e degré. En astronomie, Al-Battani détaille dans son livre "livre des tables sabéennes" la correction de certains calculs de Ptolémée aux niveau des tables pour le soleil et la lune. En médecine Ibn Sina plus connu sous le nom d'Avicenne, va dans son ouvrage "Al-Qanun fi al Tibb" établir les principes de la médecine médiévale. .... Au VIIe siècle, le moulin à vent est attesté en Iran. La conception de la tour permet de capter la force du vent par des meurtrières afin de faire fonctionner une roue à palettes.

Lors du Concile de Clermont le 27 novembre 1095, le Pape Urbain II prêche la 1ère croisade pour libérer les lieux saints de la chrétienté. Cette reconquête militaire va s'étendre de 1096 à 1270 au cours de 8 croisades. Une partie de l'aristocratie féodale européenne va périr lors des croisades.

Cependant en 711 à la demande du roi Agila, l'émir musulman Mousa ibn-Nocair envoie une armée par le détroit de Gibraltar en Espagne. En un an, l'Espagne est conquise par les musulmans jusqu'au pied des Pyrénées. Au cours de la conquête, il est accordé aux habitants chrétiens et juifs la vie sauve, la conservation de leurs biens, de leurs lois et de leur foi, mais ils sont soumis à un impôt supplémentaire de protection. En 728, l'émir d'Espagne se lance dans la conquête de l'Occident. Il remporte des victoires jusqu'en 732 où il est arrêté par le Maire du palais franc Charles Martel. La présence arabe sur le continent européen va durer plusieurs siècles jusqu'en 1492 où le royaume de Grenade tenu par les Maures est cédé au roi catholique Ferdinand II d'Aragon. La ville de Cordoue devint la capitale de l’émirat dépendant de Damas au VIIIe siècle. L’architecture de la Grande Mosquée est remarquable. Elle intègre des éléments de construction de l'architecture occidentale mais aussi de l'architecture orientale. Parmi les innovations de la construction, l’association de la voûte en croisée d’ogives avec un système d’arcs polylobés outrepassés donne de la stabilité et de la solidité à l’ensemble et constitue une avancée architecturale remarquable.

Le commerce des marchandises entre le monde arable vers l'Europe et la Russie soit par la voie terrestre par les fleuves comme la Volga, soit par l'Espagne a permis d'établir des liens entre les différentes civilisations occidentales. Par exemple, les arabes achetaient de l'ambre vendu par les slaves. L'ambre était préconisé dans la médecine médiévale. L'empereur Charlemagne a interdit le commerce des épées et les cuirasses franques à l'extérieur de l'empire. Il se développa un marché noir entre les pays slaves, la Rhénanie et le monde arabe.

A partir du IXe siècle, le commerce des esclaves se développe entre les pays slaves et Constantinople. Les rivalités entre les princes slaves conduisent à vendre les serfs des seigneuries vaincues sur les marchés d'Orient. L’Espagne musulmane  par l'intermédiaire des marchands juifs alimentait par l’Andalousie l'Afrique du Nord.

Au Xe siècle, les premiers moulins à vent commencent à apparaître pour remplacer l'énergie humaine et animale en Europe. La technique employée est dérivée de la navigation à voile. Au Moyen Age, les moulins à vent appartiennent aux seigneurs qui emploient des maîtres meuniers pour broyer les céréales. Dans le Nord de l'Europe, la technique va évoluer pour pomper l'eau afin d'assécher les terres.

Au XIe siècle, le Pape Grégoire VII, ouvre la voie de la Réforme de l'église catholique. Le Pape veut au nom du pouvoir spirituel désigner les évêques et contraindre le clergé à une vie exemplaire au service de Dieu. Au cours des siècles suivants, les évêques vont édifier les cathédrales de style roman, puis gothique. Au sein du lieu de prière, les prêtes doivent prêcher les fidèles. L'architecture doit permettre l'élévation de l’âme. Les vitraux font entrer la lumière de Dieu sur l'assemblée des fidèles. La lumière devient indispensable pour montrer aux fidèles la puissance de la foi. On utilise les vitraux et le tympan pour raconter les évangiles.

Au niveau technique, les vitraux sont composés de verre. Le verre produit par l'Homme apparaît en Mésopotamie, en Syrie et en Egypte. Les artisans syriens développent le système technique de la fabrication à partir de la canne de verre à souffler. Ce procédé a été exporté par les romains dans l'empire où il y a un sable pur. Au Moyen Age, les verreries étaient installées à la lisière des forêts pour obtenir le bois nécessaire pour faire monter la température du four à près de 1500 degrés, le mélange composé d'un tiers de sable de rivière et pour deux tiers de cendres de fougères et de hêtre.

08RouenCathedraleJeuLumiereA4

08RouenCathedraleVitrail

Au cours du XIIe siècle, à partir du Nord de l'Europe, l’architecture gothique apparaît. On bâtit des cathédrales de plus en plus haute et les vitraux délivrent la parole des évangiles dans la lumière. Au niveau architectural, il est introduit des voûtes sur croisée d'ogives qui s'appuient sur imposants pilastres. Cette technique permet d’élever la hauteur de la construction et d'alléger murs en installant les vitraux.

Au cours de cette époque, les vénitiens s'imposent dans le commerce avec l'Orient et l'Asie. La chute de l'empire romain d'Orient est actée par la prise de Constantinople par les Turcs en 1453. Cette conquête par les musulmans crée un exode des savants, artistes, prélats byzantins.... vers l'Italie et l'Europe occidentale. La chaine du savoir va continuer avec cette transmission au monde occidental. Les monastères et abbayes vont contribuer aux transferts des connaissances. Les manuscrits antiques sont reproduits pour être conserver et diffuser.

Vers l'an 910, le duc Guillaume, Comte de Macon et Comte d'Auvergne, « pour l'amour de Dieu et du Christ sauveur, je donne certains de mes biens aux apôtres Pierre et Paul, à savoir le domaine de Cluny avec sa cour, sa réserve et la chapelle dédiée à Sainte Marie Mère de Dieu et à Saint Pierre prince des apôtres, avec tout ce qui dépend en fonds, chapelles, serfs, vignes, champs, prés, bois, plans d'eau et rivières, moulins, voies d'accès et de sorties, terres cultivées et incultes, ... Tous ces biens sont sis dans le comté de Mâcon ou alentour. »
La charte de la fondation de Cluny place directement l'Abbé de Cluny sous l'autorité du Pape. Le don est fait « aux apôtres Pierre et Paul ».

En 927, l'abbé Odon est nommé. Il va créer un mouvement spirituel à partir de la règle de Saint Benoît. La prière devient la principale activité de l'Abbaye de Cluny. Ce courant spirituel va se propager dans toute l'Europe et à Rome. Le Pape Jean XI va contribuer à son rayonnement en la nommant "Chef d'ordre". Cette distinction va lui permettre d'essaimer des monastères dans toute l'Europe.

En 1088, l'abbé Hugues de Semur pose la 1ère pierre de la nouvelle église baptisée "Maior Ecclesia", appelée Cluny III. Sa nef mesure 187 mètres de long, elle est la plus grande des églises construites dans le monde. En 1095, un ancien moine de Cluny, devenu le Pape Urbain II, vient l'inaugurer.

11 Abbaye Cluny Exterieur1 A3

Souvent les Abbés de Cluny étaient des personnes issues de la haute noblesse. Par exemple, l'Abbé Mayeul était devenu un proche du Roi de France Hugues Capet et de l'Impératrice Adélaïde épouse de l'Empereur d'Allemagne Othon 1er et roi d'Italie. Le développement spirituel engagé par l'église de Cluny va attirer un nombre important de monastères bénédictins dans l'ordre clunisien. Les monastères font des dons au moment de se rapprochement. L'abbé Mayeul va oeuvrer avec les Rois et les Empereurs afin de créer des monastères en Belgique, en Allemagne, en Italie, en Suisse, en Espagne. A son apogée, l'ordre clunisien compte + 1.200 monastères avec 10.000 moines dans toute l'Europe. Les Abbés et les moines de Cluny ont eu un rôle politique dans l'Europe médiévale.

Les premières abbayes se sont consacrées à l'écriture des premiers manuscrits de la chrétienté. Le scriptorium était le lieu où les moines rédigeaient les ouvrages et les copies Après cette période, les abbayes se sont échangées ces documents. L'un des travaux des moines été la copie de ces manuscrits. Ils rédigeaient des manuscrits afin de raconter les passages de apôtres sur terre. Les différentes rencontres des Saints sont illustrées à travers des manuscrits enluminés. La réputation d'un monastère provenait en partie de la qualité de production de ses manuscrits.

On a retrouvé des éléments qui attestent que le grand catalogue de l'Abbaye de Cluny était constitué d'environ 570 livres au XIIe siècle.L'illustration graphique est privilégiée à cette époque où la très grande majorité de la population (noblesse, bourgeois, serfs, ..) sont illettrées. Les scènes choisies doivent être symboliques. La mise en scène de chaque détail doit permettre de véhiculer le message de la chrétienté.

Les abbayes et les monastères possèdaient des terres pour avoir des revenus. Ils devaient utiliser les connaissances techniques de l'époque pour exploiter leurs domaines. Par exemple, L'abbaye de Fontenay a été fondée en 1119 par l'Abbé Bernard de Clairvaux de l'ordre des Cisterciens. Après donation du terrain, les moines font faire bâtir un monastère de style Roman cistercien. Son implantation a été choisie en fonction des rivières et des bois environnants. Au XII et XIIIe siècle le rayonnement de l'Abbaye est grande. Au niveau économique, il est développé une activité métallurgique à partir du XIIe siècle. La colline voisine de l'Abbaye était riche en minerai de fer. Les moines ont utilisé la rivière pour actionner la roue qui permettait d'actionner un marteau pilon.

11AbbayeFontenay Marteau Pillon Roue

11AbbayeFontenay Marteau Pillon

La forge vient compléter l'équipement nécessaire pour "travailler" le métal. Les dimensions du soufflet sont impressionnantes.

 11AbbayeFontenay Forge

A partir du XIIe siècle, les premières universités se sont créées à Bologne et à Paris. Puis, ce mouvement s'est développé au sein de l'Europe occidentale. Les universités enseignaient la théologie, les sciences, le droit et les lettres. A l'époque, le savoir "laique" enseigné ne devait pas remettre en cause les dogmes religieux. Chaque université oeuvre à créer sa propre bibliothèque.

La période de la Renaissance est marquée par l'enseignement des savoirs antiques. On redécouvre les approches des auteurs grecs sur l'humanisme, les sciences, les mathématiques, l'astronomie, ... et les apports de la civilisation arabe. Le développement des universités a créé le besoin de produire en grand nombre les livres de cours pour les étudiants. La pratique de la copie manuscrite étaient devenue obsolète.

En Asie, la Chine utilise un système technique basé sur des plaques de bois taillées. L'inscription est taillée de manière définitive comme un tampon. Le support du papier semble être apparu vers le IIe siècle av J.C. Le papier était fabriqué à partir des fibres de mûrier.  En Corée, les recherches ont établi qu'au XIVe siècle, il existe un système technique pour imprimer un texte à l'aide de caractères mobiles en bronze.

La transmission du savoir-faire chinois pour produire du papier est venue par l'intermédiaire des arabes. Il est perfectionné pour utiliser comme matière première le lin et le chanvre. Une certaine mécanisation du système d'écrasement de la fibre a été réalisée dans des moulins à papier. L'usage du papier comme l'alternative au parchemin est diffusé à partir du Xe siècle par l'Espagne.

En Europe, les différents ateliers d'imprimerie font des essais pour mettre au point la technique de reproduction des livres.La sortie d'un nouveau procédé mécanique devrait faire la fortune de l'imprimeur. Gutenberg a réinventé le procédé coréen de la typographie en l'améliorant par l'utilisation de caractères mobiles en métal. En 1455, il imprime une bible à 42 lignes. Son ancien associé banquier, Johann Fust perfectionne la technique et publie son premier livre en 1457 le "Psautier de Mayence" avec l'aide technique de Pierre Schœffer.

Au cours de la première moitié du XVe siècle, les grandes explorations maritimes sont lancées en Europe. Le Portugal à travers le prince Henri le Navigateur finance l'armement des navires pour l'exploration des côtes africaines. L'Espagne finance l'armement des caravelles de l'expédition de Christophe Colomb. Il découvre en 1492 les Caraïbes. Le 8 juillet 1497, Vasco de Gama part de Lisbonne en expédition financée par le roi portugais Manuel Ier  avec 4 caravelles et un équipage de 170 hommes. En 1499, il rentre au port 55 membres de l'expédition en septembre. Le navigateur Vasco de Gama découvre une nouvelle voie maritime par l'Afrique en passant le Cap de Bonne-Espérance, pour atteindre les Indes. Fernão de Magalhães (Ferdinand Magellan) quitte Séville le 10 août 1519 avec 5 caravelles avec un équipage de 270 hommes. En 1522, 1 seule caravelle de l'expédition rentre au port avec 18 marins après avoir parcouru le 1er tour du monde par la voie maritime.

17 Lisboa Monument Explorateurs 51

La navigation vers les grands espaces maritimes exige d'avoir des moyens de s'orienter par rapport à une carte maritime. La boussole est apparue en Chine entre 206 av.J.C et 23. Elle servait pour la divination. Les travaux du monde antique sur l'astrologie ont permis de constituer les bases de l'observation des étoiles. Vers le Xe siècle, les chinois utilisaient une boussole pour s'orienter.  En Iran, il apparaît à cette époque un équipement sommaire pour mesurer la latitude.

La navigation au large est complexe au niveau de l'orientation pour faire le point au milieu de l'océan en latitude et en longitude. Par exemple, le navigateur Christophe Colomb qui part le 3 août 1492 du port espagnol de Palos, accoste aux îles des Antilles (Bahamas, Cuba, Haïti) le 11 octobre. Il accoste en Espagne le 15 mars 1493 à Palos. Il n'a pas découvert une nouvelle route vers les épices des Indes. A l'époque, on croit que la terre est ronde et plate. Il faudra la réalisation du 1er tour du monde par la voie maritime pour admettre que cette conception était erronée. Chaque expédition embarque à son bord des scientifiques (botaniste, géographe, ..). Les travaux scientifiques permettent de préciser et de modifier la cartographie du monde.

En 1598, le roi d’Espagne Philippe III va offrir une récompense de 10.000 ducats  pour « le découvreur de la longitude ». L'Angleterre et la France dotent aussi d'une forte somme cette découverte.

La boussole va évoluer techniquement avec la fixation de la boussole dans un cardan pour compenser les mouvements de roulis des caravelles.

Les travaux d'observation du chanoine Nicolas Copernic vers 1530 aboutissent à confirmer l'hypothèse émise par Aristarque de Samos (300 av.J.C). Le système héliocentrique définit que dans le système solaire, le soleil est le centre et que les planètes tournent autour. Cette conception est révolutionnaire car elle contredit le dogme de l’Église qui représente la Terre comme le centre du monde.

Le développement des Universités au sein de l'Europe occidentale (Salerne, Bologne, Oxford, Paris, Toulouse, Montpellier, Coimbra, Cracovie, Prague, Vienne, Cologne, Turin, Louvain, Glasgow, Mayence, Copenhague, ...) va contribuer à former les enfants des classes aisées (bourgeois, notables, ..) à une certaine culture humaniste.

En 1645, Blaise Pascal crée la "Pascaline" la 1ère machine à calculer de l’humanité qui possède un mécanisme de retenue automatique.

18  Pascaline 1er calculateur

Au XVIIIe siècle, un renouveau apparaît en Europe occidentale. La société européenne promeut des nouvelles valeurs liées aux avancées philosophique, scientifiques, technologique, et économique. L'étude des sciences est valorisée comme les avancées technologiques à travers la modernisation des outils de production.

En Angleterre, Ephraïm Chambers publie la 1ère encyclopédie au monde"Cyclopédia" en 1728. En France, en 1747, Denis Diderot est engagé par Jean Le Rond d’Alembert pour la direction d'un ouvrage similaire en langue française, l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Le 1er tome parait en 1751. L’encyclopédie complète va se rédiger sur une période + 20 ans. Elle est composé 35 volumes. L'équipe de rédaction a réuni environ 200 collaborateurs dont d'Alembert pour les articles sur les mathématiques, la physique et le fameux "discours préliminaire", Jean Jacques Rousseau pour les articles sur la musique et l'économie en particulier son article "Léconomie politique", François-Marie Arouet, dit Voltaire publie des articles sur la littérature et l'Histoire, Diderot écrit + 1.000 articles sur plusieurs sujets, Turgot publie des articles sur l'économie, Louis de Jaucourt rédige environ 17.000 articles sur plusieurs sujets en particulier sur l'esclavage et son abolition, Dumarsais publie sur la grammaire française avec son fameux article "Philosophe".D'Holbach rédige des articles sur la chimie et la minéralogie, .... Au niveau des savoirs techniques, Diderot a fait appel à des professionnels reconnus pour leurs savoir-faire (Goussier, Lucotte, Berthoud, Romilly, Allut, Bouchu, Magimel). Cependant, il s'est investi personnellement comme Goussier à apprendre un certain nombre de savoir-faire dans les ateliers afin de pouvoir transmettre par écrit avec des schémas et des textes nécessaires à leur reproduction.

18 Encyclopedie

Ce grand projet à caratère "universel" a mobilisé une partie des intellectuels et des professionnels de l'Europe occidentale (Suisse, Pologne, Prusse, Portugal, ...). Cependant, il est largement combattu en France pour interdire sa publication. Son financement est assuré par une avance des libraires à l'éditeur imprimeur Louis Claude Le Breton.

La diffusion des connaissances théoriques en sciences, en mathématiques, ... et des connaissances techniques va contribuer à l'essor de l'Europe occidentale.

18 Encyclopedie Planches

Les schémas représentent assez fidèlement les outils utilisés à cette époque en agriculture, dans les forges, chez les tanneurs, ...

18 Encyclopedie Planche Agriculture

La communication de la synthèse des savoirs scientifiques et des savoirs techniques vont permettre l'éclosion de la première Révolution industrielle au monde en Angleterre.

L'exemple du secteur du textile illustre bien l'évolution de la transformation socio-économique au cours des siècles en Europe. En Angleterre, le besoin de mécaniser l'artisanat du textile est évoqué dans les milieux d'affaires. Richard Arkwright réunit une équipe autour de l'artisan horloger John Kay. Son but est construire une machine à filer le coton performante. En 1771, une usine est ouverte à Cromford. Le succès commercial permet de financer l'ouverture de nouvelles usines en Grande Bretagne.  Au niveau technique, on améliore les rendements en utilisant la nouvelle machine à vapeur. A partir de 1780, les usines de textile se multiplient en Angleterre. En conséquence, il faut produire les nouvelles machines pour répondre aux besoins des industriels du textile. Les usines textiles de Richard Arkwright employaient environ 2.000 salariés dont + 50 % d'enfants. On a estimé sa fortune à + 500.000 £, ce qui le désignait comme l'un des plus riches de la Grande Bretagne.

La soierie  est maîtrisée par les chinois vers 3.000 ans av. J.C. Cette fibre est réservée à la confection des habits impériaux. Cette matière précieuse va bénéficier d'un décret impérial pour préserver cette ressource: Toute personne qui communiquait le secret de l'élevage et du dévidage du cocon était condamnée à la mort sous la torture.

La route de la soie apparaît vers le IIe siècle entre la Chine et l'empire romain d'Orient (empire byzantin). La soie devient une matière à la mode dans les cours arabes et romaines. La voie terrestre est longue et périlleuse ce qui contribue à sa rareté donc à un prix très élevé. La sériciculture s'est développée dans l'empire byzantin. Vers le Xe siècle, l'Italie se lance dans cette activité en Sicile puis dans la région de Naples. Au XIIIe siècle, la culture du ver à soie s'implante dans le Sud de la France. En 1450, le roi Charles VII accorde à la ville de Lyon le privilège du monopole de la vente de soie dans le royaume. En 1536, le roi François 1er accorde le privilège aux génois Étienne Truchetti et Barthélemy Nariz d'implanter une manufacture à Lyon avec du personnel italien spécialisé dans la technique du filage. Les 20 métiers à tisser sont importés d'Italie.

Cet accord permet à la France de réduire ses achats auprès de la ville de Gênes. Ainsi, la région lyonnaise devient le pôle de la soie dans le royaume de France. La culture du vers à soie, la technique du filage et la production des étoffes tissées en soie sont maîtrisées. Le roi Henri IV interdit l'importation de la soie dans le royaume et sur les conseils d'Olivier de Serres, agronome, œuvre pour la généralisation de la plantation du mûrier blanc. Claude Dangon obtient du roi une aide financière dans la mise au point du métier à tisser à la "grande tire". Celui va s'implanter en France dans les ateliers artisanaux.

Le développement de Lyon est considérable sur la période du Moyen-Age à la Renaissance. La cité lyonnaise compte 100.000 habitants.Sous le règne de Louis XIV, Jean-Baptiste Colbert, Contrôleur général des finances réglemente les relations et l'organisation dans la soierie: le maître tisseur est propriétaire de son métier, il est en relation avec un marchand fabricant qui achète la matière première, qui est le donneur d'ordre et le vendeur des étoffes achevées. Il fixe le prix de la façon. Le maître tisseur est à la tête d'un atelier familial et il fait travailler des compagnons. L'activité du tissage se concentre dans les quartiers à Saint Jean et Saint Georges. On évalue que cette activité représente environ 40 % de la main d’œuvre lyonnaise qui œuvraient sur les 20.000 métiers à tisser. Lyon est devenue la 1ère cité ouvrière du royaume.

La mécanisation fait son apparition avec le métier mécanique à tisser Jacquard vers 1800. Le métier mécanique à tisser est opérationnel en 1815. Cette innovation technique va permettre à un compagnon de superviser plusieurs métiers à la fois. Au niveau technique, cette évolution perfectionne le métier à tisser de Jacques De Vaucanson en intégrant les découvertes de Jean Baptiste Falcon et de Basile Bouchon. Au niveau de la productivité, de la qualité et du prix de revient de la machine, Jean Antoine Breton va apporter des solutions techniques et économiques. Au niveau technologique, on note un transfert de connaissance de l'horlogerie vers l'automatisation des équipements textiles.

18 Metier Tisser mecanique Jacquard

L'installation des machines mécaniques à tisser nécessite une hauteur sous plafond importante (+4 mètres). Les premiers ateliers équipés vont s'installer sur le quartier de la Croix Rousse. Ce mouvement va se généraliser. En 1837, Lyon comptait environ 40.000 métiers mécaniques à tisser Jacquard, en 1879, on atteint le chiffre de 100.000.

Le couturier Charles Frédérick Worth  après avoir travaillé chez la maison de confection parisienne Gagelin Opigez, crée sa société Worth & Bobergh en 1858. Il se lance dans la création de toilette pour la haute société de l'époque. Par exemple, Il a fait tisser la soie pour la maison lyonnaise Tassinari & Chatel pour refaire le manteau décoré d'Yeux et d'oreilles d'après un tableau de la reine Elisabeth 1ère d'Angleterre. Ce couturier participe au lancement de la Haute couture en France en utilisant le savoir-faire de la région lyonnaise dans la production de la soie. La collaboration des maisons lyonnaises avec des créateurs va se multiplier.

Les travaux sur la vapeur du physicien français Denis Papin exilé en Allemagne débouche vers 1705 sur la création de la 1ère machine à production de vapeur " la marmite". En 1707, il réussit à manœuvrer un bateau à l'aide d'un système de production de vapeur.

La maitrise de l'énergie de la vapeur est une date historique pour l'humanité. Elle permet à l'espère humaine de s'affranchir de la Nature (eau, le vent) pour produire une énergie motrice.

Cette découverte va mobiliser plusieurs inventeurs en Angleterre. En 1769, James Watt a perfectionné la 1ère machine à vapeur.

18 Machines Vapeur Denis Papin James Watt

Depuis le Moyen Age, la forêt est la principale source d'approvisionnement en matériau pour la construction (habitat, pont, bateau, ...) mais aussi pour le combustible (chauffage des habitats, forge, ...). L'exploitation de cette ressource naturelle au fil du temps a conduit à la déforestation d'une partie de l'Angleterre et de l'Europe au cours du XVIIIe siècle.

Cependant le développement des activités "industrielles" basé sur l'énergie de la vapeur exige un combustible calorifique. Le charbon a un meilleur rendement que le bois avec un coût d'exploitation moins élevé. En conséquence, l'extraction du charbon dans les mines va se développer dans les régions riches comme le nord de l'Angleterre, en Écosse et en Irlande.

La production de la fonte dans des installations sidérurgiques appelées "Haut fourneaux" est réapparue vers le XIVe siècle en Europe occidentale. Cependant, les connaissances empiriques des ateliers sidérurgiques ne permettaient pas la fusion en grande quantité de la fonte (mélange de fer+carbone+impuretés). En 1722, le physicien français René Ferchault de Réaumur publie le résultat de ses recherches sur les métaux dans l'ouvrage "L'Art de convertir le fer forgé en acier et l'art d'adoucir le fer rond". Il explique le principe de fabrication de l'acier à partir de la fonte blanche en créant une réaction thermochimique avec de la craie ou de la chaux pour réduire le pourcentage de carbone de l'acier. Il aborde le principe de traitement thermique (la trempe) et thermochimique (la cémentation). Ces traitements augmentent la dureté de l'acier soit à cœur, soit superficiellement. Ses travaux ouvre la voie de la métallographie avec l'étude des métaux au microscope.

Les récentes recherches ont permis d'établir que la technique du four à réverbère a été utilisée en Bolivie dans les mines de la région de Sud Lipez au XVIIe siècle avant son apparition en Angleterre. Cette innovation majeure au cours de la période coloniale espagnole semble ne pas avoir été importée en Europe.

Au XVIIIe siècle, l'étude des métaux est abordée de manière scientifique. La recherche porte sur la compréhension des éléments physiques (atome de fer, atome de carbone, ..) et des réactions thermochimiques en fonction de la température. La période de 1783-1784 est marquée par les découvertes des anglais Peter Onion et Henry Cort. Ce dernier dépose un brevet sur la technique du puddlage. Cette technique sépare le minerai de fer du charbon de bois lors de la phase de fusion dans un four à réverbère. Le fer puddlé (fer malléable) va permettre la réalisation d'ouvrage d'art comme la Tour Eiffel.

En 1770, Nicolas Joseph Cugnot, ingénieur militaire français construit le 1er véhicule à vapeur pour transporter les canons. Le 1er prototype de 1763 avait une contrainte majeure, il fallait attendre 3 heures pour refaire de la vapeur. Le temps de conduite était limité à environ 20 minutes. Le nouveau modèle "Le fardier" est une évolution technique qui permet de déplacer une charge d'environ 4 tonnes.

 18 le Mafardier Cugnot premier véhicule automobile 1771

Le développement du transport des minerais (charbon, fer, ...) et des marchandises conduise les recherches à la création de la 1ère locomotive à vapeur par l'ingénieur anglais Richard Trevithick. Le 21 février 1804, le 1er train s'élance sur une voie ferrée de 15 kilomètres composée de plaques épaulées en fonte. Le convoi ferré est composé  de 5 wagons où il y a 70 passagers et 10 tonnes de minerai de fer. Cet exploit technique est réalisé au Pays de Galles entre les forges de Penydarran à Abercynon.

18 1ere Locomotive Richard Trevithick 1804

L'ingénieur anglais a eu l'intuition d'utiliser une machine à vapeur de la forge qui actionne le marteau pilon pour l'adapter à la traction ferroviaire.

En Grande Bretagne, des importants travaux sont entrepris pour relier les Midlands (Manchester, Leeds, ..) où le charbon est extrait à la Tamise et au Sud de l'Angleterre. Le réseau fluvial doit contribuer à diminuer le coût du transport du charbon.

Le transport par voie maritime est principalement assurée par les voiliers sur les différents océans. Des précurseurs vont tenter de mettre au point un prototype de bateau à vapeur. Le français Claude François Dorothée Jouffroy d'Abbans après la confection du "Palmipède" en 1776 sur le Doubs, va se consacrer à la mise au point du "Pyroscaphe". Cette embarcation d'environ 50 mètres de long va naviguer sur la Saône le 15 juillet 1783 à Lyon. Le 1er bateau à vapeur est né.

18 Pytoscaphe Claude François Dorothée Jouffroy d’Abbans

Dans les premiers temps, la navigation avec une machine à vapeur actionnant des roues à aubes est utilisée comme un complément à la navigation à la voile. Les premières machines à vapeur sont gourmandes en charbon. La faible vitesse et la consommation sont des facteurs qui limitent leur usage. Cependant, le développement de la fabrication de l'acier va permettre la construction de coques plus importantes. L'anglais William Symington lance en 1802 une liaison navale en Écosse avec des bateaux à mécanisme à vapeur. En 1807, l'ingénieur américain Robert Fulton réalise une navigation sur l'Hudson. En 1812, la Comète est construite par les anglais Henry Bell et Thompson pour réaliser le tour des Iles britanniques.

18 Bateau vapeur 1

En 1819, la traversée de l'océan Atlantique est réalisée par la 1ère fois par un bateau à vapeur américain, le "Savannah". La faible efficacité de la propulsion des roues à aubes va permettre la mise au point de l'Hélice pour la propulsion des navires. En 1832, Fréderic Sauvage, ingénieur mécanicien français fait naviguer une petite embarcation à propulsion par hélice d'un moteur à vapeur dans le port d'Honfleur.

Les nouvelles inventions liées à l'usage de l'énergie développée par la vapeur dans les domaines du transport ferroviaire, du transport maritime, et du transport automobile exigent un nouveau matériaux plus résistant. Par exemple, il faut dans le domaine ferroviaire, produire des rails qui remplacent les plaques en fonte. 

La sidérurgie industrielle se développe en Angleterre pour répondre aux besoins liés au développement du machinisme. La naissance de l'ère industrielle est liée au besoin d'accroître le niveau de productivité qui est limité par la production artisanale. Le développement du machinisme dans les premières usines est basé sur l'énergie de la vapeur pour faire fonctionner les mécanismes mécaniques et sur l'introduction de machines de plus en plus performantes.

La fabrication des nouvelles machines  utilise les nouveaux matériaux que sont les fontes et les aciers. Ces alliages du minerai de fer ont des caractéristiques techniques différentes en fonction de l'affinage et des traitements thermiques et thermochimiques.

Abraham Darby métallurgiste maître de forge anglais crée sa société, la Bristol Iron Compagny à Coalbrookdale à proximité d'une mine de minerai de fer et d'une mine de charbon. Après un traitement du charbon, il obtient un coke métallurgique. Il loue un haut fourneau et il expérimente le coke métallurgique en remplacement du charbon de bois. Après plusieurs tentatives,en 1709 il arrive à une formulation d'un mélange (minerai de fer, coke métallurgique, chaux) pour obtenir de la fonte de 1ère fusion. Sa descendance va continuer ses travaux pour arriver à produire en quantité industrielle la fonte à un prix inférieur au marché. A l'époque, la fonte obtenue au creuset nécessitait du charbon de bois. Celui-ci était obtenu par carbonisation du bois. Ce procédé utilisé depuis plusieurs siècles a provoqué la déforestation d'une partie de l'Angleterre et de l'Europe. La conséquence financière était une hausse du prix du bois ce qui entrainait une hausse de la fonte produite. Le procédé développé à partir du coke métallurgique est une avancée majeure pour produire à bas coût la matière première pour fabriquer de l'acier. Le procédé va être perfectionné pour obtenir après un affinage les fontes de 2eme fusion.

18 Haut Fourneau Fabrication Fonte

A proximité du haut fourneau, l’ingénieur anglais Thomas Farnolls Pritchard dessina les plans du 1er pont métallique fabriqué en fonte en Europe. Ce chantier a été confié  Abraham Darby III par John Wilkinson. Ce projet de génie civil est terminé en 1779. Au niveau technique, il a fallu fondre + 1.700 éléments dont des pièces de 25 mètres de long avec un poids de 5 tonnes. Ce projet architectural démontre les nouvelles possibilités de ce nouveau matériau: La fonte.

18 Pont Iron Bridge 1er Pont en Fonte Angleterre 

Les premières locomotives sont fabriquées à partir de la Fonte. En conséquence, la sidérurgie industrielle va se développer en Angleterre pour répondre aux besoins de l'industrie naissante.La main d’œuvre d'origine paysanne est fournie par la généralisation des enclosures pour accroître la productivité agricole. Une partie des ouvriers agricoles n'ont plus de terre à exploiter. En conséquence, ils vont se faire embaucher dans les nouveaux sites industriels qui émergent dans les régions riches en minerais.En 1790, on compte + 120 Haut-fourneaux pour une production annuelle de + 120.000 tonnes. Le besoin en coke métallurgique et en charbon sont énormes. L'extraction en surface utilisée depuis le Moyen Age ne convient plus pour pourvoir à la demande. Le Nord de l'Angleterre, les Middlands, l'Ecosse et le Pays de Galle sont des terres où le charbon est en abondance. Cependant, il faut l'extraire dans des puits de plus en plus profonds. En 1850, les mines anglaises produisent 50 % du charbon mondial. En 1809, la production de fonte est évaluée à + 420.000 tonnes.

Le transport par voie ferrée est lancée en 1830  avec l'ouverture de la 1ère ligne entre Liverpool et Manchester. Les dernières innovations techniques apportées par l'ingénieur anglais Georges Stephenson sur sa première locomotive à vapeur équipée d'une chaudière tubulaire permet d'atteindre la vitesse de 24 km/h. A partir de ce premier succès, une frénésie pour ce mode de transport va mobiliser + 25 % des investissements jusqu'en 1846. En 1850, l'Angleterre dispose d'un réseau de + 10.000 km de voies ferrées reliant les principales villes.

18 Locomotive Angleterre

La fabrication des nouvelles machines pour les secteurs du textile, du transport, de la mine, ... exige de disposer d'un nouveau métal ayant des meilleures propriétés que la fonte cassante.

En 1856, l'ingénieur anglais Henry Bessemer va mettre au point le 1er procédé pour fabriquer de l'acier à partir de la fonte de 1ère fusion produite par le Haut-fourneau. Le convertisseur Bessemer permet la production de l'acier en grande quantité. Les propriétés mécaniques sont supérieures à celle de la fonte.

18 Convertisseur Bessemer Acier

En France,en 1781, l'Etat français décide de construire un haut fourneau au Creusot en Saône et Loire (Bourgogne) à proximité des mines de houilles de Montcenis en faisant appel à l'anglais William Wilkinson. Il est mis en service en 1785. En 1826, les industriels anglais rachètent la fonderie. Des importants travaux de rénovation et d'agrandissement sont entrepris. La fonderie dispose de 4 haut-fourneaux et d'une forge à l'anglaise.En 1836, rachat de l'entreprise par la nouvelle société Schneider Frères et Cie. La diffusion du procédé anglais du Haut-fourneau à coke métallurgique va se propager lentement dans les régions minières d'Europe occidentale. Il faudra attendre 1860 pour obtenir une capacité de production équivalente à l’Angleterre en France et en Allemagne.

Vers 1850, l'Angleterre produit environ 50 % de la production mondiale à travers ses usines. Le développement technique est lié à l'évolution socio-économique de l'empire britannique. L'importation des matières premières de ses colonies (Amérique du Nord le coton; Australie la laine; Chili le cuivre, ..) dans les ports doivent être acheminées dans les usines pour produire à l'aide de machines des biens de consommation. La baisse du coût du transport engendrée par l'adoption de la machine à vapeur par la marine marchande et par le développement d'un réseau ferroviaire à vapeur et la mécanisation de l'appareil de production ont contribué à baisser le prix de revient de l'objet confectionné. Cette évolution conduit à marginaliser la production artisanale des biens de consommation courante et à limiter le transport des marchandises par la voie fluviale. La première révolution industrielle se répand avec un décalage en Europe occidentale et aux Etats-Unis.

L'exode d'une partie de la population rurale vers les villes où les usines sont installées conduit à une transformation sociale de la société occidentale. Par exemple, Richard Arkwright a dû construire des logements à proximité de ses usines textiles pour attirer la main d’œuvre vers 1780.

La découverte de la nouvelle source d'énergie, l'électricité a nécessité plusieurs siècles aux scientifiques, aux ingénieurs et aux amateurs éclairés pour arriver au résultat final, la production du courant électrique. Le magnétisme est évoqué par le philosophe grec Thalès de Milet au IVe siècle av. J.C. En 1600, le médecin anglais William Gilbert publie son traité sur le magnétisme "On The magnet". Le document détaille les expériences menées sur le sujet. A partir de 1700, plusieurs personnes (Francis Hauksbee, Stephen Gray, Charles Dufay, Benjamin Franklin, Charles Coulomb, Alessandro Volta, Ampère, George Ohm, Michael Faraday, Gaston Planté, Humphrey Davy, Edmond Becquerel,  ..) vont concourir à la production, au stockage et à l'utilisation de l'énergie électrique. Ces contributions fondamentales sont émises en Europe et aux Etats-Unis.

En 1841, le physicien anglais James Prescot Joule publie une étude sur les énergies mécaniques, thermiques et électriques. Il mentionne le résultat d'une de ses recherches qui aboutit à démontrer que la solution du moteur électrique alimentée par batterie était une solution trop onéreuse par rapport à un mécanisme à vapeur.

Au niveau de l'éclairage, les lampes à pétrole ont remplacé les quinquets à huile. Au XIXe siècle, au niveau de l'éclairage publique, l'ingénieur français Philippe Lebon met au point sa thermolampe. L'ingénieur anglais William Murdoch finalise l'invention de la thermolampe.  Les becs de gaz apparaissent à Paris en 1819. En 1876, l'ingénieur électricien russe Pavel Yablochkov met au point la lampe à arc. Vers 1870, Thomas Alva Edison a l'intuition que l'éclairage électrique est l'avenir. Il perfectionne l'ampoule électrique mais aussi les équipements comme le générateur à courant continu, ... Il construit en 1882, la 1ère centrale électrique à courant continu pour éclairer aux États-Unis le quartier de Wall Street à New York. Nikola Tesla ingénieur émigre aux USA et développe le courant électrique alternatif.  George Westinghouse va utiliser cette technologie basée sur le courant alternatif pour créer des centrales électriques.

Depuis les années 1830, l'anglais Joseph Wilson Swan, chercheur en physique travaille sur l'ampoule comme Thomas Alva Edison. En 1880, Swan dépose un brevet pour la 1ère ampoule à incandescence à filament de carbone. Edison dépose un brevet similaire avec une spécificité technique.

18 Lampe 1880  Swan 1881 Edison

La production de la vapeur exige un équipement volumineux et une alimentation permanente pour maintenir la pression de la vapeur. Lorsque le foyer est éteint, il faut attendre un certain temps pour obtenir la pression nécessaire pour faire fonctionner les mécanismes. Dans les usines,l'énergie produite à partie d'une machine à mécanisme à vapeur ou hydraulique est transmisse par l'arbre moteur où les arbres de transmission composés d'arbres, de poulies, et de courroies en cuir distribuent la force motrice pour actionner les mécanismes de chaque machine. La forêt de courroies et d'engrenages occasionnent des accidents de travail parfois mortels.

En 1871, le belge Zénobe Gramme présente à l'Académie des Sciences de Paris la 1ère génératrice à courant continu appelé "dynamo". Cette invention ouvre la voie à des recherches et à des applications industrielles.

18 Generateur Electrique Gramme 1

Au niveau industriel, la production d'une énergie par un moteur électrique qui pourrait équiper chaque machine avec un mécanisme de petite taille par rapport à une machine à vapeur, permettrait de limiter les coûts de revient de la production et limiterait les accidents du travail dans une usine par la suppression de la forêt des arbres de transmission.

En 1878, des villes comme Paris et Londres équipent des rues et des places à l'aide de lampes à arc électrique. Ce mouvement a été suivi par les grands magasins pour éviter les incendies par les installations des éclairages au gaz.

En 1881, la 1ère Exposition internationale de l’électricité se tient à Paris. Cet évènement majeur a attiré + 700.000 visiteurs du monde entier pour admirer les prouesses techniques de cette nouvelle énergie. Le 1er Congrès International des Electriciens a permis des échanges autour des problématiques de l'époque axés sur la production de l'énergie électrique par les génératrices, les moteurs électriques, le stockage via des piles et batteries, l'éclairage publique et la communication par signaux électriques.

Au niveau du transport collectif, le tramway hippomobile et le tramway à vapeur coexistaient en Europe et aux Etats-Unis. Cependant les recherches de l'ingénieur allemand Verner Von Siemens en Allemagne et de Frank Julian Sprague aux Etats-Unis sur la mise au point d'un tramway électrique débouchent sur une présentation en Europe en 1879  à Berlin. A Paris, le parcours de 500 mètres réalisé en 1 minute lors de l'exposition internationale de l'électricité est un succès populaire.

18 Tramay electrique

Au niveau du transport individuel, plusieurs éléments vont contribuer à l'émergence d'un nouveau besoin au XIXe siècle. Le cheval devient un problème d'hygiène publique dans les grandes villes. Chaque jour, il faut évacuer des montagnes de crottin des rues. La nécessité de transporter des marchandises de plus en plus rapidement avec des charges de plus en plus lourdes conduit à rechercher un nouveau mode de transport.

Les différents travaux réalisés sur le moteur à explosion par l'ingénieur belge Etienne Lenoir vers 1860 avec la mise au point d'un moteur à deux temps avec un système de carburation au pétrole ouvrent la voie aux ingénieurs allemands pour concevoir les premiers moteurs à explosion. En 1867, Nikolaus August Otto a créé le 1er moteur à quatre temps cependant son poids avoisine les 300 kg. L'ingénieur français Alphonse Eugène Beau de Rochas invente un moteur à quatre temps plus compacte. En 1886, les ingénieurs allemands Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach après avoir repris les travaux du moteur à quatre temps de Beau de Rochas, sortent un nouveau moteur plus perfectionné et moins lourd.  Ils montent sur une charrette leur nouveau moteur. Depuis 1879, l' ingénieur allemand Carl Benz   a oeuvré à perfectionner le moteur à deux temps par allumage électrique. En 1886, l'ingénieur dépose un brevet pour son tricycle équipé de son nouveau moteur.

En 1889, à l'Exposition Universelle de Paris, ils ont présenté sur le stand de Panhard & Levassor une voiture équipée de leur nouveau moteur à deux cylindres en V avec un système de carburation équipé d'un gicleur à essence.

Les premiers constructeurs automobiles comme Armand Peugeot ont équipé leurs voitures du moteur de la société Daimler Motoren Gesellschaft.

18 Daimler Motor Quadricycle

En 1885, Gottlieb Daimler et Wilhelm Maybach avait créé la 1ère moto avec leur moteur. Ils continuèrent à perfectionner ce mode de transport terrestre.

18 Gottlied Daimler  Laybach Moto

En France, en 1888, l'industriel français centralien Armand Peugeot a reçu dans son usine à Valentigney dans le Doubs l'ingénieur allemand Gottlieb Daimler et l'ingénieur français Émile Constant Levassor pour évoquer l'avenir du moteur à explosion dans l'automobile naissante. En 1889, les ingénieurs français René Panhard et Emile Levassor qui ont créé en 1886 la marque Panhard & Levassor, ont reçu le prototype d'une voiture par Gottlieb Daimler. Le contrat de licence a été conclu qui permet à la marque Panhard & Levassor de construire des voitures avec le moteur à explosion Daimler. Cependant, l'usine veut se consacrer à la production de la partie motorisation. Il est recherché un carrossier pour produire le châssis. Un accord a été conclu avec l'industriel Armand Peugeot.

En 1810, la société Peugeot Frères a été fondée dans le Doubs pour se lancer dans la production de moulins à café et d'outillage. Après un voyage en Angleterre, Armand Peugeot découvre le vélocipède et décide de se lancer dans la production de ce nouveau moyen de transport. En 1882, le lancement d'un Grand-Bi est un succès commercial en France. La direction de l'entreprise décide d'investir sur ce créneau en lançant 3 nouveaux modèles. La production annuelle a atteint le rythme de 10.000 vélos & accessoires.

18 Peugeot Pub Velo

En 1817, l'ingénieur allemand Karl Friedrich Drais von Sauerbroom présente le vélocipède dans les jardins de Luxembourg à Paris. Cet ancêtre du vélo va séduire une partie de la population aisée en France et en Angleterre. La draisienne va connaître des perfectionnementsen France, en Grande Bretagne et en Allemagne. 

18 Velocipede

En 1861, Pierre Michaux artisan serrurier et charron français apporte une innovation majeure en ajoutant une pédale à manivelle, la pédale sur la roue avant. La commercialisation de la "Michaudine" est un succès. En 1870, il se produit 200 michaudines par jour en France.

18 Michaudine

En 1891, l'industriel français Armand PEUGEOT s'est lancé dans l'Aventure de l'Automobile avec le pressentiment que la voiture allait se développer avec le moteur à pétrole. Au début de l'ère de l'Automobile, il y a des génies de la mécanique (forgeron, mécanicien...) qui innovent en apportant des solutions techniques pour améliorer les performances des premières automobiles.

A cette époque, le territoire français à un important réseau routier entretenu. Il était l'un des meilleurs au monde. Ce fait explique le développement du cyclisme en France. Les industriels du cycle français ont perçu qu'il existait une demande potentielle pour un mode de transport nouveau comme la voiture.

Le jeune Louis Renault  était passionné d'automobile. Il transforme son tricycle de la marque De Dion Bouton en voiturette en 1898 à l'âge de 21 ans. Au cours de cette aventure, il a créé une boîte de vitesses avec un rapport en prise directe. Cette invention technique permet d'accroître la  puissance du véhicule dans les côtes. En déposant le brevet de la boîte de vitesses à prise directe, il a fait sa fortune, car les principaux constructeurs automobiles ont installé ce mécanisme sur leurs modèles de voitures. Le constructeur Louis Renault a déposé + 500 brevets liés à l'Automobile naissante au cours de sa carrière.

L'industriel français Charles Jeantaud avec la collaboration de Nicolas Raffard, Gustave Trouvé et Camille Alphonse Faure,met au point la 1ère voiture électrique au monde en 1881. Le générateur électrique de Gramme est associé "une batterie" d'éléments Fulmen. Après plusieurs essais, le prototype est opérationnel. L'ingénieur électricien belge Camile Jenatzy se lance dans la construction de fiacres électriques. Après cette réussite technique, il s'oriente vers la production de voitures électriques. En France, il est en concurrence avec les voitures produites par le constructeur Jeantaud.

En 1898, le directeur de la publication "La France Automobile" organise la 1ère course de côte au monde à Chanteloup les Vignes sur une distance de 1782 mètres avec une pente de 10 % sur une longueur d'environ 600 mètres, puis une pente de 6%. La course est ouverte aux véhicules (tricycle, voiturette, voiture) à mécanisme à vapeur, à pétrole et électrique. A cette 1ère édition, 57 véhicules ont été engagés. Le vainqueur est Camille Jenatzy sur sa voiture en 3'57". La compétition automobile naissante va contribuer à perfectionner les technologies employées à intégrer dans les véhicules de tourisme.

Cette confrontation en compétition va permettre à Charles Jeantaud de mettre au point "l'épure de Jeantaud". Il détermine le point de centre au niveau de l'axe de l'essieu arrière pour conserver un angle de braquage sous l'effet d'une vitesse élevée.

La rivalité entre deux constructeurs Charles Jeantaud et Camille Jenatzy pour obtenir le titre envié de "la voiture la plus rapide au monde" va déboucher sur projet technique audacieux. Le belge Camille Jenatzy en collaboration avec le carrossier Rothschild a réalisé un prototype à la forme aérodynamique d'un obus avec 2 moteurs électriques d'une puissance de 68 Ch.. Le 19 avril 1899 à Achères, la "Jamais contente" a dépassé la vitesse mythique des 100 km/h.

18 La Jamais Contente

La société Panhard & Levassor a présenté son 1er catalogue de vente de voitures à pétrole (essence) dès 1892.

18 René Panhard et Emile Levassor Petrole

Le pneumatique est élaboré à partir du caoutchouc produit à base de latex. L'inventeur américain Charles Goodyear a œuvré toute sa vie pour arriver à mettre au point le procédé de la vulcanisation, en 1842. Cette invention a permis à l'inventeur écossais John Boyd Dunlop de mettre au point le pneumatique à chambre à air en 1888. Cette innovation se répand dans le cyclisme. Le pneumatique à chambre à air apporte un confort sur la route par rapport à un boyau plein. Cependant, ce nouveau équipement introduit des crevaisons qui occasionnent des temps importants de réparation. Le développement de la pratique du cyclisme avec les vélocipèdes équipés de pneus à chambre à air a créé le besoin d'une invention pour diminuer le temps de réparation. Les français André Michelin centralien et son frère Edouard se sont lancés dans l'industrie du caoutchouc. Ils commercialisent le pneumatique démontable avec une chambre à air indépendante du pneu à partir de 1891. Le temps de la réparation est inférieur à 15'. Au niveau de l'industrie naissante de l'Automobile, les frères Michelin vont équiper au préalable les fiacres parisiens avant de se lancer dans l'aventure de la 1ère voiture de pneumatique démontable avec une chambre à air. En 1895, lors de la compétition automobile Paris-Bordeaux-Paris, les industriels français avaient engagé leur voiture "l'Eclair". Cette voiture est assemblée à partir d’un châssis Peugeot avec un moteur Daimler de 4ch et les nouveaux pneumatiques. Après avoir identifier certains problèmes techniques à résoudre, en 1896, la commercialisation a été lancée.

18 Michelin Eclair Competition Auto

L'essor de l'Automobile a été porté par quelques inventeurs et bricoleurs de génie. L'innovation technique a été introduite dans le secteur économique du vélocipède avant un transfert vers l'Automobile. Les visionnaires de l'époque ont perçu le besoin de développer un nouveau mode de transport en rapport avec l'évolution de l'humanité. Dans les salons de la Bicyclette qui s'est tenus en France vers 1894, les marques comme Panhard & Levassor, Peugeot, .... ont présenté au public leur modèle. A cette époque, en Angleterre, la réglementation de la circulation limite l'usage des véhicules motorisés et en Allemagne, les industriels du secteur de la métallurgie ne se sont pas investis dans ce secteur d'activité émergeant. La France est devenu le leader mondial de l'industrie automobile. En 1895, Panhard & Levassor ont produit 72 voitures et Peugeot 72 voitures. En 1900,  l'industrie automobile française produit environ 4.800 voitures, en Allemagne environ 800 voitures, en Angleterre 175 voitures et aux Etats-Unis 4.000 voitures.

La réalisation des pièces mécaniques exige de disposer de machines-outils. Par exemple, les pièces cylindriques ou coniques sont usinées sur un tour à métaux. On a retrouvé un bas-relief représentant le fonctionnement d'un tour dans une tombe égyptienne datée - 300 ans av. J.C. Au Moyen Age, l'entrainement par pédalier permet au tourneur d'utiliser ses mains pour réaliser l'usinage avec un outil coupant. Vers le XVe siècle, les dispositifs techniques intégrés au tour ont permis l'usinage des pièces décolletées et des pièces filetées. En Italie, Léonard de Vinci étudie le fonctionnement du tour et il a proposé certaines améliorations. Cependant, vers 1550, en France, Jacques Besson va lié le déplacement de l'outil de manière longitudinale par rapport au mouvement en rotation de la pièce. Au niveau technique, une vis-mère entraine un chariot où est fixé l'outil de coupe. En 1671, le français Chérubin d'Orléans dessine les plans d'une évolution du tour. Il invente le principe des glissières à queue d'aronde dans le déplacement des mouvements transversaux et longitudinaux. En 1701, le français Charles Plumier met au point un tour pour usiner les pièces en fer. Vers 1760, Jacques de Vaucanson, inventeur et mécanicien français, est connu pour ses automates comme le "canard digérateur". Il perfectionne le métier à tisser qu'il automatise et il crée un tour pour l'usinage du fer. Ce tour permet l'usinage est pièces d'environ 1 mètre de long et d'un diamètre extérieur d'environ 30 cm. La précision d'usinage est nettement améliorée.

 18 Tour Vaucanson 1760

 En 1797, le mécanicien autodidacte de génie anglais Henry Maudslay a présenté son 1er tour à métaux pour réaliser les filetages précis. Il a réalisé des importantes recherches appliquées dans son atelier sur les éléments techniques du tour qui influent sur la précision dimensionnelle des usinages réalisés. A partie de ses recherches, il a perfectionné ses tours à métaux. Vers 1800, il met au point un nouveau tour basé sur un corps en fonte avec des glissières usinées rapportées.

18 Tour Henry Maudslay 1800

Le développement du chemin de fer, de la construction navale, et de l'armement ont contribué à accroître la demande vis à vis des secteurs de la sidérurgie et de la métallurgie. La forte augmentation des besoins des industriels a provoqué une évolution technique des machines-outils. Les machines-outils devaient progresser en productivité et en précision. La Grande Bretagne a contribué à travers les perfectionnements apportés par Roberts, Fox, Whitworth, Clément, Nasmith et Gaskell, Lewis, ... à répondre à la demande. Vers 1825, l'Angleterre exporte ses machines-outils en Europe et aux Etats-Unis.

En France, le rapport de 1825 d'Héron de Villefosse sur la productivité de la sidérurgie française, note qu'un haut fourneau dont le combustible est le bois produit 146 tonnes de fonte par an. Un haut fourneau dont le combustible est le coke produit 1325 tonnes par an.

L'accroissement de la productivité et la réduction des coûts d’exploitation des matières premières sont les prémisses de l'émergence de la société de consommation.

Vers 1850, les ateliers de mécanique générale en Europe sont équipés principalement avec des établis avec des étaux. Il y a quelque machines-outils rudimentaires. par exemple, le tournage d'une pièce métallique se réalise avec une vitesse de coupe de 3 mètres/minute. Les outils de coupe sont fabriqués à partir d'un acier ordinaire. Vers 1900, les travaux sidérurgiques menés pour accroître les performances de l'acier vont déboucher sur la création de nouveaux aciers d'outillage: acier rapide (AR) et acier rapide supérieur (ARS). La mise au point de l'acier d'outillage à coupe rapide (AR) avec un certain pourcentage de tungstène permet d'obtenir une vitesse de coupe de 36 mètres/minute.

En 1900, A l'issu de l'Exposition Universelle de Paris, Alfred Picard, commissaire général de l'expo, rédige un rapport où il mentionne "l'introduction des manchines-outils a été une véritable révolution matérielle et sociale, l'une des plus belles conquêtes de l'industrie moderne."

En France, l'industrie métallurgique et sidérurgique emploient environ 300.000 salariés en 1866. En 1896, soit 30 ans plus tard, il est employé + 600.000 salariés. En 1936, on atteint le chiffre de + 1.200.000 salariés.

 

18 Tour Usinage Obus 1915 GB

18 Tour Usinage Obus 1915 France

Dans les années 1950, le tour à métaux était équipé d'un moteur électrique pour assurer son fonctionnement.

18 Tour métaux

Aux Etats-Unis, en 1952Richard Kegg de la société Milacron et L'Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) travaillent sur le projet d'une machine outils commandée par un calculateur. En 1958, un brevet a été déposé sur cette technologie. La machine outils à commande numérique (MOCN) est inventée. Cette 1ère technologie a été vendue par le groupe américain General Electric. En 1964, les sociétés industrielles américaines étaient équipées de + 35.000 MOCN.

Actuellement, les MOCN sont programmées à partir des logiciels de Conception & Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO). La productivité de ces machines outils est augmentée avec la variation de la vitesse de rotation indiquée lors de la programmation. La précision obtenue lors de l'usinage est d'environ 0,001 millimètre.

18 Tour CN 2005

Le Centre d'usinage à commande numérique (CUCN) a été développé pour répondre aux besoins de créer des formes géométriques complexes. Cette machine outils permet l'usinage sur plusieurs axes de formes complexes sans démontage de la pièce. Ainsi, les tolérances géométriques sont respectées.

18 Centre Usinage CN

L’émergence de l'ère industrielle répond aux besoins de l'explosion démographique de la planète. L'usine du XIXe siècle utilise les progrès techniques pour accroître sa productivité et dont obtenir une baisse des coûts de production. La baisse du coût de revient permet dans un environnement concurrentiel de baisser le prix de vente des articles produits. On est dans les prémisses de la société de consommation.

Dans les secteurs du vélocipède et de l'automobile, la production est réalisée par des ateliers artisanaux. Dans l'automobile, le constructeur réalise la partie mécanique du véhicule et il fait réaliser sur mesure la carrosserie par un carrossier. Les innovations techniques du cyclisme sont intégrées au fur et à mesure des découvertes à l'automobile et aux motocyclettes. Chaque constructeur "artisanal" travaille avec un réseau de sous-traitance régionale. Au début de l’ère automobile, la motorisation était fournie sous contrat de licence comme Daimler, De Dion Bouton... A cette époque, la voiture est un produit de luxe. Elle coûte en moyenne  13.000 fr  en 1900 (1 kg de pain coûtait 0,001 €) soit environ 53.000 salaires horaires de l'époque. En moyenne un ouvrier gagnait 65 fr/mois. La possession d'une voiture est un élément de standing social.

En 1907, la production automobile française était de 25.200 véhicules, en Angleterre de 12.000, en Allemagne de 5.150, en Italie de + 2.500, aux Etats-Unis de 44.000 véhicules.

En 1913, les États-Unis ont un parc automobile de +1.200.000 véhicules, la Grande Bretagne de 208.000, la France de 107.535 , l'Allemagne de 93.000. Les constructeurs français comme Panhard & Levassor, Renault, Clément et Darracq exportent en Espagne, en Grande Bretagne, en Allemagne, aux Etats-Unis, en Italie, en Russie, en Suisse et en Belgique.

En France, André Citroën est un jeune ingénieur diplômé de l'Ecole Polytechnique. Lors d'un voyage en Pologne, il découvre un type d'engrenage droit. De retour en France, il poursuit des études pour améliorer le système qui va donner naissance à un engrenage en V. Il dépose un brevet d'engrenages à doubles chevrons. Le futur symbole de la marque Citroën. Il crée en 1913 la Société des Engrenages Citroën.

La croissance de la demande nationale et internationale de véhicules a contribué à rechercher une nouvelle organisation de l'usine. L'organisation de la manufacture héritée du Moyen Age ne permet plus de faire face aux besoins à produire.  En France, l'ingénieur Henri Fayol s'est impliqué dans la rationalisation des fonctions dans une entreprise industrielle. Il distingue 6 fonctions (administrative, technique, commerciale, financière, comptable et de sécurité), sa célèbre pensée "diriger c'est prévoir, organiser, commander, coordonner, contrôler". Au Etats-Unis, les ingénieurs se sont focalisés sur l'organisation de travail. Frédérick Winslow Taylor, ingénieur autodidacte au parcours professionnel atypique a créé le mouvement de l'Organisation scientifique du travail (OST). La méthode consiste à déterminer la meilleure méthode de travail pour réaliser une tâche, et de fixer son temps imparti à l'aide du chronométrage. La décomposition des opérations chronométrées permet d'établir un barème des temps pour l'industrie. Le taylorisme va se diffuser aux Etats-Unis et en Europe. En 1906, Taylor a publié un ouvrage sur l'usinage "L'Art de couper les métaux" où il y avait une synthèse des travaux en cours. Les progrès techniques réalisés  sur la coupe des métaux ont permis d'accroître la productivité des usines. Vers 1925, les outils de coupe sont fabriqués à partir d'un alliage d'acier faiblement allié avec du carbure de tungstène, la vitesse de coupe pouvait atteindre 240 mètres/minute.  Dans les années 1950, l'industrie adopte l'usinage avec des outils de carbure avec des plaquettes en céramique. La vitesse de coupe a dépassé les 1000 mètres/minute.

La division du travail a été le sujet de préoccupation des ingénieurs pour accroître la productivité dans les usines au XIXe siècle. Ce sujet n'est pas nouveau, il avait été traité au temps des romains pour la fabrication sandales lacées des légions. La décomposition des opérations par une spécialisation des postes de travail permet d'obtenir une meilleure productivité (travail en série) que le système en vigueur depuis le Moyen Age. L'atelier organisé sur la structure du compagnonnage (Maître, Compagnons et apprentis) était le gardien d'un savoir-faire issue de la pratique. L'atelier était le détenteur de la phase de conception et de la phase de réalisation de l'objet.

Dans le Recueil des Marchines approuvées par l'Académie française des Sciences en 1776, on pouvait lire cette pensée:" l'ingénieur pour avoir une connaissance approfondie de la Mécanique pratique doit observer le travail des ouvriers pour saisir leurs idées, plusieurs d'entre eux ne savent point dessiner, leur peu de fortune ne permet pas d'exiger rigoureusement qu'ils déposent des modèles, ...."

Les secteurs industriels de la Sidérurgie, de la Métallurgie mais aussi de l'agro-alimentaire ont abordé ce sujet en apportant des solutions organisationnelles ponctuelles. Cependant, Henry Ford a développé avec ses collaborateurs dans sa nouvelle usine d'Highland Park, dans le Michigan le concept du taylorisme avec une chaîne d'assemblage où l'ouvrier exécute un travail répétitif cadencé par la vitesse de la chaîne de montage. La standardisation des pièces produites est indispensable pour obtenir l'interchangeabilité des éléments au montage. Au niveau de la production, l'automatisation des machines outils contribue à obtenir des pièces en grande quantité à un faible coût de revient. Le principe de la division du travail est appliqué avec la création des différentes fonction: Bureau des études (BE), Bureau des méthodes (BM), Contrôle, la planification et la production. Le fordisme est né pour la production de la Ford T en 1908. Ce modèle a été le 1er véhicule à être produit en série. Au total, la production s'est déroulée sur la période de 1908 à 1927. Il a été sorti des chaînes de production + 16 millions de Ford T.

18 Ford T Usine USA

Aux Etats-Unis, les constructeurs américains rêve de produire une voiture à 1000 $. Henry Ford est le visionnaire qui a pensé à un marché de masse de l'Automobile. Sa nouvelle usine permet de mettre en vente à 825 $ en 1908 sa Ford T. La chaîne d'assemblage permet de réduire le temps de montage d'un châssis de 12,5 h à 1h33'. Ce gain en productivité permet d'amortir les importants investissements financiers et de proposer un prix de vente toujours de plus en plus attractif. En 1914, le prix de vente était de 490 $ et dix ans plus tard, le prix était de 290 $.  Le site industriel a centralisé tous les moyens nécessaires à la fabrication d'une voiture. De la sidérurgie à l'usine de production. La mise au point de l'acier pour certaines pièces mécaniques comme les essieux a nécessité un important travail de recherche pour finaliser la bonne formulation. Le constructeur Henry Ford avait imposé un cahier des charges qui tenait compte de l'état des routes en Amérique du Nord.

En Europe, l'évolution du marché de l'Automobile n'a pas été perçue comme au Etats-Unis vers un marché de masse avec la vente de voitures populaires. Les principaux constructeurs européens ont continué à produire de manière artisanale des voitures de luxe. La 1ère Guerre mondiale va entraîner l'industrie de l'armement à introduire le Fordisme en Europe pour produire les quantités industrielles commandées.

L'ère industrielle a consacré l'existence du Bureaux des études (BE). Sa fonction est de concevoir les plans de l'objet à produire à l'aide du dessin industriel . La standardisation des éléments de construction comme l'usage de la normalisation des ajustements est imposée.

18 Dessin Industriel Tableau Ajustement

Cette représentation graphique avec sa cotation doit être le langage universel des techniciens (ingénieurs, techniciens, ouvriers qualifiés et ouvriers spécialisés). Une coopération nationale et internationale ont été créées pour harmoniser les pratiques des industriels. En 1926, en France, il a été fondé l’Association française de normalisation (AFNOR) et au niveau international, en 1947, l'Organisation internationale de normalisation (ISO) a réuni les principaux pays industriels.

18 Dessin Industriel Locomotive

En cette fin de siècle, il existe une concurrence entre plusieurs énergies, le vent, la vapeur, l'électricité et le moteur à pétrole dans plusieurs applications comme le transport des marchandises et des personnes, la force motrice pour actionner les mécanismes, ...

18 Peniche a Voile sur la  Sarthe 1914

L'ingénieur allemand Rudolf Diesel dépose un brevet en France et en Allemagne sur le moteur à combustion interne à allumage par compression (moteur diesel) pour une durée de 15 ans. Vers 1890, les travaux de recherche de Rudolf Diesel sont basés sur la théorie du physicien et ingénieur  français Sadi Carnot. Il développe le concept de la thermodynamique appliqué au moteur à explosion. Au cours de ses recherches, il teste plusieurs dérivés du pétrole (l'essence, le mazout, ...). Au final, le mazout est sélectionné. Ce carburant appelé le "pétrole lampant" est utilisé pour l'éclairage publique.En Europe, ce produit a un coût assez élevé.

En France, l'ingénieur Frédéric Dyckhof croit en l'avenir du brevet de Rudolf Diesel. Une licence est négociée pour permettre le développement du moteur dans son atelier. En 1894, son premier moteur diesel fonctionne. En 1897, Rudolf Diesel met au point son moteur en Allemagne en intégrant une partie des innovations apportées par l'ingénieur français. Son moteur est un monocylindre qui développait 20 chevaux vapeur pour un poids d'environ 5 tonnes.

18 1er moteur Diesel Rudolf Diesel

 18 1er moteur Diesel Rudolf Diesel 1

A cette époque, la fabrication des premiers moteurs diesels rencontre des difficultés liées à la qualité des matériaux employés. Les propriétés mécaniques des fontes et des aciers sont peu performantes. En conséquence, il faut des pièces imposantes pour résister aux pressions internes du moteur à explosion. Les faibles propriétés de combustion du pétrole entraînent des pannes importantes.

En 1903, Frédéric Dyckhoff a motorisé avec un moteur diesel une péniche flamande "Le Petit Pierre" sur le canal de la Marne au Rhin. L'ingénieur français de l'école centrale Adrien Bochet va s'investir dans l'implantation du moteur à explosion dans la marine dès 1899. La mise au point des nouveaux moteurs à pétrole pour propulser les navires va convaincre la Marine Nationale française pour équiper les premiers sous-marins "Maugas" vers 1904.

Aux Etats-Unis vers 1920, le mécanicien Jessie Cyle Cummins s'investit dans le développement du moteur à pétrole. Il a fabriqué son 1er moteur diesel le 6HP pour répondre aux besoins de la mécanisation du monde agricole. En 1929, il fait la promotion de la motorisation diesel en équipant un camion avec son moteur diesel Cummins. Ses différentes manifestations routières dont le record d'endurance  à Indianapolis vont lui permettre d'équiper des flottes de camionneurs.

L'Humanité a toujours rêvé de voler dans les airs. Dans la Grèce Antique, Aristote avait déjà étudié le vol des oiseaux pour comprendre les principes "aéronautique". Au Moyen Age, Léonard de Vinci a entrepris des recherches à partir de l'observation du vol des oiseaux. Il ébauche des mécanismes pour voler et il conçoit l'hélice.

Le chimiste anglais Joseph Priestley a consigné le résultat de ses recherches sur l'air dans son livre "Expériences et Observations sur différentes espèces d'Air".

18 Livre Experiences Observations Air Priestley

Ces travaux vont être le point de départ pour les français Joseph et Étienne Montgolfier pour expérimenter l'envol d'un ballon en utilisant la production de l'air chaud. Après plusieurs tentatives sur des modèles réduits pour étudier les différents paramètres à mettre en œuvre pour réussir le vol, une montgolfière est confectionnée avec une enveloppe en toile. Un 1er essai a été réalisé à Annonay en ardèche en 1783. Le 19 septembre 1783, devant le roi Louis XVI à Versailles, une montgolfière s'élance dans le ciel avec dans la nacelle un mouton, un canard et un coq.

18 Freres Montgolfier

Le 1er vol en montgolfière avec des humains a lieu le 21 novembre 1783 avec le scientifique Jean François Pilâtre de Rozier et le marquis François Laurent d'Arlandes.L'ingénieur du génie & général français Jean Baptiste Marie Meusnier de la Place a étudié le vol en ballon et il a conçu le modèle du dirigeable équipé d'un gouvernail. Le physicien français Charles a conçu le 1er ballon gonflé du gaz d'hydrogène et il a équipé son ballon d'un filet, d'un baromètre, un ancre, un lest, .... L'ingénieur français Henri Giffard a repris les travaux théoriques sur le dirigeable pour concevoir le 1er dirigeable d'une longueur de 44 mètres avec une motorisation d'une machine à vapeur de 3 CV actionnant en rotation une hélice. Ce dirigeable s'est envolé en 1852 sur une distance entre Paris et Trappes, soit environ 27 km.

La conquête de l'espace aérien est lancée. En Angleterre, l'ingénieur et physicien George Cayley s'est passionné pour l'aéronautique naissante. Il réalise des travaux sur les forces aérodynamiques et la portance. Il conçoit des prototypes pour expérimenter ses travaux. En 1849, il réalise le vol d'un planeur avec à son bord un enfant. Il est convaincu de la nécessité d'utiliser une propulsion mécanique  pour maintenir une certaine vitesse en vol.

En France, les marins bretons comme Eugène Béléguic, Jean Marie Le Bris, Louis et Félix du Temple, ont contribué à apporter des innovations techniques. Par exemple, l'officier de marine Béléguic explique de manière théorique l'utilisation d'un moteur couplé à une hélice pour vaincre la pression atmosphérique en remplacement du câble de traction. Les frères Du Temple ont planché sur la motorisation de l'aéroplane à partir d'un moteur à vapeur. Le Bris met au point un système technique par l'inclinaison des ailes pour assurer le contrôle du vol. En 1856, il a fait décoller son planeur baptisé 'l'Albatros" sur une plage.

18 Plan Brevet La Barque Ailee JM Le Bris 1856

En 1884, les ingénieurs militaires français Charles Renard & Arthur Krebs ont volé à bord de leur dirigeable électrique "La France" sur une distance de 7 km. La conception et la réalisation de ce nouveau modèle a exigé des nombreuses années de recherche à la fois sur la motorisation, sur l'aérodynamique de l'enveloppe, sur le moyen de la transmission de la force motrice à l'hélice, ... Parmi les sources techniques, les notes de l'ingénieur militaire du génie maritime Henri Dupuy de Lôme sur ses travaux dans les domaines de l'aéronautique vont contribuer à la réussite du projet. A cette époque, Henri Dupuy de Lôme avait le projet de créer un sous-marin. Il a demandé à Arthur Krebs d’œuvrer sur ce projet en développant un moteur électrique plus puissant pour équiper à la fois les dirigeables et les sous-marins. En 1888, le sous-marin "le Gymnote" est opérationnel.

En Allemagne, l'ingénieur militaire Ferdinand Von Zeppelin travaille sur la mise au point d'un dirigeable. Le 2 juillet 1900, le dirigeable à structure rigide "LZ1" a réalisé un vol de 6 km à 400 mètres d'altitude en 18 minutes. Il mesure 128 mètres de long. A partie de ce moment, la société Zeppelin a développé la technique du dirigeable pour effectuer des vols entre l'Europe et les Etats-Unis. Dès 1909, la compagnie a assuré des vols civils. On évalue à environ + 30.000 voyageurs sur la période 1910-1914, le volume d'activité aéronautique de la firme allemande.

18 Zeppelin LZ 127

L'ingénieur français Clément Ader a imaginé une structure basée sur l'observation des mouvements en vol de la chauve-souris. Il a réalisé son 1er essai le 9 octobre 1890 à bord de "l'Eole". Ce premier pas est modeste mais il trace la voie aux futurs développements techniques.

Aux Etats-Unis, les ingénieurs Orville et Wilbur Whright fabriquent des bicyclettes. Ils se sont passionnés par l'aéronautique. En 1899, en collaboration avec l'ingénieur français Octave Chanute, il est créé un planeur avec l'innovation technique du contrôle du gauchissement de la voilure. Après différents essais, ils se sont orientés vers la construction d'un "avion". Les différents observations techniques ont permis de comprendre l’importance de certains phénomènes physiques pour arriver à faire voler un avion. Le 17 décembre 1903, le 1er vol du "Flyer" a lieu en Caroline du Nord. Après ce succès technique, ils vont perfectionner le "Flyer" pour le rendre plus puissant et plus maniable.

18 Aeroplane Les Freres Wright

En Europe, le brésilien Alberto Santos Dumont s'est passionné pour la mécanique. Il a entrepris des études techniques en France et en Angleterre pour se perfectionner. Il se lance dans la construction de ballon, puis de dirigeable motorisé avec des moteurs De Dion ou Buchet.

18 Aeroplane Santos Dumont

L'invention de la photographie a débuté vers 1824 par l'ingénieur français Nicéphore Niépce. Pour perfectionner sa découverte, il a collaboré avec  Louis Jacques Mandé Daguerre. En 1932, ils améliorent le procédé pour obtenir un temps de pose réduit. A la mort de Niépce, Daguerre continue ses recherches pour obtenir sa principale découverte qui tient à l'action des vapeurs de mercure sur l'iodure d'argent formé par la lumière à la surface de la plaque. Le daguerréotype est lancé en 1838. Ce procédé s'est répandu en un temps record dans les pays occidentaux.

En 1825, le docteur anglais John Ayrton Paris met au point son Thaumatrope. Le fonctionnaire Hippolyte Bayard a inventé en 1839 un nouveau procédé pour fixer les images directement positives sur du papier. L'anglais William Henry Fox Talbot a oeuvré à mettre au point le calotype en 1841. Le physicien anglais John Frederick William Herschel a mis au point une technique pour fixer les images à partir d'un bain d'hyposulfite de soude. Le physicien français Hippolyte Fizeau a amélioré le procédé avec l'emploi du bromure d'argent pour obtenir une image de meilleure qualité.

18 Daguerreotype de Giroux 1839En 1871, le physicien anglais Richard Leach Maddox a créé le film négatif à base de gélatine. En 1878, Le photographe anglais Charles Harper Bennett a perfectionné le film à base de gélatine. En 1884, l'américain Georges Eastman qui s'est passionné pour la photographie, s'est lancé dans les innovations techniques. Il met au point le film de celluloïd pour remplacer les plaques de verre. En 1888, il a déposé le brevet pour un appareil photographique à pellicule.

La plaque photographique instantanée va réduire le temps de préparation et de pose de plusieurs heures. Cette innovation va faire la fortune de la famille Lumière. Après des études d'ingénieur, Louis va aider son père en mettant au point la plaque photographique noir et blanc sèche. Cette plaque sous le nom commercial "l'Etiquette bleue" permet la prise de vue instantanée. Cela révolutionne la diffusion de la photographie. Les particuliers aisés vont pouvoir prendre des photos. Au début, Antoine Lumière et sa femme Jeanne vont fabriquer chez eux les premières plaques. La demande augmente, il faut passer à l'échelle industrielle pour répondre aux besoins mondiaux. Les fils, Auguste et Louis, vont continuer le développement du département photographique et ils vont se lancer dans l'aventure du cinématographe. Les études techniques permettent aux Frères Lumière de déposer + 170 brevets dans le domaine de la photographie.

18 Photographie Freres Lumiere

Le nouveau défi technique à relever a été la reproduction des couleurs sur une photographie. Le physicien français Edmond Becquerel a entrepris des travaux fondamentaux sur la période entre 1839 et 1843 sur la lumière, puis ses recherches s'orientent vers la colorimétrie  dans le domaine de la photographie. Le physicien et mathématicien écossais James Clerk Maxwell avec la collaboration avec l'anglais Thomas Sutton ont réussi à réaliser la 1ère photographie en couleurs en 1861.

L'animation des images a toujours fasciné le genre humain. On peut citer le phénakistiscope du physicien et mathématicien belge Joseph Antoine Ferdinand Plateau et le Stroboscope du mathématicien autrichien Simon Stampfer en 1833. En 1834, le Zootrope a été créé par le mathématicien anglais William George Horner. Aux États-Unis, le photographe anglais Eadwead Muybridge met au point la technique de la chronophotographie en 1878. Cependant depuis le XVIIe siècle, le mathématicien et astronome hollandais Christiaan Huygens a créé le 1er exemplaire de la Lanterne magique. Il existera plusieurs variantes de cette invention jusqu'aux années 1960.

18 Lanterne magique

En 1876, le français Emile Reynaud, professeur de sciences et photographe a créé le Praxinoscope qui a perfectionné  le Zootrope et le Phénakistiscope. En 1892, il a organisé des projections payantes dans une salle sur un grand écran des premiers dessins animés. En 1891, l'américain Thomas Eva Edison a déposé le brevet du Kinétographe développé par son collaborateur français William Kennedy Laurie Dickson aux Etats-Unis. Les premiers films ont utilisé le format 35 millimètres. En 1895, l'ingénieur français Louis Lumière a déposé le brevet avec son Frère Auguste pour le Cinématographe. Des films ont été tournés comme "La sortie d'usine Lumière", "Le déjeuner de bébé", ... et "L'arroseur arrosé" avec le nouvel appareil. Des projections payantes ont été organisées à Paris, Lyon, La Ciotat, Grenoble, Bruxelles, Louvain, ....

18 Freres Lumiere Cinématographe

En 1854, l'ingénieur aux Télégraphes français Charles Bourseul dépose un mémoire sur les possibilités d'utiliser le courant électrique pour transmettre la voix à l'Académie des Sciences et il a pulblié un article intitulé "Transmission électrique de la parole". En 1860, le professeur de physique allemand Johann Philipp Reis a créé un appareil électrique capable de transmettre à distance une musique. En 1864, il fait une démonstration d'un nouveau prototype pour transmettre la parole devant l'Association de physique de Francfort. Il a appelé son appareil "le téléphon". En 1871, l'italien Antonio Santi Giuseppe Meucci dépose aux Etats-Unis un dépot "Avertissement sur brevet" sur le "Télettrophone". Cette procédure s'est expirée en 1874. En 1876, l'ingénieur écossais Alexander Graham Bell installé aux Etats-Unis dépose le brevet pour l'invention du téléphone.

18 Telephone Graham Bell

L'alchimie est pratiquée depuis le nuit des temps dans le but de la purification de la matière. La transmutation des métaux doit conduire à la fabrication de l'or. Cette recherche exige de réaliser différentes procédures sidérurgiques expérimentales pour maîtriser la matière. Le cheminement est long. Les grecs Platon et Aristote avaient nommé des éléments (le soufre, le mercure et le sel). Les connaissances et le savoir technique ont été transmis aux initiés au fil des siècles. 

Au XVIIIe siècle, le chimiste français Antoine Laurent de Lavoisier a réalisé des expériences scientifiques à partir des travaux publiés du suédois Carl Wilhelm Scheele, .... et de l'anglais Joseph Priestey. Les différents travaux ont établi la base des éléments chimiques (l'azote, le chlore, le molybdène, le tungstène, ...) et les différentes procédures à suivre pour obtenir les réactions chimiques dans le but de produire des acides. En 1789, le scientifique De Lavoisier a publié son "Traité élémentaire de chimie". Il a démontré le processus de l'oxydation des métaux par l'action de l'oxygène; Il a établi que ce processus de décomposition était une réaction chimique entre l'action de l'oxygène sur le métal. Il a énoncé la loi de conservation de la masse " Car rien ne se crée, ni dans les opérations de l'Art, ni dans celles de la Nature, et l'on peut en principe poser que dans toute opération, il y a une égale quantité de matière avant et après l'opération, que la qualité et la quantité des principes est la même, et qu'il n'y a que des changements, des modifications." Il a établi une rigueur dans ses recherches scientifiques en utilisant des équipements comme la balance, ... les protocoles définis sont rigoureusement suivis pour déterminer la répétition de l'expérience. Ses résultats sont inscrits en équations chimiques.

Les travaux du physicien italien Alessandro Volta qui a débouché sur la mise au point de la pile Volta a suscité des travaux de recherche sur les réactions chimiques. Le physicien anglais Humphry Davy a établi une classification des métaux en fonction de certaines propriétés chimiques, il fait une distinction entres les acides et les anhydrides et il a collaboré avec le physicien anglais Michael Faraday pour développer une lampe de sûreté des mineurs.

En 1805, le physicien français Louis Joseph Lussac a repris les travaux du scientifique français Jacques Alexandre César Charle, et il a énoncé sa 1ère loi sur les combinaisons gazeuses.Ses travaux ont été publiés dans les comptes rendus de l'Académie. En 1808, le physicien anglais John Dalton a publié ses travaux de recherches dans l'ouvrage "A New System of Chemical Philosophy" où il expose sa théorie atomique: la matière est composée d'atomes de masses différentes qui se combinent selon des proportions simples. Le chimiste suédois Jöns Jacob Berzélius a fait la synthèse des travaux entrepris par Lussac et Dalton pour publier en 1818 le tableau des masses atomiques des 45 éléments identifiés à l'époque. Il a aussi développé ses théories électrochimiques à partir de ses nombreuses recherches expérimentales. Il édicte une théorie dualiste de l'affinité basée sur des critères d’électropositivité et l'électronégativité.  Au niveau de la vulgarisation, il a publié son "Traité de chimie à partir de 1808 qui a fait l'état des connaissances de la chimie dans plusieurs orientations.

En 1896, le physicien français Henri Becquerel observe un phénomène sur une plaque photographique enduite d'uranium. Son travail de recherche le conduit à découvrir un rayonnement qu'il a baptisé "rayons uraniques". L'étudiante Marie Skłodowska-Curie a choisi cette découverte comme thème de recherche de sa thèse à la Faculté des Sciences de Paris. En 1903, elle a soutenu sa thèse "Recherches sur les substances radioactives".Dans son laboratoire à l'école municipale de physique et de chimie de la ville de Paris, les travaux de Pierre et Marie Curie en collaboration avec Henri Becquerel sur la radioactivité ont permis une avancée décisive. Le physicien chimiste allemand Wilhelm Ostwald, futur prix de Nobel de chimie en 1909, a déclaré en visitant le laboratoire:

"Ce laboratoire tenait à la fois de l’étable et du hangar à pommes de terre. Si je n’y avais pas vu des appareils de chimie, j’aurais cru que l’on se moquait de moi."

18 Marie Curie Laboratoire France

Les scientifiques ont approfondi l'atome. Le physicien anglais Joseph John Thomson a reçu le prix Nobel de physique en 1906 pour ses recherches sur la conduction de l'électricité par les gaz. En 1908, le physicien anglais Ernest Rutherford a été consacré par le prix du Nobel de chimie pour ses recherches sur la structure de l'atome. En 1922, le physicien danois Niels Bohr a été honoré d'un Nobel de physique pour ses travaux sur la mécanique quantique qui développe la physique nucléaire. En 1934, les chercheurs français en physique nucléaire Irène et Frédéric Curie ont découvert la radioactivité artificielle. En 1938, les travaux de recherche au sein de l'Institut Kaiser Wilhelm à Berlin par les chimistes Fritz Strassmann, Otto Hahn et Lise Meitner ont conduit à la découverte de la fusion nucléaire.

Depuis la nuit des temps, l'humain cherche à comprendre comment fonctionne le système solaire. Il se pose des questions sur les énergies dégagées par le soleil et les étoilesLes astronomes, les scientifiques, les philosophes, .... ont énoncé plusieurs théories sur l'énergie développée par le soleil et les étoiles. Il fallait une source gigantesque pour maintenir leur état. Le physicien allemand - américain Albert Einstein, prix Nobel de physique en 1921 avec sa théorie sur la relativité avec sa formule E=mc² (l’énergie est égale au produit de la masse par le carré de la vitesse de la lumière) a apporté un cadre de recherche. Vers 1938, les physiciens Charles Critchefield (américain) et Carl Von Weizsacker et Hans Albrecht Bethe (allemands) ont découvert les réactions internes de la fusion nucléaire (la chaîne proton-proton et le cycle carbone-azote-oxygène). La transformation de l'hydrogène en hélium dégage une énorme quantité d'énergie nucléaire.

18 Systeme Solaire

En Allemagne, la montée du nazisme au cours des années 1930 a fait immigrer une partie des scientifiques vers les Etats-Unis. La deuxième guerre mondiale va accélérer le développement sur l'énergie nucléaire. Le programme militaire allemand mettait au point des nouvelles armes comme le missile balistique (V1 et V2) et la bombe atomique à travers le projet "Uranium". Cependant, le programme de recherche nucléaire a débouché sur la mise au point de pile atomique

Aux Etats-Unis, en 1939, une lettre envoyée au Président par les physiciens nucléaires de renom et signé par Albert Einstein a déclenché le projet "Manhattan". Ce programme  militaire nucléaire a associé le Canada et la Grande Bretagne.

« Monsieur,

Certains travaux récents d'Enrico Fermi et de Léo Szilárd, dont les manuscrits m'ont été communiqués, me conduisent à prévoir que l'élément uranium peut devenir une source nouvelle et importante d'énergie dans un futur immédiat. Certains aspects de la situation qui est apparue me semblent demander une attention, et si nécessaire, une action rapide de la part de l'Administration. Je pense donc qu'il est de mon devoir d'attirer votre attention sur les faits et recommandations suivants :

Ces quatre derniers mois, il est devenu possible grâce aux travaux de Joliot en France ainsi que ceux de Fermi et Szilárd en Amérique, de déclencher une réaction en chaîne nucléaire avec de grandes quantités d'uranium. Grâce à elle, une grande quantité d'énergie et de grandes quantités de nouveaux éléments similaires au radium pourraient être produits. Maintenant, il semble presque certain que ceci pourrait être atteint dans un très proche avenir.

.....

Albert Einstein. »

L'entrée en guerre des Etats-Unis suite à l'attaque sur la base navale américaine de Peal Harbour en décembre 1941, a déclenché la réalisation du projet Manhattan. La mobilisation des physiciens nucléaires exilés aux Etats-Unis a contribué à mettre au point la bombe atomique mais aussi aux travaux préparatoires à la création d'une centrale nucléaire pour produire de l'électricité.

En 1951, Aux Etats-Unis, le laboratoire national de l'Idaho avait créé une centrale thermique nucléaire civile expérimentale pour produire quelques centaines de watts. Le principe est basé sur la production de la chaleur par un réacteur nucléaire. La vapeur d'eau entraine une turbine où un alternateur transforme l'énergie en électricité.

A la fin de la seconde guerre mondiale, lors de la reddition de l'Allemagne, la conférence de Potsdam avait fixé à 20 milliards de reichsmark en équipements industriel et en sites de production le montant de la réparation. Les usines ont été démontées et remontées en URSS, en France, en Angleterre, ... Les Etats-Unis, l'URSS, la France, l'Angleterre ont pris des savants, des ingénieurs et des brevets au titre de la réparation intellectuelle comme indemnité de guerre. On évalue à 10 milliards $ le montant prélevé. L'Allemagne a fourni 4 millions d'allemands pour un travail forcé dans les pays alliés (URSS, France, Angleterre, Belgique, ..). Au niveau des dommage de guerre, l'Allemagne devait verser 20 milliards $ à l'URSS.

A ce titre, les autorités russes ont recherché les physiciens nucléaires, les savants, les ingénieurs allemands pour transférer leurs connaissances aux scientifiques russes et bâtir leur industrie nucléaire. En 1954, la première centrale nucléaire civile basée à Obninsk a produit de l'électricité. Sa capacité est de 5 mégawatts.

Le conseiller du directeur de l'Institut Kourtchatov Andreï Gagarinski rappelle :

« Il a fallu résoudre le problème de la stabilité du combustible nucléaire pour qu'il puisse servir pendant longtemps, celui de la fiabilité du circuit dans lequel l'énergie de l'atome se transformait en chaleur. Tout a été étudié à des stades différents et a été utilisé plus tard dans des constructions différentes. Les réacteurs construits après le lancement de la centrale nucléaire d'Obninsk ressemblaient à son réacteur. Ensuite des réacteurs plus modernes sont apparus, mais les idées de la première centrale poussaient tous azimuts, elles ont donné une expérience immense pour le développement de différents éléments de l'énergie nucléaire. »

En 2001, les 465 réacteurs nucléaires civiles ont produit 17 % de l'électricité mondiale dans 32 pays. En 2014, 438 réacteurs ont produit 2411 TWh/an soit 11,4 %. La production de l'énergie électrique mondiale est produite principalement par les centrales thermiques au charbon à 41 %, au gaz à 22 % et par l'hydroélectricité à 16 %.

18 Construction Centrale nucléaire Chine

L'histoire des polymères (les matières plastiques) a commencé avec le caoutchouc naturel. Lors des expéditions vers l'Amérique du Sud, en 1511, l'italien Piétro Martyre d'Anghiere a observé un jeu Aztèque où les indiens utilisaient une balle qui rebondissait. En 1751, le scientifique français Charles Marie de La Condamine a observé la récolte du caoutchouc naturel en Guyane. L'incision sur l'arbre "Hhévé" faisait couler le latex dans un pot. Le terme Caoutchouc a été traduit de l'expression indienne "les pleurs du bois". Il a observé l'usage de cette matière pour réaliser des tissus et des souliers. En 1770, le physicien chimiste anglais Joseph Priestley a entrepris des recherches sur cette nouvelle matière première.

En 1823, le chimiste écossais Charles Macintosh a utilisé le caoutchouc naturel pour fabriquer des imperméables. Depuis 1834, autodidacte américain Charles Goodyear s'est lancé sur l'amélioration des propriétés du caoutchouc. En 1839, il a fait la découverte de la vulcanisation. En 1842, il a mis au point un procédé de fabrication à partir d'un mélange de souffre et de caoutchouc qui contribue à obtenir une solution homogène. En 1843, l'autodidacte anglais Thomas Hancock a déposé le brevet de la vulcanisation après avoir analysé le travail de recherche de l'américain. En 1888, le vétérinaire écossais John Boyd Dunlop a déposé un brevet sur une roue pneumatique équipée d'un pneu en caoutchouc naturel.

En 1882, le chimiste anglais William Augustus Tilden a réussi à produire du caoutchouc synthétique à partir de l'isoprène fabriqué à partir d'essence de térébenthine. L'isoprène est un monomère dont la polymérisation forme le caoutchouc naturel (latex) ou synthétique.

En 1884, l'ingénieur français Hilaire Bernigaud de Chardonnet étudie les travaux de recherches du physicien français René Antoine Ferchaut de Réaumur sur le vers à soie. Sous la direction du physicien et chimiste français Louis Pasteur, des travaux de recherches sont menés pour découvrir la source de la maladie du vers à soie implanté en France. Ses travaux sur la  cellulose et le collodion ont débouché sur l'invention de la soie artificielle. Il a déposé un brevet sur la production de fibres de soie artificielle en extrudant une solution de nitrocellulose. La mise au point de l'outil industriel a été réalisé par le français Auguste Delubrac à l'usine Prés-de-Vaux à proximité de Besançon en Franche Comté. Les différentes recherches sur la cellulose ont permis de créer un éventail de fibres textiles comme la viscose et le cellophane. Le français François Gillet a développé sur la région lyonnaise une activité liée à la teinturie, en particulier, la soie noire. La société Gillet s'est développée avec l'ouverture de plusieurs sites industriels. Vers 1880, il a été employé environ 1.200 salariés. Le lancement de la soie artificielle a été un nouveau support que l'entreprise devait maîtriser. Auguste Delubac est venu transmettre ses recommandations techniques pour la teinture aux chimistes lyonnais.

En 1891, le chimiste anglais Charles Frédéric Cross a mis au point la viscose à partir d'une formulation aqueuse. En France, la concentration des sociétés textiles ont été à l'origine des grands groupes industriels comme Rhône Poulenc. En 1922, la société Rhodiaséta a été créée par les deux groupes du Comptoir des soies artificielles (Famille Gillet) et les Usines du Rhône. Vers 1919, le dirigeant américain Walter Samuel Carpenter Jr., du groupe Du Pont de Nemours a développé une coopération avec le groupe français Le Comptoir des textiles artificiels (CTA) de la famille Gillet pour transférer le "savoir-faire" de la production de rayonne et de cellophane.

Dans les années 1930, la théorie des macromolécules est connue dans les pays industrialisés. La découverte des matériaux synthétiques est ouverte. Le groupe américain Du Pont de Nemours avait ouvert un laboratoire de recherche fondamentale et appliquée dans le domaine de la chimie organique. La direction de ce laboratoire a été confiée à l'ingénieur chimiste américain Wallace Hume Carothers. En 1928, il axe les recherches du laboratoire sur la mise au point de polymères par la méthode de la polycondensation du glycol. Les travaux ont conduit à ouvrir le champ de la polycondensation des polyesters. Il a énoncé que la technique de la polycondensation contribue à la création de fibres synthétiques appelées "Superpolymers". Le laboratoire a découvert le Néoprène, le nylon , le téflon, le kevlar et le lycra. Le livre publié en 1953 "Principles of polymer chemistry" où l'universitaire chimiste américain Paul John Flory a expliqué la notion sur la distribution des pids moléculaires et la théorie de la chimie macromoléculaire, ... a été une révélation dans le monde de la chimie organique.

18 Pub Textile Tergal

En Allemagne, en 1872, l'universitaire chimiste Johann Friedrich Wilhelm Adolf Baeyer a entrepris des travaux de recherche fondamentale sur le benzène polyhydroxylé. Ses travaux ont été approfondi par l'universitaire chimiste belge  Leo Hendrik Baekeland aux Etats-Unis. En 1906, un brevet est déposé pour la Bakélite, un matériau classé comme phénoplaste. Il a été obtenu par la polycondensation sous pression à une température élevée du phénol et du formaldéhyde. Cette résine a été utilisée comme un isolant électrique soit sous la forme d'un vernis soit sous la forme d'une pièce mécanique. Il a déposé environ 400 brevets liés à cette découverte.

Le développement de la chimie organique vers des applications industrielles a mobilisé les chercheurs des pays industrialisés. Une partie de la recherche internationale a été axée vers les polymères "Engineering polymers". Les travaux de la recherche fondamentale ont permis d'entrevoir la possibilité de créer des nouveaux matériaux synthétiques ayant des propriétés mécaniques des pièces métalliques. 

Vers 1835, le polychlorure de vinyle (PVC) a été découvert à partir des travaux du physicien français Henri Victor Regault et du physicien chimiste allemand Eugen Baumann vers 1872. En 1913, le chimiste allemand Fritz Klatte dépose un brevet sur la fabrication à partir de l'acétylène de l'acétate de polyvinyle. En 1915, le chimiste russe Ivan Ivanovich Ostromislensky a également synthétisé de l' isoprène par pyrolyse de térébenthine, cependant les recherches appliquées n'ont pas permis d'industrialiser la production du polychlorure de vinyle par polymérisation du monomère de chlorure de vinyle.

En 1907, le chimiste allemand Otto Karl Julius Röhm a axé ses travaux sur les polyacrylates. Il a découvert un polymère thermoplastique transparent, le polyméthacrylate de méthyle (Plexiglas).Cette matière plastique peut être recyclée par dépolymérisation.

En 1983, le groupe américain Du Pont de Nemours a breveté une nouvelle technique de polymérisation anionique des esters méthacryliques (GTP). Cette nouvelle technique permet d’insérer des polymères vivants ce qui va contribuer à produire des nouveaux matériaux avec des différentes structures moléculaires.

Actuellement, la recherche s'oriente vers l'élaboration de polymères intégrant le monde biologique, on parle de biopolymère.

L'histoire des matériaux composites est liée aux travaux de recherches du physicien français René Antoine Ferchaut de Réaumur sur le vers à soie vers 1713. L'ingénieur américain Russell Games Slayter a entrepris des recherches sur la fibre de verre depuis 1931 au sein de laboratoire de recherche et de développement de la société Owens Corning. En 1933, il dépose un brevet sur la production de la fibre de verre. A cette époque, la propriété d'isolation thermique du nouveau matériau est recherchée. En France, la société Saint Gobain s'est associée en 1929 avec l'entreprise américaine pour produire des blocs réfractaires électrofondus à base de verre. A partir de 1938, Saint Gobain a produit sous licence américaine  du verre textile en coopération avec le Comptoir des textiles artificiels (CTA). Dans les années 1940, le groupe français va se doter d'un laboratoire de recherche et de développement pour aboutir à perfectionner le processus de fabrication de la fibre de verre. La création de Saint Gobain Vetrotext est la branche industrielle spécialisée dans la production de la fibre de verre et des plastiques techniques (matières plastiques et composites).

Un matériau composite est constitué d'un assemblage de deux composants (matrice + fibre de renfort) non miscibles entre eux ayant des propriétés physiques, mécaniques, thermiques, ... différentes. Par exemple, le composite fibre de verre est composé de verre + résine de polyester. L'assemblage d'un composite permet d'obtenir une nouvelle gamme de matériaux très performants dans les différents domaines de l'aéronautique, des loisirs, de l'habitat, des transports, de la défense, de l'habillement, .....

Depuis l'époque de la veste en caoutchouc et du radôme en fibres de verre pour la protection des antennes de la 2e Guerre mondiale, les besoins ont fortement augmenté. Dans l'Automobile comme dans l'aéronautique, la recherche de la diminution du poids ont imposé l'usage des plastiques techniques.

Le graphe sur l'évolution de l'usage des matériaux composites dans la fabrication d'une voiture permet de comprendre l'importance croissante de la part des plastiques techniques dans les objectifs de la réduction de la consommation en carburant fossile, de la réduction des émissions de CO2 et de la sécurité routière.

18 Graphe Evolution Composites Auto

Le choix du bueaux d'études (BE) d'utiliser une matière composite soit en matières thermoplastiques (recyclable) soit en matières thermodurcissables (non-recyclable) répond à un cahier des charges qui tient compte des contraintes réglementaires, techniques, de production et économiques. En France, le secteur automobile va se lancer à travers le projet de fabriquer d'un capot et d'un hayon de BX pour le marché allemand. En 1979, un accord de coopération entre le groupe industriel PSA et le groupe Saint Gobain est conclu avec des objectifs de production journalières avec un prix de revient par pièce. En 1982, le groupe Renault a conclut un accord de coopération avec le groupe l'Aérospatiale pour un transfert de technologie entre les deux groupes industriels.

18 BX

Parmi les composites les plus performants, on peut citer le composite thermodurcissable carbone (matrice) carbone (renfort en fibres). Ce composite thermostructural a une résistance mécanique remarquable à très haute température. On l'emploie en compétition automobile (F1, Rallye) et dans l'aéronautique pour le système de freinage et dans les éléments de la structure. Par exemple, les disques ventilés de frein en carbone-carbone d'une F1 doivent dissiper la température de 1000° dans le cas d'une décélération d'environ 6G sur quelques mètres.

18 Ferrari Disque Freinage F1

On évalue vers 1975 le passage mondial de l'ère de l'acier à l'ère des matières plastiques. Aujourd'hui, les plastiques techniques ont envahi le quotidien à travers l'habillement, le smartphone, la tablette, la voiture, l'ordinateur, les lunettes et les loisirs.

18 Composites Raquette Ski

L'histoire de l'électronique se développe à partir des recherches sur l'électicité. En particulier, on peut citer les travaux du physicien allemand Ferdinand Braun. Il découvre en 1874 l’effet redresseur du cristal de galène sur le courant électrique. Ses contributions scientifiques ont permis la création du 1er poste à galène.

En 1904 avec l'invention de l'ingénieur en électricité anglais John Ambrose Fleming de la diode. Cette invention est le fruit des lectures sur les travaux de l'américain Thomas Alva Edison et de l'anglais Joseph John Thompson. Le système technique développé permet le contrôle d'un flux d'électrons transmis depuis une électrode "cathode" vers une électrode "anode" dans un tube à vide. Cette lampe diode a été perfectionné en 1906, l'ingénieur électricien américain Lee De Forest a implanté une grille pour créer la triode.

18 Diode 1904

En 1945, le laboratoire américain Bell Labs constitue une équipe de chercheurs en physique pour remédier au problème du tube électronique. En 1947, les physiciens William Bradford Shockley, John Bardeen et Walter Houser Brattain  ont réussi à mettre au point le transistor en germanium. Ce nouveau composant électronique permet de faire varier l'amplification du courant électrique.

18 Brevet Transistor 1947 Labo

18 Transistor Bell Labs 1947

Le physician américain  Greenleaf Whittier Pickard a établi certaines propriétés de redressement de certains cristaux à partir de 1908. En 1913, le physicien allemand Alexander Meissner a inventé l'oscillateur "Meissner" pour mesurer les réactions d'un composant électronique. Il a mis en évidence le principe de rétroaction des actions.

En mathématique, la logique binaire a été adoptée par le mathématicien et ingénieur en génie électrique américain Claude Shannon. Les travaux mathématiques sur la logique binaire remonte à la nuit des temps. En Chine vers 3.000 ans av. JC, en Égypte, en Grèce avec le philosophe Aristote, qui a précisé la définition de la logique par exemple en matière de science, il n’y a pas de milieu : un seul et même jugement est ou bien vrai ou bien faux. Vers 1700, le mathématicien allemand Gottfried Leibniz a œuvré à chercher une alternative mathématique au système décimal. Il a entrepris ses travaux de recherche sur la base du système chinois du Yi Jing où il y a un système de signes binaires.

A partir de 1844, l'autodidacte mathématicien anglais George Boole a entrepris des recherches mathématiques sur le système binaire. Il a développé sa théorie sur l'algèbre booléenne basée sur une suite d'opérations logiques (et, ou) avec deux états possibles (0,1, vrai-faux, ouvert-fermé).Le résultat de ses recherches est publié à partir de 1847. En 1938, l'américain Claude Shannon a soutenu sa maîtrise au Massachusetts Institute of Technology (MIT) basée sur ses travaux à partir de l'algèbre de Boole appliquée aux circuits à relais électriques. Il a précisé que dans un réseau électrique, le relais est dans un état "ouvert" devait être noté par 1 et lorsque le relais est dans un état "fermé" devait être noté par 0. Le BInary digiT (le bit) désigne un chiffre binaire (0,1) de codage d'une quantité d'information. En conséquence, elle est l'iunité d'information.

Dans les années 1930, l'ingénieur américain Russel Shoemaker Ohl a entrepris des recherches sur les matériaux aux laboratoires Bell Labs. Le résultat de ses observations le conduise à découvrir la jonction PN (barrière PN). Cette découverte va permettre le développement de matériaux semi-conducteurs. Dans les années 1940, une proposition est faite aux ingénieurs électriciens américains John Adam Presper et John William Mauchly de créer une machine de calcul au sein de la Moore School de l'Université de Pennsylvanie. Le ministère de la Défense américaine veut un nouveau système de calcul plus performant pour le calcul balistique de l'artillerie. En 1945,  le 1er calculateur Electronic Numerical Integrator and Computer (ENIAC) est opérationnel. La technologie employée reposait sur 18.000 tubes électroniques. La programmation était réalisée par une combinaison de liaisons internes entre les différents composants d'électronique. Sa puissance de calcul de l'ENIAC est plus performante que la technologie des équipements d'électromécaniques. A l'époque, on parle d'une vitesse de calcul de + 100 fois.

A cette époque, plusieurs projets ont été lancés pour construire un calculateur. Cependant, les travaux de recherches du mathématicien hongrois John Von Neumann qui a étudié à l'Université allemande de Göttinger où l'on enseigne les mathématiques et la physique théorique d'un niveau mondial exceptionnel, ont été féconds. Avec un groupe de travail, il a publié en 1946 un rapport où il est détaillé la conception d'une future architecture articulée avec un système de programmation interne enregistrer sur une mémoire. Le mathématicien anglais Alan Mathison Turing a travaillé de 1945 à 1947 au Laboration National de Physique à Teddington où il a conçu le 1er projet détaillé d'un ordinateur (Automatic Computing Engine - ACE).

L'ingénieur allemand Konrad Zuse a concrétisé les travaux de recherche de l'ingénieur français Gaspard Clair François Marie Riche de Prony sur les tables logarithmiques et trigonométriques , du mathématicien et cryptanalyste anglais Charles Babbage et du physicien, et mathématicien espagnole Leonardo Torres Quevedo sur les travaux de la machine à calculer basée sur le fonctionnement des relais électromécaniques.

A partir de 1936, Zuse s'est lancé dans la construction d'un calculateur mécanique, puis vers le calculateur électromécanique programmable en adoptant le système binaire de Boole. En 1941, le Z3 a fonctionné, il a été suivi du Z4 en 1945.

En 1948, EDVAC a été le 1er calculateur à programme enregistré selon les instructions notamment de John Von Neumann.

18 Schema Neumann Calculateur

La société américaine International Business Machines Corporation (IBM) s'est lancée dans la construction d'un calculateur électromécanique en 1944. En 1948, le calculateur Selective Sequence Electronic Calculator (SSEC) a été opérationnel. Il est le plus important calculateur de son époque cependant, sa technologie va devenir rapidement obsolète. Sa spécificité a été le traitement des instructions comme des données. Cet équipement est assemblé avec des composants constitués de lampes et de relais.

Au Royaume Uni, l'Université de Manchester a lancé un programme de recherche en 1948 en coopération avec l'entreprise Ferranti spécialisée dans le secteur des équipements électriques et électroniques pour le secteur de la Défense. Ce programme devait établir les possibilités d'usages d'un calculateur. L'ingénieur électricien anglais Frédéric Calland Williams et l'ingénieur anglais Tom Kilburn  co-inventeurs du tube Williams-Kilburn ont été chargés de ce développement. Ce tube cathodique a permis l'enregistrement des données sous la forme binaire développée par le mathématicien anglais George Boole. Ce tube est le support de la mémoire vive du futur calculateur.

18 Tube Williams Kilburn 1947

Les travaux de la Small Scale Experimental Machine (SSEM) ont débouché sur la création du 1er ordinateur électronique à programme enregistré en mémoire appellé le "Manchester Mark I". La vérification du programme de traitement des données a été réalisée à partir d'un programme conçu par le mathématicien Maxwell Herman Alexander Newman. Ce programme a listé les nombres premiers de Mersenne pendant 9 heures sans erreur.

En 1951, le phycisien et mathématicien anglais Maurice Vincent Wilkes a entrepris des recherches dans le domaine de la microprogrammation. Lors de la conférence inaugurale du nouveau département d'informatique de l'Université de Manchester, Wilkes a énoncé les principes de la microprogrammation pour assurer le fonctionnement du calculateur.

Dans les années 1950, l'ingénieur d'électrotechnique américain Jay Wright Forrester a réalisé des recherches au sein du Massachusetts Institute of Technology dans le cadre du projet Whirlwind pour la Défense américaine (US Navy). Il a étudié les propriétés ferromagnétiques de certains matériaux pour mémoriser une information binaire (0 et 1). A partir de 1954, on a employé le tore de ferrite comme une mémoire dans les calculateurs et les futurs ordinateurs.

18 Memoire Tores de Ferrite 1954

En 1958, au sein de l'entreprise américaine Texas Instruments, l'ingénieur électricien Jack St. Clair Kilby avec les travaux du physicien Robert Norton Noyce de la société
Fairchild Semiconductor
a créé le premier circuit intégré où il est implanté sur une plaque de silicium des composants d'électroniques (transistors, diodes, condensateurs, ..).

18 1 circuit integre 1958

Le physicien allemand Julius Edgar Lilienfeld a étudié à l'Université Friedrich Wilhelms (Université Humboldt) à Berlin. En 1927, il a immigré aux Etats-Unis. Dès les années 1920, il a fait des recherches sur le futur transistor et il dépose des brevets sur une présentation théorique de la composition du transistor MOS (Metal Oxyde Semiconductor). Cependant, la production en série de ce nouveau composant n'a été possible que vers les années 1950. Le groupe américain Bell Labs a produit le 1er MOS en 1960 qui a été intégré dans les nouveaux circuits imprimés dès 1963.

Pour répondre à une demande formulée par le groupe canadien Chalk River Nuclear Lab pour gérer le système de fonctionnement d'un réacteur nucléaire, la société américaine Digital Equipement Corporation (DEC) a confié le projet aux ingénieurs en informatiques Gordon Bell et Edson De Castro. L'équipe a axé le projet sur le développement d'un équipement compact et universel dans son usage. Le PDP 8 (Programmed Date Processor model 8) est commercialisé le 22 mars 1965 à 18.000 $. A cette époque, IBM proposait l'IBM 360 modèle 25 à 253 000 $.

18 PDP 8 Digital

Le PDP 8 a marqué son époque par le développement d'une gamme de mini-ordinateurs en complément des gros systèmes d'ordinateurs existants sur le marché. La puissance de traitement est limitée par sa faible capacité de mémoire 4 kilo-octets mais il était équipé d'un système d'exploitation OS-8 pour gérer les périphériques comme le lecteur de disquette, une imprimante, ... L'utilisateur pouvait programmer les fonctions élémentaires à travers les langages soit en assembleur, soit en Fortran ou en focal. Le succès commercial (environ 50.000 ventes) du modèle PDP 8 a permis d'équiper les sociétés, les universités, et la Défense.

18 IBM 360

Dans les années 1950, le groupe IBM a développé en collaboration avec l'US Air Force un réseau mondial de traitement de l'information. En 1957, un contrat est signé de développement sur la base de son expérience acquise avec la Défense avec la compagnie aérienne Américain Airlines. En 1960, le système SABRE est opérationnel pour gérer les réservations des vols par 2 IBM 7090. Le coût du développement et de l'installation ont été chiffrés à 40 millions $. L'information est stockée dans le 1er disque dur (Ramac 305) composé de 50 disques de 61 cm. A cette époque, la capacité de stockage est de 5 Mo.

18 Sabre IBM American Airlines

En 1965, Gordon Earle Moore, directeur des laboratoires de recherche de la société Fairchild Semiconductor a publié dans le magazine américain Électronique l'article "Cramming More Components Onto Integrated Circuits". Son étude empirique sur la période du début des années 60, où il a constaté le doublement annuel de composants par circuit intégré, il a fait prédire que ce rythme serait maintenu dans l'avenir.

En 1968, les physiciens américains Bob Noyce et Gordon Earle Moore ont créé Integrated Electronics (Intel) dans le but de créer des mémoires à semi conducteur à base de silicium. L'idée était de remplacer les mémoires à tores de ferrite dans l'assemblage d'un ordinateur. En 1969, le physicien et ingénieur en électronique italien Federico Faggin et l'américain Marcian Edward Hoff, ingénieur en électronique ont créé le microprocesseur 4004.Cette avancée technologique a orienté les futures générations vers le développement d'un circuit intégré (CI) à un usage universel.

18 Intel Processeur 4004

Le rythme d'intégration du nombre de transistors sur un circuit intégré chez Intel a été de 2.250 transistors sur le 4004 (1969), 6.000 transistors sur le 8080 (1974), 29.000 transistors sur le 8086 (1978), 134.000 transistors sur le 80286 (1982), 275.000 transistors sur le 80386 (1985), 1.400.000 transistors sur le 80486 (1991), 3.100.000 transistors sur le pentium (1993), 7.500.000 transistors sur le pentium II (1997), 9.500.000 transistors sur le pentium III (1999), 42.000.000 transistors sur le pentium IV (2000), 730.000.000 transistors sur le Core i7 (2008)

18 Tableau Nb transistors Intel

L'informatisation des différents process utilisés dans le monde a conduit à une explosion de la demande mondiale à la fois en terme de semi-conducteurs mais aussi en capacité de traitement de l'information.

18 Carte du processeur Intel Core i7

En 1855, l'ingénieur chimiste français Louis Alphonse Poitevin avait mise au point la technique de la photolithographie pour reproduire une photographie par un processus technique d’imprimerie. En 1958, le physicien suisse Jean Hoerni a mis au point le procédé industriel de la photolithogravure chez l'entreprise américaine Fairchild Semiconductor. Ce nouveau moyen de production des transistors va devenir le process à adopter pour produire des millions de pièces à faible coût. En 1969, la société américaine Advanced Micro Devices (AMD) a été créée avec des anciens Fairchild Semiconductor. Elle s'est spécialisée dans la production de semi-conducteurs. En 1995, AMD lance son 1er microprocesseur AMD-K5.

Actuellement, les deux leaders mondiaux dans le domaine des microprocesseurs sont Intel et AMD, deux groupes américains.

18 Circuit intégré du processeur Intel Core i7 2600K

18 Circuit intégré du processeur Intel Core i7 2600K 1

Au niveau de la production mondiale des semi-conducteurs, les Etats-Unis et la Corée du Sud dominent le marché mondial de + 420 milliards $ pour l'année 2017. Le groupe Samsung Electronics a réalisé environ 60 milliards $ de chiffre d'affaires et le groupe Intel environ 59 milliards $.

18 Tableau Fabricants SemiConducteurs

En 1903, l'ingénieur allemand Albert Parker Hanson a mis au point une technique d'assemblage de conducteurs électriques  sur un matériaux isolant pour perfectionner les centraux téléphoniques de l'époque en Angleterre. Sa découverte a ouvert la voie à la création du circuit imprimé. Son expérimentation l'a conduit à retenir le papier enduit de paraffine comme le support où des fils électriques conducteurs étaient collés. Une liaison pouvait être réalisée à travers des trous dans le papier de l'isolant pour relier des connexions entre les composants.

Les recherches ont été entreprises par l'américain Thomas Eva Edison sur la métallisation des pistes conductrices. En 1913, l'anglais Arthur Berry dépose un brevet sur un procédé de métallisation cuivreuse de la plaque isolante avec le gravage des pistes conducteurs. En 1925, l'américain Charles Ducas a perfectionné le procédé de la métallisation en déposant un brevet sur un procédé d'électrodéposition du cuivre par galvanoplastie pour créer des pistes conductrices sur les deux faces de la plaque isolante.

Vers 1936, l'ingénieur électricien autrichien Paul Eisler a immigré en Grande Bretagne. Il a travaillé dans le domaine de la cinématographique puis il est embauché chez Technograph pour développer son idée de circuit imprimé. Il a déposé plusieurs brevets pour protéger ses inventions du circuit imprimé. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la Défense américaine utilise la technique développée par Paul Eisler pour produire ses fusées militaires. L'ingénieur électricien américain Harry W. Rubinstein Chef de la division Centralab de la société Globe Union a mis au point le technique d'assemblage par construction traversante des circuits électroniques imprimés (PEC).

A partir des années 1950, la miniaturisation des transistors a accéléré l'utilisation des circuits imprimés dans le développement de l'électronique.

18 Circuit imprime

A partir des années 1980, les composants de plus en plus miniaturisés ont permis d’adopter le montage en surface (composants montés en surface CMS). Cette technique de production a permis de réduire le coût de revient des circuits imprimés. Depuis les années 2000, on est capable de produire des PCB avec des circuits de 50 couches avec des composants enterrés. On utilise la technique du multicouche pour répondre aux besoins des industriels. Les circuits imprimés multicouches avec des composants enterrés sont une superposition de technologies.

18 Circuit imprime 3

18 Circuit imprime 6 couches

L’Europe a perdu ces 15 dernières années 50% de sa production au profit des pays asiatiques (Taiwan, Chine, Corée du Sud). L'Asie avec ses productions de PCB  à bas coût, est aussi performante sur le plan technique et avec ses délais de fabrication. Depuis les années 2000, elle a capté la plus grande part de la fabrication mondiale de PCB.

18 Tableau CI CA 2015

Le marché mondial des circuits imprimés pour le secteur de l'automobile est évalué à 4 milliards $/an. L'évolution vers la voiture autonome se fera en recourant aux PCB. L'Europe n'a pas sécurisé ses approvisionnements pour assurer son autonomie technologique dans ce domaine.

18 Tableau CI Automobile

Naissance de la micro-informatique

En France, à la demande de l'Institut National de Recherche Agronomique (INRA) il est formulé le besoin d'un équipement informatique capable de faire des calculs avec un coût limité. En 1972, l'ingénieur électronicien François Gernelle et son équipe au sein de la société R2E (Réalisations études électroniques) créé avec André Truong Trong Thi ont intégré le processeur 8008 d'Intel cadencé à 500 kHz avec des cartes mémoires MOS pouvant atteindre 2 ko de Ram. Le 1er micro-ordinateur au monde est né en 1973, le Micral N. Il était vendu 8.500 Francs.

18 Micral N

Aux Etats-Unis en 1976, 3 jeunes américains Steve Jobs, Steve Wozniak et Ron Wayne ont créé la société Apple Computer Inc. en Californie dans le but de produire et de commercialiser un équipement informatique de petite taille. L'Apple I était constitué principalement d'une carte imprimée avec 21 circuits intégrés avec des composants électroniques dont le processeur MOS Technology 6502 de 8 bits cadencé à 1 MHz . Le client devait acquérir un équipement complémentaire pour le faire fonctionner. L'apple I a été vendu au prix de 667 $. Les premières ventes ont permis de financer le développement de l'Apple II qui est sorti en 1977.

18 Apple II

Le virage de la micro-informatique est pris lorsqu'on a développé des applications pour exécuter des fonctions autres que la programmation de calculs. En 1979, les ingénieurs informaticiens américains Dan Bricklin et Robert Frankston ont créé le logiciel VisiCalc pour exécuter les fonctions d'un tableur. Ce logiciel a été installé sur l'Apple II. Le logiciel VisiCale a été développé pour les fonctions comptables et commerciales des entreprises. Le succès commercial de l'Apple II est lié à l'intégration de ce tableur.

18 Apple II logiciel VisiCalc

Au début des années 1980, le marché des micro-ordinateurs s'adresse aux sociétés pour réaliser les opération de la comptabilité. Les sociétés pionnères dans ce domaine sont aux Etats-Unis Apple Computer Inc (Apple II), Tandy Corporation (TRS-80) Atari Inc. (Atari 800) et par Commodore Business Machines Inc. (Comodore 64).A cette même époque, le jeu vidéo se développe dans les foyers américains et japonais. Le chiffre d'affaires global de ses activités représente environ 100 millions $.

En 1979, le logiciel de traitement de textes WordStar développé par le programmeur américain Rob Barnaby pour le système d'exploitation CP/M est commercialisé. Le programmeur Jim Fox reprendra ultérieurement en 1982 le programme pour l'adapter au nouveau système d'exploitation MS-Dos.

Le groupe multinational IBM réalise un chiffre d'affaires annuel d'environ 28 milliards $ dans la vente et la location de ses calculateurs et ordinateurs. Cependant, le PDG Franck Cary va demander d'étudier une solution de faisabilité sur le nouveau marché de la micro-informatique qui explose. C'est le nouveau PDG John Opel qui a relancé le projet en demandant à l'ingénieur William Cleland Lowe de présenter un rapport sur la faisabilité par IBM de produire un micro-ordinateur.

Le rapport rédigé met en évidence la difficulté de concevoir et de produire en interne un micro-ordinateur compétitif par rapport aux avancées technologiques introduites à un rythme élevé. Il préconise une solution alternative en recourant à des sous-traitants pour obtenir les composants électroniques et les logiciels. Cette solution a été retenue par le PDG. L'ingénieur Jack Sams est responsable du développement de ce projet. Il a contacté la société américaine Digital Research Intergalactic pour la fourniture d'un logiciel d'exploitation sur la base du CP/M. Des difficultés sont apparues au cours de développement ce qui a conduit Jack Sams à rencontrer les dirigeants de Microsoft (Bill Gates, Steve Ballmer et Paul Allen). Un accord a été conclu pour la fourniture d'un système d'exploitation (MS-DOS).

Le 1er micro-ordinateur assemblé sous la marque d'IBM est le modèle Personal Computer 5150 en 1981. Après 18 mois, il a été vendu 50.000 micro-ordinateurs.

18 IBM 5150 Micro Carte CI

En 1982, la société américaine Columbia Data Products (CDP) présente MPC 1600 "Multi Personal Computer" qui est une copie du micro-ordinateur d'IBM avec des améliorations techniques. Les ventes de la micro-informatique se sont développées auprès des entreprises. La même année, les ingénieurs en informatique de chez Texas Instruments Joseph Rodney Canion, Jim Harris et Bill Murto se lancent dans l'aventure en créant  Compaq Computer Corporation. Il a été recruté des ingénieurs expérimentés pour développer un micro-ordinateur portable. La difficulté était le développement d'un Bios propre à Compaq pour éviter un procès avec IBM. Ce développement a coûté environ 1 million $. Au niveau des performances techniques, les managers avaient conclu un accord commercial pour obtenir la dernière version du processeur d'Intel.

Aux Etats-Unis la réputation d'IBM était ancrée comme la référence en terme de fiabilité et de performance dans les entreprises. Ce fait a expliqué la raison d'un développement d'un micro-ordinateur compatible PC IBM. En 1983, le Compaq Portable PC était un micro-ordinateur de la taille d'une petite valise qui a été un succès commercial immédiat auprès de la clientèle des hommes d'affaires.

18 Compap Portable

En 1983, les informaticiens américains Mitch Kapor et Jonathan Sachs ont créé le logiciel Lotus 1-2-3 développé en langage assembleur x86. Ce nouveau tableur va devenir le leader le marché mondial de la micro-informatique. La réussite commerciale de ce nouveau tableur était liée à la fois aux nouvelles possibilités d'exploitation de gestion de base de données sous la forme de graphique et d'une simplification de l'utilisation du programme informatique. Une assistance est intégrée pour guider l'utilisateur dans l'utilisation des différentes possibilités du logiciel. Lors de son lancement, il s'est vendu + 300.000 licences en 6 mois.

Ce logiciel a marqué le développement de la bureautique au sein des entreprises avec le logiciel de traitement de texte WordPerfect. En 1977, Alan Ashton, informaticien se lance dans la réalisation d'un programme pour remplacer le travail des machines à écrire dans la saisie de texte. Vers 1980, la 1ère version de WordPerfect est commercialisée pour fonctionner sur les micro-ordinateurs de la marque Data General. En 1982, une nouvelle version a été développée par l'informaticien américain Bruce Wayne Bastian pour fonctionner sur tous les micro-ordinateurs équipés du système d'exploitation MS-DOS.

La société américaine Microsoft Corporation a commercialisé le tableur "Multiplan" en 1982 développé par l'ingénieur informaticien Doug Klunder père de la future version d'Excel en 1985 pour les Mac et en 1983, la 1ère version de son logiciel de traitement de texte Word pour son système d'exloitation MS-DOS. Cette 1ère version est moins performante que son concurrent WordPerfect.

En 1984, la société Apple Computer Inc. a lancé le Macintosh. Il est équipé d'un clavier et d'une souris avec un système d'exploitation graphique. Ces innovations ont  été une avancée vers une future démocratisation de l'usage de la micro-informatique dans le monde professionnel.

18 Apple Mac

Le développement de l'informatisation des sociétés assure des revenus annuels conséquents aux constructeurs de micro-informatique. Cependant, la croissance du marché de l'informatisation a été pénalisée par le manque de programmes d'applications et par des coûts trop élevés pour les ménages (famille & étudiant).

Les clones asiatiques ont élargi le nombre des fabricants de micro-ordinateurs. En 1995, on comptait + 150 fabricants dans le monde. Cette concurrence a contribué à faire chuter de manière continue le prix d'un micro-ordinateur.

Depuis les années 1950, le besoin de calculateurs a augmenté au niveau mondial pour répondre aux besoins exprimés par les ministères de la Défense, des Universités pour leurs laboratoires de recherche, des centres scientifiques, de l'aérospatiale, de la finance, ....  

Les premiers calculateurs les Z4, EDVAC, SSEC, Mark I, .... ont ouvert la voie vers les supercalculateurs. Aux Etats-Unis, l'ingénieur électricien et mathématicien Seymour Roger Cray a oeuvré à la mise au point des calculateurs les plus puissants au monde. En 1972, il a créé sa société Cray Research et en 1976, le Cray I a été lancé au prix d'environ 9 millions $. Son système électronique fonctionne avec du processeur 64 bits cadencé à 83 MHz et une capacité de mémoire vive de 8 Mo. La structure est une architecture vectorielle en arc de cercle qui permet de réduire la distance de la connectique pour accroître la rapidité de traitement de l'information. Au niveau de sa puissance de calcul, il a eu la puissance équivalente au microprocesseur d'Intel Pentium sortie en 1992.

18 Cray 1

En 1985, le supercalculateur Gray II est commercialisé, il a fonctionnait sous le système Unix. A cette époque, il est le 1er supercalculateur à dépasser le traitement des données en Gigaflops (109 Flops ). En 2011, le supercalculateur du groupe japonais Fujitsu "K Computer" a eu la puissant d'atteindre 10,51 Pétaflops (1015) par l'intermédiaire de 88.128 processeurs de 2 GHz. En 2013, le supercalculateur chinois Tianhe II a été le plus puissant au monde pendant environ 2 ans. Il avait la puissance de calcul de 33,86 Pétaflops par l'intermédiaire 48.000 processeurs Intel Xeon Phi. En 2016, le gouvernement américain interdit d'exporter en Chine les microprocesseurs des fabricants américains Intel et AMD.

En 2016, le supercalculateur chinois Sunway TaihuLight a dépassé pour la 1ère fois au monde la puissance de calcule de 100 Pétaflops. Sa technologie utilise l'architecture des processeurs Risc de 64 bits de Sunway. Le système d'exploitation est une version chinoise de Linux.

18 Supercalculateur Sunway TaihuLight Chine

Actuellement, il y a une compétition internationale dans le domaine du supercalculateur pour atteindre le calcul "exaflops"(1018 ). Le nouveau supercalculateur américain Summit est devenu le plus puissant avec  une puissance de calcule de 200 Pétaflops. Sa technologie utilise l'architecture de 4.608 serveurs IBM équipés  2 processeurs Power 9 avec 22 coeurs et 6 processeurs graphiques.

18 Supercalculateur Summit IBM USA

 Au niveau mondial, on note une nette progression du constructeur chinois Lenovo après avoir acquis 51 % du groupe japonais Fujitsu pour acquérir des technologies dans le domaine des supercalculateurs. Au total, les constructeurs chinois fournissent 52 % de la demande mondiale dans ce domaine.

18 Tableau Nb Pays Societe Supercalculateurs

Au niveau des performances, les Etats-Unis ont investi dans un équipement de supercalcultateurs très performants pour maintenir une activité de recherche à la pointe au niveau mondial. En France, le supercalculateur le plus puissant est le Tera 1000-2 fabriqué par la société Atos Bull pour le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

18 Tableau Nb Pays Supercalculateurs

Depuis 1854 où l'ingénieur aux Télégraphes français Charles Bourseul dépose un mémoire sur les possibilités d'utiliser le courant électrique pour transmettre la voix à l'Académie des Sciences et il a pulblié un article intitulé "Transmission électrique de la parole". Le développement de la téléphonie a ouvert la voie à la transmission des données via le cloud.

En 1940, le futur ingénieur électricien et mathématicien américain Claude Elwood Shannon réalise dans le cadre de son master en ingénierie électrique au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T) une expérimentation de l'algèbre de Boole (0 et 1) aux relais et aux circuits électriques. En 1941, il est recruté par Bell Télephone Laboratories dans l'objectif de développer la transmission de l'information par la téléphonie. En 1948, il a publié une nouvelle théorie mathématique des communications où il explique la pertinence d'utiliser le système de l'algèbre de Boole entre la source et le canal de transmission en introduisant un décodeur entre le canal et le récepteur.

Au Etats-Unis, il est créé en 1958 l'agence scientifique dédiée à la Recherche l'Advanced Research Projects Agency (l'Arpa) dans le but de développer de nouvelles technologies et des nouveaux programmes informatiques pour la Défense nationale américaine. Le laboratoire s'installe au sein du MIT. Dans le cadre de ses recherches, l'armée de l'air américaine l'US Air Force équipe l'Arpa d'un supercalculateur (Q32 IBM). Le recrutement de spécialistes en informatique et en télécommunication va conduire à l'embauche de Joseph Licklider, docteur en psychoacoustique  et de Fred Frick qui avaient travaillé ensemble sur le projet "Sage". Ce projet était basé sur les capacités technologiques des ordinateurs pour communiquer à l'aide des lignes de télécommunications pour gérer une attaque antiaérienne.

Aux débuts des années 60, les chercheurs du MIT avaient développé une nouvelle technologie informatique pour faire face aux besoins en calcul des chercheurs. Les chercheurs étaient équipés de terminaux en réseau reliés à l'ordinateur central. Ce système a permis de réduire les coûts de recherches des différentes laboratoires au sein de l'Institut.

L'avancée des travaux de recherche de l'Arpa est tributaire de la collaboration de plusieurs laboratoires dissimilés sur le territoire américain. Joseph Licklider et  Fred Frick vont percevoir l’intérêt de ce nouveau procédé pour réunir rapidement les informations des chercheurs des différents laboratoires. A partir de 1962, le projet " Réseau informatique intergalactique" est lancé. Des nouveaux recrutements ont été opérés pour étoffer l'équipe de recherche, Ivan Sutherland, chercheur au MIT sur les liaisons entre les ordinateurs et Robert Taylor, mathématicien et psychologue, spécialiste du domaine de la recherche informatique.

En 1961, l'américain Leonard Kleinrock soutient sa thèse au MIT sur le thème " Information Flow in Large Communication Net". Il émet une théorie mathématique des réseaux de données. L'américain Paul Baran diplômé ingénieur en informatique en 1959 va axer ses recherches sur la théorie des réseaux de données. Il va travailler sur le thème de la transmission de données par paquets.

En Grande Bretagne, le mathématicien et informaticien Donald Watts Davies oeuvre au National Physical Laboratory (NPL). Lors d'une visite au MIT, il observe la difficulté de communication entre les terminaux et l'ordinateur central. En 1968, il a présenté son concept de "commutation de paquets". A partir de 1970, il travaille sur le projet  d'un réseau à commutation de paquets "packet switched network". 

Le projet d'Arpanet prend corps aux Etats-Unis avec l'idée de construire un réseau de télécommunications permettant de relier des ordinateurs de constructeurs différents pour des échanges de données. Le physicien et ingénieur en informatique Wesley Allison Clark préconise d'utiliser plusieurs ordinateurs indépendants pour créer les Interfaces Message Processors (IMP).

En 1968, l'américain Lawrence Roberts, ingénieur en informatique diplomé du MIT ébauche le tracé du 1er réseau informatique au monde.

19 Reseau ARPANET

Un vaste projet de recherche est lancé par l'Arpa pour mettre au point ce 1er réseau entre l'Université de Californie de Los Angeles (UCLA) l'Université de Santa Barbara, l'Institut de recherche de Stanford et l'Université de l'Utah. La majorité des sociétés dont IBM et des centres d'études ont décliné l'invitation à participer à l'aventure. Au final, la société de consulting Bolt Beranek and Newman remporte le marché. Une équipe restreinte est formée autour de l'ingénieur en informatique Franck Heat. Cette équipe est constituée en parti avec des anciens collaborateurs du laboratoire Lincoln du MIT.  L'équipement sélectionné est l'ordinateur Honeywell 516. Il est utilisé aux USA dans les Universités.

19 Honeywell DDP 516

En cours du dernier trimestre 1969, les deux premiers ordinateurs reprogrammés sont livrés.Le 29 octobre 1969, un 1er message est échangé entre l'UCLA et l'Institut de Recherche de l'Université de Stanford. En 1971, le réseau Arpanet est opérationnel. Il relie un certain nombre d'universités américaines et il s'étend vers l'Europe.En 1971, l'ingénieur informaticien Raymond Samuel Tomlinson associé au développement de l'Arpanet a créé en marge de son activité principale, le 1er programme rudimentaire de messagerie avec l'introduction @ comme le séparateur d'une adresse d'e-mail. En 1972, Lawrence Roberts a perfectionné le 1er programme de messagerie pour traiter les correspondances entre les différents chercheurs de la toile d'Arpanet.

Au cours de ses études universitaires en électronique, Vint Cerf réalise dans le cadre de son doctorat à l'Université de Californie à Los Angeles (UCLA) un travail de recherche dans le cadre du projet Arpanet avec Robert Elliot Kahn. Ils mettent au point un nouveau protocole de transmission entre les ordinateurs, le réseau  "Internetwork" utilise le nouveau protocole  TCP/IP. En 1983, le protocole TCP/IP est devenu le nouveau protocole du réseau. Vers cette époque, le réseau Arpanet se divise en deux réseaux distincts, le réseau de la Défense nationale américaine, le réseau Milnet et le réseau universitaire de la Fondation pour la Science Nationale (FSN), le NSFnet.

En 1987, on évalue à environ 10.000 ordinateurs le nombre des PC connectés sur le réseau universitaire américain NSFnet. En 1988, le réseau américain s'ouvre aux pays suivants: la France et le Canada puis le Danemark, la Finlande, l'Islande, la Norvège et la Suède dans le cadre des réseaux internationaux de recherche et d'enseignement. En 1989, le réseau s'élargit aux pays suivants: l'Australie, l'Allemagne, Israël,l'Italie, le Japon, le Mexique, la Hollande, Puerto Rico et le Royaume Uni.

A partie du début des années 1990, le réseau commercial d'internet se développe aux États-Unis pour faire face aux financements de la mise en place d'un réseau d'internet mondial. En 1995, le réseau NSFnet est mis hors service. En 2018, on évalue à + 4 milliards d'internautes l'utilisation du réseau mondial du Web (73 % aux Amériques, 80 % en Europe, 48 % en Asie et 34 % en Afrique) portée par le développement des réseaux sociaux et de l'e-commerce.

La conquête de l'Espace

Le physicien et ingénieur américain Robert Goddard prononça cette phrase en 1904: 'Il a été souvent prouvé que les rêves d'hier, sont l'espoir d'aujourd'hui et la réalité de demain.'

La découverte de la formule de la poudre à canon (charbon de bois + salpêtre + soufre) par les chinois  vers le VIIe siècle va conduire à l'invention de la lance à feu confectionnée avec des tubes de bambou. Cette invention chinoise va se répandre en Asie, au Moyen Orient puis en Occident au Moyen Age. Au XVIe siècle, Johann Schmidlap artificier en Bavière développe une fusée à étages afin d'atteindre une altitude plus élevée. Il a consigné par écrit sa découverte dans un livre publié en 1561.

En Russie, le jeune ingénieur Nikolaï Kibaltchitch s'est passionné d'astronautique. Il va réaliser des essais sur les techniques de propulsion. Le 23 mars 1881 à la veille de sa pendaison, il écrit ses notes scientifiques sur la conception d'une fusée propulsée avec un moteur à propergol solide. L'autodidacte Constantin Tsiolkovski s'est aussi passionné par l'astronautique. La lecture du livre de l'écrivain français Jules Verne "De la Terres à la Lune" va enflammer son imaginaire. Après différentes recherches sur les nouvelles technologies de l'époque, il a publié en 1903 son livre "L'Exploration de l'espace cosmique par des engins à réaction". Dans sa présentation technique, il a expliqué le principe de l'emploi d'une fusée à propulsion basée sur le carburant propergol liquide qui est constritué d'un mélande d'hydrogène et d'oxygène. Cette force de propulsion devait être supérieur à la force de l'attraction terrestre. Il rédige la loi fondamentale du rapport de masse et les calculs des vitesses cosmiques. Les différents travaux russes dans le domaine de l'astronautique sont réunis par l'ingénieur russe Nikolaï Rynine. Il publie à partir de 1928, une encyclopédie en 9 volumes.

Aux États-Unis, le physicien et ingénieur en aéronautique Robert Hutchings Goddard a œuvré sur la mise au point de la propulsion liquide des fusées à partir de 1909.En 1919, il a publié le résultat de ses expériences ainsi que ses analyses théoriques. En 1923, au centre d'expériences de Worcester, il fait fonctionner la 1ère chambre à combustion liquide. En 1932, sa 1ère fusée à propulsion liquide équipée d'un gyroscope s'est élancée dans le ciel.

En Europe, l'aventure commence avec l'Association allemande Verein für Raumsschiffahrt (VFR) qui a été animée par un groupe de + 500 membres passionnés d'astronautique. Son 1er président a été Johannes Winkler. En Roumanie, le physicien passionné d'aéronautique Hermann Oberth avait découvert l'équation fondamentale dans sa chambre d'étudiant. Il arrive à la même conclusion que le russe Constantin Tsiolkovski, il faudra une fusée à plusieurs étages pour se soustraire à la force de l'attraction terrestre. A partir de 1930, il a mis au point l'un des premiers moteurs à combustion liquide. En 1935, il a réussi son 1er lancement d'une fusée à combustion liquide.

En Allemagne, vers 1929 la Reichswehr (la Défense allemande) a créé le bureau des engins balistiques spéciaux. Le but assigné est de produire des fusées à usage militaire pour le bombardement des cibles militaires. Ce bureau va recruter une partie des membres de l'Association Verein für Raumsschiffahrt pour constituer l'équipe de développement du projet.Parmi ses membres, l'ingénieur en mécanique Wernher Magnus Maximilian von Braun est recruté pour diriger ce groupe d'experts en aéronautique. La série de fusées Aggregat (A1 à A4 &A9) a été développée pour arriver à produire la version A4 plus connus sous le nom de V2. La version le plus puissante de la fusée A4 et la version A10 qui est conçue à partir de 1940. En 1944, la conception arrête la solution d'une chambre unique de combustion et d'une tuyère unique. Les propulseurs à combustion liquide de 200 tonnes de poussée ont été expérimentés.

19 V2 Allemand

19 V1 Allemand

Lors de la reddition de l'Allemagne, la conférence de Potsdam avait fixé à 20 milliards de reichsmark en équipements industriel et en sites de production le montant de la réparation. Les usines ont été démontées et remontées en URSS, en France, en Angleterre, ... Les Etats-Unis, l'URSS, la France, l'Angleterre ont pris des savants, des ingénieurs et des brevets au titre de la réparation intellectuelle comme indemnité de guerre. On évalue à 10 milliards $ le montant prélevé. L'Allemagne a fourni 4 millions d'allemands pour un travail forcé dans les pays alliés (URSS, France, Angleterre, Belgique, ..). Au niveau des dommage de guerre, l'Allemagne devait verser 20 milliards $ à l'URSS.

Les pays futurs vainqueurs avaient déjà organisé le repérage des scientifiques et des ingénieurs allemands à recruter avant la fin de la Second guerre mondiale. Ainsi les États-Unis avec son opération "Paperclip" avait ciblé les spécialistes des recherches sur les missiles balistiques et la conquête spatiale. En URSS, le Département 7 du NKGB va organiser l'opération "Osoaviakhim" pour identifier les scientifiques et  les ingénieurs ayant collaboré à la mise au point des nouvelles technologies de l'armement dans la zone d’occupation soviétique.

Le 3 mai 1945, les frères Wernher et Magnus Von Braun sont arrêtés par l'armée américaine en Autriche à Reutte. Les spécialistes allemands de l'aéronautique sont transférés sur la base militaire de l'armée de terre de Fort Bliss. On a confié à Wernher Von Braun la direction du développement des missiles balistiques A9 et A10 en continuité de ses anciens travaux en Allemagne. Au cours de la période 1946 et 1950, il y a eu plusieurs vols de fusées sur la base technique du V2 A10. A partir des années 1950, l'équipe des ingénieurs et des scientifiques aéronautiques se sont installés à Huntsville. L'objectif assigné est de concevoir une fusée capable de lancer des satellites dans l'espace. Le président des Etats-Unis  Dwight Eisenhower avait donné la priorité au développement d'une fusée civile, le projet Vanguard.

Les Etats-Unis et l'URSS ont annoncé le lancement dans l'espace d'un satellite pour marquer l'évènement de l'année géophysique internationale de 1957-1958. Le 4 octobre 1957, l'URSS a mis en orbite le satellite Spoutnik 1. La fusée R7 Semiorka a été développé par l'ingénieur russe Sergueï Korolev avec une équipe constituée en partie d'ingénieurs et de scientifiques d’aéronautique allemands. Sa mission au sein du Bureau d'études du NII-88 (Institut de recherche scientifique sur les moteurs à réaction) est de perfectionner le V2 Allemand. Ce résultat a été atteint à travers la série des fusées R-1 à R-7. La motorisation était issue des travaux de recherche de l'ingénieur russe Valentin Petrovitch Glouchko, disciple de Constantin Tsiolkovski.

19 Fusee URSS R7 Semiorka

Le succès du lancement des satellites soviétiques permet à Sergueï Korolev d'obtenir la poursuite d'un programme de développement pour les missions spatiales habitées. La mise au point du vaisseau Vostok a demandé quelques années afin de fiabiliser le vol du 1er cosmonaute dans l'espace. Le 1er secrétaire de l'Union soviétique Nikita Khrouchtchev avec Korolev ont décidé la date du lancement de Youri Gararine, le 12 avril 1961 de la mission Vostok 1.

19 Youri Gararine Timbres

Aux Etat-Unis, le lancement réussi du satellite soviétique Spoutnik marque une étape importante dans engagement de la nation américaine dans la conquête de l'espace. Le projet de la fusée Vanguard est arrêté après un taux élevé d'échecs (7/11 tirs). Au niveau scientifique, l'ingénieur militaire Milton Rosen a dirigé une équipe d'ingénieurs au Laboratoire de recherche de la Marine américaine pour développer la fusée Viking sur la base de la technologie du V2 allemand. Au niveau du développement d'une fusée ayant la capacité de mettre en orbite un satellite, l'équipe de Wernher Von Braun est sollicitée pour reprendre le développement du programme "Orbiter". La fusée Juno 1 (ex-Jupiter C) a mis en orbite basse le satellite américain "Explorer 1" le 31 janvier 1958.

En 1958, le président des États-Unis a ordonné la création d'une agence spatiale civile, la NASA. Les différentes équipes spécialisées en aéronautique dont l'équipe de Wernher Von Braun sont transférées en Floride à Cap Canaveral Space Center John F. Kennedy. Le programme Mercury a été lancé en 1959, suivi du programme Gemini dont le but a été de préparer les vols habités du programme Apollo. En 1961, le président  John Fitzgerald Kennedy a lancé le programme Apollo au Congrès avec le discours où il fixe le but à atteindre pour la nation américaine :" Notre nation doit s’engager à faire atterrir l’homme sur la Lune et à le ramener sur Terre sain et sauf avant la fin de la décennie.". L'apprentissage au cours des différents programmes a permis d'aborder le programme Apollo avec des équipements performants.

19 Fusee Saturn V0

Le programme de développement de la fusée Saturn a eu pour objectif de permettre à l'Amérique d'obtenir un lanceur capable de faire voyager dans l'espace une charge composée d'un module lunaire et un module de commande d'Apollo. La réussite de ce programme a conditionné la réussite du projet présidentiel.

La mise au point du nouveau moteur à propulsion cryotechnique à base du mélange oxygène et hydrogène a exigé la coopération des plusieurs industriels comme Boeing, Douglas Aircraft Compagny, IBM, .. sous les directives du Centre de vol spatial Marshall.

19 Fusee Saturn V 4

19 Fusee Saturn V 3

19 Fusee Saturn V 1

Le modèle Saturn V est le lanceur utilisé pour conquérir la Lune. Il pèse + 3.000 tonnes et sa hauteur dépasse 110 mètres. Il a la capacité de mettre en orbite basse 140 tonnes. Sa mise au point a bénéficié de l'apport d'IBM pour réaliser les différents modélisations à l'aide des calculateurs. Les différents calculs ont établi la puissance nécessaire au moteur F1 du 1er étage. Le nouveau moteur développé consommait 2,5 tonnes d'ergols/seconde (kérosène et Oxygène liquide). Le 1er étage de la fusée était propulsé par 5 moteurs F1 pendant 2'30''. Sa consommation était d'environ 1.900 tonnes d'ergols.

19 Fusee Saturn V 2

Le 21 juillet 1969, la mission Apollo 11 a réussi l'alunissage sur la Lune. Les astronautes américains Neil Armstrong et Buzz Aldrin ont marché sur le sol lunaire. Le rêve de l'Humanité est réalisé à cet instant. Les images de cet exploit ont fait le tour du monde. On estime le coût du programme Apollo qui s'est terminé en 1975 à environ 170 milliards $. Il a mobilisé au cours de sa période + 380.000 spécialistes.

19 Apollo 1er Pas sur Lune

Actuellement l'espace est investi par 6 pays qui disposent de fusées de lancement (États-Unis, Russie, Chine, Europe, Japon et l'Inde). En 2017, 369 satellites ont été mis en orbite autour de la Terre par 91 lancements (USA 29, Russie 19, Chine 18, Europe 11, Japon 7 et Inde 5). Au niveau des fusées de lancement, le Falcon, le Chang Zheng, le Soyouz, le H II, Ariane et Atlas sont les plus utilisées. La fusée américaine Falcon 9 de la société SpaceX a réalisé 18 vols sur l'année 2017.

19 Aeronautique Salle Controle Cap Carnaval

Au niveau commercial, la demande mondiale des vols pour mettre en orbite les satellites est assurée par le secteur privé puis les institutionnels. La Défense ne représente plus que 8 % de ce marché. Les 3 leaders mondiaux sont SpaceX, Arianespace et United Launch Alliance, ils assurent + 40 % des vols.

19 2017 CA Lancements Espace

Le projet d'une station spatiale a été porté par les Etats-Unis et l'URSS avec le projet américain "Skylab" et le projet soviétique "Mir". Cependant, la construction d'une station spatiale occupée à l'année exige un financement très important. En 1983, le président américain Ronald Reagan a demandé à la NASA d'étudier les besoins d'une future station spatiale. En 1984, les américains proposent une coopération internationale pour réaliser ce projet spatiale. 

En 1995, le financement du projet est évalué à environ 100 milliards $. En 1998, un accord de coopération internationale est conclu entre les Etats-Unis, la Russie, l'Europe, le Canada, le Japon et le Brésil. Le projet a prévu de transporter dans l'espace environ 400 tonnes d'éléments pour assembler l'ensemble de la station avec tous les modules prévus. Le 1er voyage a lieu en 1998 avec le lancement du module russe "Zarya". En 2000, le lancement du module russe "Zvezda" a permis la présence permanente des astronautes dans l'espace. Les contraintes budgétaires des différents pays de la coopération ont eu pour effet de réduire le nombre des modules à assembler. Actuellement, il y a 16 modules assemblés (8 modules américains, 5 modules russes, 2 modules japonais et 1 module européen "Columbus"). Au niveau des dimensions, elle mesure 110 mètres de long sur une largeur de 74 mètres. Depuis son lancement, 57 équipages d'astronautes ont assuré les travaux de recherches.

19 Station Spatiale Internationale SSI

La Chine s'est lancée dans l'aventure spatiale depuis 1993 en créant l'Agence chinoise des vols spatiaux habités CMSA (China Manned Space Agency). Sur la période 1994-1995, la Russie a conclu un accord de transfert de technologique dans le domaine aéronautique et spatial basé sur la fusée Soyouz avec la Chine.

Le programme Shenzhou  a conduit la Chine à développer sa propre fusée sur la base du Soyouz. Ce nouveau lanceur s'appelle Shenzhou, il est une version améliorée par rapport au lanceur russe. En 2011, la station Tiangong I a été lancée pour permettre à des astronautes chinois de réaliser des missions dans l'espace une dizaine de jours. En 2016, sa mission est terminée, elle s'est désintégrée en 2018 en rentrant dans l'atmosphère terrestre. Le lancement de la station Tiangong II s'est effectué en 2016. La station est ravitaillée par le cargo Tianzhou. Les autorités chinoises ont annoncé le désorbitage de la station au cours de l'été 2019.

19 Station Spatiale Chinoise

La chine a posé le module Chang’e-4 sur la face cachée de la Lune en ce début d'année 2019. Afin de réussir cet exploit technique, le satellite chinois Queqiao a été placé à un endroit précis pour pouvoir relayer les informations entre la terre et le module Chang'e-4. Il est prévu de déployer un robot motorisé pour explorer la surface lunaire afin d'obtenir des informations scientifiques pour approfondir la connaissance sur la création de l'Univers.

Au niveau des projets spatiaux, la conquête de Mars est annoncée par la NASA pour les années 2030. La société américaine SpaceX annonce un voyage vers 2024. La Chine et la Russie ont annoncé des projets. La distance a parcourir entre la Terre et Mars est comprise entre 55 et 70 millions de km.

La NASA a posé la sonde InSight sur Mars à la fin du mois de l'année 2018.Le coût de se programme est évalué à environ 1 milliard $. Sa mission a nécessité la coopération européenne. Ce projet a mobilisé des centaines d'ingénieurs et de scientifiques américains et européens sur une période d'environ 7 ans. Le Sismomètre SEIS conçu par le CNES doit permettre d'établir une cartographie de l'intérieur de la planète Mars.

19 Systeme Solaire

Energie solaire

Le Soleil a toujours fasciné l'Humanité. L'adoration du Soleil a été observée dans les différents civilisations Égyptiennes (Dieu Atoum), Indiennes, Perses, Incas (Inti), ... et Grecs.

Une des premières civilisations à "domestiquer" l'énergie solaire est la civilisation grec.On cite souvent la 1ère application grec lors de l'ouverture des 1er Jeux Olympiques en 776 av. JC à Olympie. Le roi d'Elide, d'Iphitos a fait utiliser un système technique où les rayons du soleil étaient concentrés dans un skaphia (miroir ardent) pour allumer la flamme Olympique. Les savants et les philosophes grecs ont œuvré à perfectionner l'usage de l'énergie solaire dans certaines applications. Les recherches diverses ont abouti à la publication de certains travaux dans les domaines de la lumière et de la vision. Vers le IVe siècle av. JC Euclide, mathématicien grec a énoncé les 1ère lois de la réflexion et de la réfraction dans son livre "L'Optique et la Catoptrique". Dans cet ouvrage, on peut lire "Avec les miroirs concaves, face au Soleil, on peut réussir à allumer du feu".

Au IIIe siècle av. JC, Archimède de Syracuse, mathématicien, ingénieur, physicien ("Donnez-moi un point d'appui et je soulèverai le monde") a été l'élève d'Euclide à Alexandrie au Temple des Muses où les savants et les philosophes débattaient. La légende a attribué à Archimède lors du siège de Syracuse par la flotte romaine, l'idée d'utiliser le principe du miroir ardent pour incendier la flotte romaine. Les grands boucliers en bronze polis ont été orientés par rapport à un angle précis pour réfléchir et concentrer les rayons du soleil sur les voiles des navires romains. Les bateaux se sont enflammés.

19 Archimède lors du siège de Syracuse

Au 1e siècle, le mathématicien, ingénieur grec Héron d'Alexandrie a repris les travaux sur le miroir parabolique. Il a publié ses conclusions dans son traité sur les miroirs "la Catoptrique" où il a déduit la loi de la réflexion de la lumière en s’appuyant sur un nouveau principe pour l'époque, le principe du plus court chemin qui a été déduit de ses observations de la Nature. Il a inventé une machine solaire pour réaliser le pompage de l'eau.

Vers 1015, le scientifique arabe, physicien, mathématicien, philosophe Ibn al-Haytham (Alhazen) a rédigé son livre"Kitab al-Manazir"(traité d'optique) où il explique ses travaux sur la lumière qui a influencé l'Occident au Moyen Age.

Au XIIIe siècle, le moine anglais Roger Bacon est venu étudier en France à Paris afin de suivre l'enseignement Albert le Grand, doctor mirabilis . Il a appris les différentes langues (le latin, le grec, l'arabe et l'hébreu) pour lire et comprendre les textes anciens puis il s'est orienté vers apprentissage  de la science de l'optique. Ainsi dans son traité "De speculis" il a expliqué la nature des verres sphériques et étudia les phénomènes de réflexion et de réfraction de la lumière.

Ce moine est l'un des esprits les plus brillants du Moyen Age. La reconnaissance de ses travaux par ses pairs est venue tardivement en Occident.

" ...Ce qui le met au premier rang parmi les précurseurs éminents de la science moderne, c'est qu'il appliqua la géométrie à la physique avec plus d'habileté et de précision que les Arabes, et qu'il continua et dirigea fort heureusement la révolution qu'ils avaient commencé à faire dans l'optique; c'est qu'il démontra mieux, par des preuves géométriques, la marche des rayons lumineux à travers l'eau, le verre, les nuages, l'atmosphère, et en général, à travers les milieux plus ou moins denses. Surtout, c'est qu'il fut amené à composer et à perfectionner des instruments d'optique pour l'application de ses théories. Tandis que les Arabes n'avaient signalé le verre convexe que comme un auxiliaire pour faire apercevoir certains phénomènes étranges de la vision, lui confectionna des lunettes, qu'il répandit dans le public, et dont il prouva scientifiquement l'utilité. Il donna des espèces de microscopes aux chimistes et aux physiciens, en attendant qu'un perfectionnement dotât l'astronomie du télescope. S'il ne signala pas positivement les effets du prisme de cristal pour décomposer la lumière du soleil, il la montra produisant diverses couleurs, quand elle passe à travers un vase transparent et rempli d'eau ; et il expliqua la formation des nuances de l'arc-en-ciel."

Cependant, il a obtenu le titre de doctor mirabilis en approfondissant notamment les travaux du scientifique arabe Ibn al-Haytham (Alhazen).Le moine polonais Witelo dans son livre "La Perspective" a contribué à la communication des travaux sur l'optique d'Alhazen à la même époque.

Au XVe siècle, le peintre, sculpteur, ingénieur italien Leonardo di ser Piero (Léonard de Vinci) a réalisé des recherches dans plusieurs domaines scientifiques. Le résultat de ses travaux a été consigné dans les "Codex Atlanticus", "Codex Leicester" et "Codex Arundel". En particulier, il y a une étude sur la réflexion de la lumière solaire. A partir de la géométrie des réflexions des rayons du soleil sur une plaque de métal courbée, il a établi une relation géométrique d'une surface réfléchissante. Cette découverte a ouvert la voie au principe du four solaire.

19 Leonard de Vinci Schema Concentrateur solaire

En 1615, l'ingénieur, architecte et paysagiste français Salomon de Caus a inventé une pompe solaire en utilisant l’air chauffé par le rayonnement solaire. En 1747, le mathématicien, biologiste, naturaliste, philosophe Georges-Louis Leclerc, Comte de Buffon reprend l'expérimentation du miroir ardent d'Archimède. Il a construit un miroir composé de 168 glaces planes pour capter l'énergie solaire pour réaliser des expériences de métallurgie sur l'étain, le plomb et l'argent. Le résultat de ses travaux a été publié à l'Académie royale des sciences sous le titre "Nouvelle invention de miroirs ardents". En 1774, le français Antoine Laurent de Lavoisier, chimiste, économiste, philosophe a inventé un concentrateur à lentilles solaire utilisant des lentilles convergentes afin de réaliser des opérations de fusion des métaux, c'est l'ancètre du Four solaire.

19 Concentrateur lentilles Lavoisier

Le suisse Horace Bénédict de Saussure, physicien, botaniste et géologue a mis au point son invention "Héliothermomètre" vers 1774. En France, le physicien Alexandre Edmond Becquerel va oeuvrer à partir de 1839 sur l'effet photovoltaïque. Le produit de ses expériences a été  rédigé dans son "Mémoire sur les effets électriques produits sous l'influence des rayons solaires".En 1876, les physiciens anglais William Grylls Adams et Richard Evans Day ont découvert l'effet photovoltaïque du sélénium. L'américain Charles Fritts a mis au point la 1ère cellule de sélénium en 1883. Un an après, il a réalisé un panneau photovoltaïque de sélénium sur une toiture de New York.

En 1887, le physicien et ingénieur allemand Heinrich Rudolf Hertz a œuvré sur la photoélectricité. Le physicien anglais Charles Vernon Boys a inventé le 1er capteur cylindro-parabolique qui a été opérationnel en 1912 dans un mécanisme de pompage d'eau pour un réseau d'irigation en Egypte. En 1921, le prix Nobel de physique est accordé à Albert Einstein pour ses travaux théorique sur la photovoltaïque.

En France, l'ingénieur chimiste Félix Trombe est employé au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Ses recherches sur la fusion des métaux par les hautes températures (+2.000°) vont l’orienter vers l'énergie solaire. Les méthodes utilisées pour la production des métaux avaient pour inconvénients d'apporter des impuretés par l’élément de chauffage (coke, électrode). En 1946, il expérimente la reconversion d'un projecteur pour produire de l'énergie  solaire thermique. Les premiers résultats sont encourageants ce qui permet la construction d'un prototype de four solaire à Mont Louis dans les Pyrénées Orientales en 1949. Les expérimentations sidérurgiques menées à des températures comprises entre 2.000° et 3.500 ° vont intéresser la Défense Nationale française. En 1962, sur le site d'Odeillon à proximité de Font Romeu, dans un site géographique où le soleil est présent + 2.400 heures/an, il est construit un four soleil avec un champ d'héliostats composé de 63 miroirs pour faire concentrer vers un point central l'énergie solaire. Ce four solaire a été opérationnel en 1970 avec une puissance 1 mégawatt.

19 Four Solaire Odeillon

En Algérie française, l'ingénieur français Maurice Touchais de l’Ecole des Arts et Métiers d’Aix en Provence , chercheur à l'Université Française d'Alger  a été missionné pour développer un système opérationnel basé sur l'exploitation de l'énergie solaire en 1943. Le financement a été assuré par le Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique Appliquée en Algérie (CSRSAA). En 1949, Maurice Touchais a créé le prototype d'un miroir solaire en forme d'arc pour obtenir une température d'environ 3.000 °. L'utilité de cet équipement était de produire par réaction thermochimique un engrais pour l'agriculture. En 1954, un miroir solaire baptisé "Héliodyne"est opérationnel à l'observatoire astronomie de la Bouzaréah à proximité d'Alger. Les évènements algériens ont conduit à l'arrêt du programme. Cependant, Marcel Perrot, professeur de physique, ingénieur Ecole des Arts et Métiers d’Aix en Provence est arrivé à Alger pour enseigner la physique. Il s'est mobilisé pour créer un groupe de rechercheurs sur l'énergie solaire. En 1955, il a orienté ses recherches au sein du laboratoire d'optique vers le domaine du solaire. En 1959, un Institut de l’Energie Solaire de l’Université d’Alger (IESUA) a été créé. A partir de 1961, un séminaire international sur les applications des énergies solaires et éoliennes a été organisé à Athènes. Il a débouché sur la volonté de développer une coopération internationale à travers la Coopération Méditerranéenne Pour L'Energie Solaire (COMPLES).

Cette coopération va mettre en relation Marcel Perrot et l'italien Giovanni Francia mathématicien et ingénieur. Ce dernier cherchait une collaboration pour expérimenter son principe des parois alvéolaires anti-rayonnantes. Dans les années 1960, un prototype de chaudière solaire est mis au point au laboratoire de Marcel Perrot, à Marseille avec le système imaginé par Giovanni Francia.

Aux Etats-Unis, la société AT & T Bell Laboratories faisait des recherches sur l'alimentation électrique des réseaux téléphoniques en zone non électrifiée. Les physiciens Calvin Souther Fuller, Daryl Muscott Chapin, Gerald Pearson ont oeuvré sur les redresseurs au silicium ce qui a débouché sur la mise au point une cellule photovoltaïque. Au niveau de la téléphonie, le coût de cette technologie n'est pas rentable. Cependant, la recherche spatiale va s'emparer de cette innovation technique pour développer le rendement électrique de la cellule photovoltaïque. En 1958, le 1er satellite américain équipé de panneaux solaires a été lancé en orbite. En 1959, le satellite américain Explorer 6 était équipé de 9.600 cellules photovoltaïques (2x1 cm).

19 Satellite Explorer 6 USA

En 1973, le 1er choc pétrolier va engager les principaux pays industriels à diversifier leurs sources d'énergies. Les programmes de recherche orientés vers les énergies renouvelables ont été relancés. La technologie photovoltaïque va bénéficier de ce financement pour améliorer les rendements thermiques de l'énergie solaire. A l'Université de Delaware aux Etats-Unis, la 1ère maison solaire équipée d'une installation de panneaux photovoltaïques a été construite en 1973.

La production de l'énergie solaire thermique en utilisant la technique thermodynamique est un procédé industriel qui permet d'obtenir des centaines de mégawatts. Le principe est basé sur la concentration du rayonnement solaire direct à l'aide de miroirs, dont la chaleur transmise actionne des turbines génératrices d'électricité. En France, en 1983, EDF et le CNRS ont ouvert la 1ère centrale thermodynamique "Thémis" dans les Pyrénées Orientales à Targasonne. Cette réalisation technique met en oeuvre les travaux de recherche entrepris depuis 1976 par le CNRS dans de programme THEM (Thermo-Hélio-Électrique-Mégawatt).

19 Installation Solaire Themis 1983

L'exploitation de la centrale Thémis est arrêtée en 1986 après à peine 3 ans de fonctionnement. La rentabilité financière n'était plus suffisante pour amortir les investissements et les coûts de fonctionnement après la chute des cours du pétrole.

Aux Etats-Unis, la première installation de Solar Energy Generating Systems (SEGS) est opérationnelle en 1984 à Dargett dans le désert de Mojave en Californie. Cette technologie n'est rentable que si l'ensoleillement est supérieur + 2.000 kWh/m² par an. On retrouve ces conditions idéales en Amérique, en Afrique, en Europe, en Asie et au Moyen Orient. Actuellement, l'Espagne et les Etats-Unis sont plus importants producteurs d'électricité avec cette technologie.

Le projet américain de construire Sandstone Energy 10X dans le désert du Névada à partir de 2021 pour un coût estimé à 5 milliards $ permettrait une production 2 Gigawatts au prix de l'électricité du marché.

En 1955, l'américain William G. Cobb de la General Motors Corporation avait conçu une maquette réduite d'une voiture à énergie solaire avec 12 cellules photoélectriques au sélénium.

En Australie, le danois Hans Tholstrup a le projet de traverser l'Australie avec une voiture à énergie électrique solaire. Ce projet technique va être réalisé par les frères australiens Larry et Garry Perkins en 1982. Le véhicule est nommé "Quiet Achiever". La recherche sur la réduction du poids a conduit à utiliser la fibre de verre pour la carrosserie et l'acier tubulaire pour la structure. Sa surface de 8 m² pour capter l'énergie solaire  était composée de dix panneaux solaires. En décembre 1982, Tholstrup et Perkins vont se relayer à bord de Quiet Achiever pour parcourir la distance d'environ 4.000 km entre Perth et Sydney. La vitesse moyenne a été de 23 km/h.

19 Voiture solaire Quiet Achiever

Depuis 1987, la course de véhicules à énergie solaire "World Solar Challenge" est organisée en Australie. Au fil des éditions, la technologie des batteries et de l'énergie solaire ont progressé.

En 1974, l'américain Robert J. Boucher a développé un projet d'avion à énergie solaire pour l'un des programmes de recherche de La Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA). Le prototype est un avion sans pilote, il est nomé Sunrise I.Son 1er vol a lieu le 4 novembre 1974 un lac salé à Camp Irwin, en Californie.

La voie est ouverte pour des passionnés comme les allemands Fred Militky et Günter Rochelt , les américains Larry Mauro, Paul B. MacCready, Jr et Eric Raymond pour améliorer les performances des avions à énergie solaire. En Allemagne, la ville de Ulm a proposé un concours international réservé aux avions solaires pour son édition de 1996. Ce concours suscita des candidatures du monde entier. Le jour du concours, le 7 juillet 1996, le prix a été remporté par le seul avion solaire ayant réussi à décoller et à voler, le modèle Icare II du Professeur Rudolf Voit Nitschmann de l’Université de Stuttgart. Le prix Berblinger a récompensé la mise au point du 1er aéronef capable de décoller et de rester en vol avec ses panneaux solaires pour seule source d’énergie.

Le gouvernement américain a financé plusieurs programmes pour concrétiser le projet d'une escadre aérienne équipée d'avions à énergie solaire ayant la capacité de rester pendant une certaine durée en l'air. Le prototype "Centurion" et son évolution appelée "Helios" ne vont pas satisfaire aux exigences du gouvernement américain. En 2003, le programme a été arrêté.

Depuis les années 2000, l'Europe et les Etats-Unis ont lancé des nouveaux projets de plateforme solaire de haute altitude.

En 2003, le Suisse Bertrand Piccard lance son pari de réaliser le 1er tour du monde dans un avion à énergie solaire. Ce projet séduit le public et quelques investisseurs. Le projet est présenté à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne qui donne son accord pour réaliser son étude. L'Ingénieur en mécanique et thermodynamique André Borschberg est chargé de diriger les travaux. L'aventure de "Solar Impulse" va nécessiter des recherches approfondies dans plusieurs domaines dont les matériaux composites, en particulier sur la fibre de carbone. Le modèle "Solar Impulse II" a une envergure de 72 mètres pour un poids total de 2,3 tonnes. Les batteries au lithium seront rechargées par les 270 m² de cellules photovoltaïques.

Le 1er tour du monde est lancé en mars 2015. Il y a plusieurs étapes prévues autour de la planète. Parfois, les conditions climatiques vont venir perturber le bon déroulement du plan de vol. L'étape la plus délicate était l'étape 7 qui reliait Nagoya au Japon à Hawaï. L'attente a duré plusieurs semaines au Japon pour obtenir les conditions idéales pour tenter la traversée de l'Océan Pacifique. Le 28 juin, le pilote André Borschberg prend le départ pour 117h51' de vol. Cet exploit a mobilisé des équipes d’ingénieurs et des météorologistes. La traversée de l'Océan Atlantique était la 15e étape qui reliait New York à Séville en Espagne sur une distance de 6.272 km avec le pilote Bertrand Piccard. Le tour du monde se termine en juillet 2016.

19 Tour Monde Solar Impulse II

La Cybernétique et ses applications

Le mathématicien américain Norbert Wiener après des études à l'Université d'Harvard s'est perfectionné en Europe à l'Université de Cambridge et à l'Université de Göttingen. En 1915, il rentre aux Etats-Unis pour devenir professeur à l'Université. En 1933, il a reçu le prix Bôcher qui a récompensé ses publications mathématiques. En 1948, il a publié son livre "Cybernetics, or Control ans Communication in the Animal and the Machine" et en 1952 "The Human Use of Human Beings". Ses théories sur la Cybernétique va bouleverser le monde du XXe siècle.

Le concept développé de la cybernétique est basé sur le contrôle des systèmes vivants ou non-vivants. Le contrôle est exercé à travers le pilotage des systèmes d'information en feedback. Actuellement dans les pays industrialisés, la mise en place de la robotisation de la production, de la livraison avec les drones, de la voiture autonome, de l'e-commerce reposent sur la maîtrise des flux d'informations véhiculés par les réseaux informatiques et traités par les ordinateurs. La maîtrise des systèmes complexes d'information repose de plus en plus sur des programmes de l'intelligence artificielle (IA).

Le développement des automates auto-régulés repose sur le principe du traitement de l'information. A une situation donnée transmise par un réseau de capteurs, un programme réalise une analyse des données et il déclenche une action comme la réponse attendue. 

En 1912, les ingénieurs américains John Hammond et Benjamin Franklin Miessner ont étudié les travaux scientifiques du biologiste allemand Jacques Loeb.Ses travaux ont guidé le développement d'un "chien électrique" équipé d'un capteur afin de le diriger vers les sources lumineuses.

19 Exosquelette Chien Electrique 1919

La voie a été ouverte pour des recherches dans le domaine des automates autorégulés. Les avancées technologiques vont contribuer à poursuivre les travaux comme le chien "Philidog" de l'ingénieur français Henri Piraux en 1928, de l'ingénieur américain Joseph Barnett en 1939 avec la présentation de "Elektro" à l'Exposition Universelle de New York. En Angleterre, le neurophysiologiste William Grey Walter s'est imprégné des travaux du soviétique Ivan Pavlov sur les réflexes conditionnels pour mettre au point ses tortues "Elsie" et "Elmer". Ces deux robots animaliers étaient conçus autonomes en intégrant une partie comportementale issue des travaux du russe. France, le physicien Albert Ducrocq (professeur et journaliste scientifique) a publié en 1953 son livre "L'ère des robots" suivi du livre "Découverte de la cybernétique" en 1955. En parallèle, il a conçu avec "Job le Renard" une série de plus en plus perfectionnée de renards électroniques. La dernière version avait une petite capacité de mémorisation pour "apprendre" des nouveaux mouvements.

A la même époque, le mathématicien anglais Alan Mathison Turing qui a travaillé de 1945 à 1947 au Laboration National de Physique à Teddington où il a conçu le 1er projet détaillé d'un ordinateur (Automatic Computing Engine - ACE) a publié dans "Computing machinery and intelligence" en 1950, le "test de Tuning" pour évaluer l'intelligence artificielle d'une machine, d'un robot . Le test évalue le comportement d'un ordinateur par rapport à un comportement humain.

Dans les années 1950, Aux États-Unis et en Europe, la question "Est-ce que les ordinateurs peuvent-ils penser ? va mobiliser certains chercheurs. En particulier au Massachusetts Institute of Technology (MIT) où il a été créé un groupe de travail sur l'Intelligence Artificielle (IA) avec les informaticiens Marvin Lee Minsky et John McCarthy.

L'Université américaine Carnegie Mellon avait créé la School of Computer Science avec un département informatique. Les chercheurs en informatique Herbert Simon, Cliff Shaw et Allen Newell ont travaillé sur le projet de créer un programme de résolution universelle. Le programme General Problem Solver (GPS) a été le programme formalisé en 1959.

Dans les années 1960, Aux Etats-Unis, la recherche de la mise au point de "Système expert"ayant la capacité de raisonnement par rapport à un environnement spécifique a mobilisé plusieurs équipes de chercheurs. En 1965, le système "Dendral" a été créé par le généticien en biologie moléculaire Joshua Lederberg, prix Nobel de médecine en 1958, et les informaticiens Edward Albert Feigenbaum, Bruce Buchanan et Joshua Lederer à l'Université de Stanford. Ce programme identifiait les constituants chimiques d'un matériau à partir de spectrométrie de masse et de résonance magnétique nucléaire. Ultérieurement ce programme a été perfectionné et il deviendra "Meta-Dentral". Au Massachusetts Institute of Technology (MIT) le chercheur en intelligence artificielle Terry Winograd a créé un programme informatique basé sur le langage commun, le "SHRDLU" vers 1970. Cette découverte va mobiliser les scientifiques en intelligence artificielle mais certaines voies vont être abandonnées dans un premier temps.

Les avancées technologiques ont permis de reprendre les travaux avec l'introduction des réseaux de neurones à partir des années 1980 et le développement des méthodes statistiques initiées en 1763 par le théorème du mathématicien anglais Thomas Bayes dans son essai "Essay Towards Solving a Problem in the Doctrine of Chances". Linformaticien américain Judea Peal a publié en 1982 son algorithme de propagation des convictions. Le développement des programmes informatiques à base de réseaux bayesiens a été appliqué dans plusieurs domaines comme la santé, la maintenance, la prise de décision, la prévision des catastrophes, la météo, ..

Les avancées dans le domaine de l'Intelligence Artificielle (IA) sont liées aux avancées technologiques dans le domaine des microprocesseurs et des semi-conducteurs mais aussi au progrès des algorithmes de traitement de l'information. Le développement du véhicule autonome repose en partie sur les progrès de l'informatique et des réseaux de communication.

19 Voiture Autonome Schema Ville

Au niveau de la Cybernétique, il y a plusieurs branches dont les robots et les exosquelettes.

Au niveau des robots, le Japon s'est mobilisé pour être en pointe dans ce domaine. L'Université de Waseda à Tokyo avait lancé le projet Wabot en 1970 sous l'impulsion du professeur Ichiro Kato spécialisé en robotique depuis les années 1960. Le programme de recherche WAseda roBot (Wabot) a été une démarche interdisciplinaire pour associer des compétences diverses  en vue de construire un humanoïde sur le principe de la symbiose "personne-robot". En 1973, Atsuo Takanishi et son équipe ont présenté Wabot 1. Cet humanoïde est équipé d'un système de vision et de conversation en japonais. Au niveau de la mobilité, il peut marcher et saisir des objets. Au niveau de l'intelligence artificielle, il a les facultés intellectuelles   d'un enfant âgé 1,5 an. En 1984, le laboratoire japonais présente l'évolution de son  humanoïde Wabot 2. Celui-ci est capable de jouer de la musique sur un orgue électronique.

19 Humanoide Wabot 2

Des améliorations ont été apportées à des nouvelles versions pour jouer en concert avec un orchestre symphonique. En 2003, le ministère japonais de l'Éducation, de la Culture, du Sport, de la Science et de la Technologie (MEXT) avait lancé le programme de recherche "Recherche innovante sur les technologies de symbiose pour l'homme et le robot dans le vieillissement de la population".Ce programme a permis de mettre l'accent sur un besoin futur de la société japonaise, le vieillissement de la population.

Le programme de recherche de l'Université de Waseda "Emotion Expression Biped Humanoid Robota" conduit Atsuo Takanishi à oeuvrer dans un domaine particulier de l'intelligence artificielle. En 2009, les travaux sont synthétisés à travers la présentation de Kobian. Cet humanoïde est capable d'exprimer 7 émotions humaines avec une gestuelle appropriée (la surprise, le ravissement, la tristesse et le dégoût). Il utilise les moteurs installés dans son visage pour bouger ses lèvres, ses yeux et ses sourcils.

 19 Humanoide Kobian

Les groups industriels comme Honda Motor et Sony ont accru leurs recherches sur humanoïde. Le programme "Advanced Step in Innovative MObility" (ASIMO) a été lancé en 1986 par Honda Motor. En 2014, la 6e version de l'humanoïde Asimo mesure 1,3 mètres pour un poids d'environ 50 kg, il peut se déplacer à la vitesse de 9 km/h.  

19 Humanoide Honda Robotics Asimo 2014

En 1997, le groupe industriel Sony a créé le Digital Creatures Laboratory Group pour lancé son programme de recherche sur l'humanoïde. La famille des Sony Dream Robot (SDR) a permis de mettre au point le modèle SDR 4X en 2002. Il mesure 0,58 mètre pour un poids d'environ 6,5 kg, il peut se déplacer sur un terrain accidenté et monter des escaliers. En 2003, le programme de recherche a évolué avec Quest For CuRIOsity (Qrio). Au niveau technique, le nouveau modèle a repris les caractéristiques du SDR 4X avec quelques améliorations mais surtout le travail a été de développer la communication en japonais et en anglais et d'améliorer son algorithme pour obtenir une optimisation de ses déplacements. En 2006, le développement des programmes d'humanoïdes a été arrêté, cependant, les recherches dans domaine de l'intelligence artificielle (IA) ont été poursuivies.

 19 Sony Qrio Airbo

En France, l'ingénieur polytechnicien et de Telecom Paris Bruno Maisonnier a créé en 2005 la société Aldebaran Robotics pour se lancer dans le développement de la robotique grand public. Une équipe est constituée d'ingénieurs et de chercheurs universitaires pour créer en 2006 l'humanoïde NAO. Il va se vendre + 5.000 NAO dans le monde depuis son lancement.

19 NAO Aldebaran Robotics

En 2009, en France un pôle de compétitivité "Cap Digital" a permis de réunir plusieurs sociétés et d'établissements publics pour la création d'un humanoïde Roméo d'une hauteur d'environ 1,40 mètre ayant pour tâche d'aider les personnes âgées dans les maisons de retraite. En 2012, le projet de l'humanoïde Roméo 2 devait valider la pertinence de la présence d'un robot au domicile de personnes en perte d'autonomie. Actuellement, les perfectionnements techniques apportés pour répondre aux cahiers des charges n'ont pas encore abouti à un humanoïde opérationnel.

Depuis sa création, la société Aldebaran Robotics n'avait pas réussi à dégager des bénéfices. Les investissements dans la recherche ont conduit au rachat du groupe par le japonais SoftBank en 2015. Depuis, le nouveau nom de la société est SoftBank Robotics Europe. En 2014, l'humanoïde Pepper d'une hauteur 1,20 mètre est commercialisé dans le monde.

19 Humanoide Pepper

Aux États-Unis, en 2012, a été lancé la compétition du "DARPA Robotics Challenge" dirigée par Gill Pratt, docteur en informatique et en génie électrique du MIT dont le but était d’encourager les sociétés et les Universités américaines à développer des humanoïdes capables d'assister les humaines lors des opérations liées aux catastrophes. La société Boston Dynamics a développé un humanoïde "Atlas" d'une hauteur 1,88 mètre avec un poids d'environ 150 kg malgré l'emploi de matériaux légers comme les alliages d'aluminium et le titane.

19 Humanoide Atlas 2016

En juin 2015, la finale a consacré l'humanoïde Atlas après les dernières améliorations. Gill Pratt a été recruté par le groupe japonais pour ouvrir et diriger le Toyota Research Institute (TRI) où Toyota s'est engagé à investir environ 1 milliard $ pour développer l'intelligence artificielle (IA)  et la robotique de nouvelle génération.En 2017, le groupe Toyota a présenté l'humanoïde T-HR3. Il mesure 1,5 mètre et prèse 75 kg avec deux mains animées de 5 doigts. Le constructeur développe un humanoïde sur une "plateforme capable d'assister un humain en toute sécurité dans contextes aussi divers que la maison, les installations médicales, les chantiers de construction, les zones sinistrées et même l’espace"

19 Humanoide Toyota T HR3

Depuis 2012, la société Boston Dynamics a fait constamment évoluer son humanoïde "Atlas". La version de 2017 mesure 1,5 mètre pour un poids de 75 kg. Il peut transporter une charge de 11 kg et il a une certaine autonomie de fonctionnement. En juin 2017, le groupe japonais SoftBank Group Corp a pris le contrôle de l'entreprise américaine.

Au niveau des robots industriels, l'américain George Charles Devol, Jr. avait débuté sa carrière dans le secteur de l'électronique naissante. Après plusieurs inventions, en 1954, il a déposé un brevet pour le 1er robot industriel au monde le "Unimate Inc". En 1956, l'ingénieur et entrepreneur Joseph Engelberger s'est associé avec George Charles Devol, Jr pour créer la société Unimation. Les premiers robots fabriqués ont été installés dans l'usine d’Ewing Township à Parkway de Général Motors. Le bras articulé pouvait soulever une charge de 150 kg en fonderie. La société a développé des bras articulés pour réaliser les cordons de soudure, .... Dans les 1970, le programme " Programmable Universal Machine for Assembly" est lancé par le groupe Général Motors et le Massachussets Institute of Technology (MIT) pour financer et développer avec Unimate Inc. le robot PUMA conçu par l'ingénieur Vic Schienman

La société américaine Unimate INC. était le leader mondial des robots industriels avec sa gamme Puma au début de l'ère de la robotisation. Le groupe industriel français Renault a acquis quelques robots Puma en 1976 pour équiper ses chaines de production automobile.

19 Robot industriel Unimate 1954

Les groupes industriels du secteur de l'automobile ont contribué au développement des chaînes de production robotisées. En 1971, le Japon a créé l'Association "Japan Industrial Robot Association" (JIRA) afin de développer la robotisation pour augmenter le niveau de la productivité et le niveau de la qualité des pièces produites dans les usines japonaises. En 1979, l'industrie japonaise utilise 8.500 robots soit  + 50 % par parc mondial. Les Etats-Unis utilise environ 22 % et la France 1,25 %. Dans les années 1970, le gouvernement japonais a favorisé la diffusion des nouvelles techniques liées à la robotisation et aux machines outils à commande numérique (MOCN). La modernisation de l'appareil de production et l'innovation technique ont permis à l'industrie japonaise de s'exporter dans le monde entier à moindre coût. On évalue la croissance économique liée au progrès technologique sur la période 1975 - 1982 à 65 %.

19 Robot industriel

Au Danemark en 2005, Esben Ostergaard, Kasper Stoy et Kristian Kassow ont créé leur société Universal Robots avec le soutien financier de l'incubateur d'innovation Syddansk Innovation A / S. Cet incubateur est financé par l'état danois pour accompagner les étudiants universitaires dans le lancement de leur projet industriel. En 2008, le fonds d'investissement danois soutient financièrement le lancement de la phase industriel de production du cobot UR5. En 2012,la version UR10 est commercialisée avec une capacité de charge de 10 kg avec un bras d'une longueur 1,30 mètre. En 2015, la société américaine Teradyne prend le contrôle de l'entreprise.

Aux Etats-Unis, l'ingénieur Rodney Brooks a créé sa société Rethink Robotics pour développer des robots pour le secteur des PMI. En 2013, il est commercialisé le cobot "Baxter" pour répondre aux besoins sur les lignes de production. Le cobot "Baxter" ne nécessite pas de programmation de la part de l'opérateur ou de l'encadrement. L'utilisateur doit simplement montrer au robot la gestuelle à réaliser. Le robot mémorise le programme à réaliser.

19 Robot industriel Baxter

Un consortium international de la robotique s'est créé avec les Etats-Unis avec les clusters de la Silicon Gallery Robotique et robotique de masse, la Chine avec Zria, la Corée du Sud avec République et la France avec Coboteam de la région Auvergne Rhône-Alpes. Cette entité fédère + 1.500 sociétés et organismes publics.

La Fédération Internationale de Robotique prévoit d'ici 2020, l'implantation de + 2 millions de robots industriels dans les usines du monde. En particulier, la forte progression est identifiée en Asie. Les industries de l'automobile et de l'électronique sont les secteurs les plus robotisés.

Les pays industriels ayant le taux le plus élevé de robotisation de ses usines sont, la Corée du Sud, Singapour, l'Allemagne, la Suède, le Danemark, les Etats-Unis, Taiwan, la Belgique et l'Italie. La Chine a son industrie peu équipée en robot industriel. Depuis 2013, ce pays s'équipe, il a représenté 36 % du marché mondial en 2017.

L'exosquelette s'est développé soit en employant la biomécanique  soit en employant les techniques mécaniques pour motoriser le squelette. Le besoin est varié, il peut répondre au soutien des personnes handicapées motrices, aux salariés, aux personnes âgées, ....

L'histoire a commencé avec le russe  Nicholas Yagin vers 1890. Il a créé avec des moyens rudimentaires un appareillage mécanique d'assistance à la marche, au saut et à la course. En 1917, l'américain Leslie C. Kelley a déposé un brevet pour le "Podotor", un système mécanique animé par un moteur à vapeur pour pratiquer la marche et la course à pied.

19 Exosquelette Pedomotor

Dans les années 1960, le groupe américain General Electric a lancé un programme de développement d'un exosquelette confié à l'ingénieur Ralph Mosher. Exosquelette conçu s'est appelé "Hardiman". Le projet était ambitieux, il devait se mouvoir et porter des charges + 650 kg. Au final, Hardiman ne fut jamais opérationnel et le projet a été arrêté en 1971.

Au Japon, l'Université de Tsukuba à travers les travaux de Yoshiyuki Sankai, docteur en ingénierie à l’Institut de recherche Systèmes et ingénierie a développé un exosquelette motorisé (Hybrid Assisted Limb) HAL. La société japonaise Cyberdyne a été créée pour produire et commercialiser la gamme des exosquelettes HAL.

19 Exosquelette HAL Cyberdyne

En France, Clinatec  est constitué en 2007 dans la région grenobloise afin de se spécialiser dans la recherche médicale autour d'un partenariat entre le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternative), le CHU de Grenoble, l’INSERM et l’Université Grenoble Alpes. Dans le domaine de l'exosquelette, les travaux de recherche étaient axés sur la possibilité de piloter mentalement un robot exosquelette pour marcher, se nourrir et manipuler des objets aux personnes tétraplégiques. Le projet "Brain Computer Interface" (BCI) est en cours de développement.

19 Exosquelette Clinatec

La Défense française par l'intermédiaire de la Direction Générale de l’Armement (DGA) s'est lancé dans le développement d'un exosquelette militaire dans le cadre du programme RAPID (Régime d’APpui à l’Innovation Duale) en partenariat avec le laboratoire de robotique du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), de l’école d’ingénieurs ESME Sudria et la société RB3D spécialisée spécialisée dans l’assistance aux gestes. Le cahier des charges du programme spécifié les données suivantes: " charge à transporter de 80 à 100 kg à 4 km/h durant 20 km." En 2011, l'exosquelette "Hercule" est présenté au public. En 2013, le développement d'une version civile est acté. La version 4 d’HERCULE est dédiée aux applications civiles.

Le PDG de la société RB3D spécialisée en mécatronique Serge Grygorowicz, ingénieur explique son positionnement technologique en 2009 par rapport aux projets américain et japonais: " le projet américain d’exosquelette Ekso Bionics était très beau, mais il était basé sur l’hydraulique. Nous nous sommes dit que cela ne pourrait pas fonctionner car cela allait nécessiter beaucoup d’énergie car l’hydraulique présente un mauvais rendement. Notre idée était de concevoir un exosquelette tout électrique. L’exosquelette japonais de Cyberdyne était un très bon projet pour le secteur médical mais fonctionnait avec des électrodes ......Nous avons décidé de créer un exosquelette tout électrique sans électrodes."

La collaboration des différents partenaires était nécessaire pour réunir les compétences. La société RB3D a apporté son savoir-faire en mécatronique, l'Ecole ESME Sudria son expertise dans l'électronique de puissance, le câblage et les calculateurs et le laboratoire de robotique du Commissariat à l’Energie Atomique a travaillé sur la mise au point sur certains calculateurs et sur les systèmes de commandes robotiques.

L'exosquellet "Hercule" n'a pas besoin de capteur sur le corps. Il détecte le mouvement et l'assiste. La personne bouge et c'est tout. Vous ne sentez pas la jambe mécatronique.

19 Exosquelette Hercule

Actuellement le développement de l'exosquelette civile Hercule 4 est basé sur les besoins liés à la charge physique. Le PDG explique le nouveau virage de l'entreprise: " Nous avons revu notre approche de l’exosquelette et revenu d’un cran en arrière. Essayer de faire des exosquelettes anthropomorphiques avec des hanches, genoux, chevilles pour reprendre des charges donne des machines extrêmement compliquées, disposer des semelles avec des capteurs de pression est très perturbant et difficile à utiliser pour l’opérateur. Nous proposons aujourd’hui un nouveau paradigme d’exosquelette. Nous avons enlevé les semelles à capteurs pour privilégier une activation directe. Le robot collaboratif ou cobot vient aider son geste et prendre à sa charge les mauvais côtés du travail, c’est à dire les efforts, les vibrations en laissant à l’humain la capacité de conduire le geste intelligemment."

Le marché du robot collaboratif d’assistance aux efforts (cobot) se développe dans les pays industrialisés pour réduire le phénomène des trouble musculosquelettique (TMS). Les maladies professionnelles liées à la fatique musculaire persistante sont constatées lors d'une gestuelle répétitive dans son travail. Les efforts excessifs comme soulever une charge lourde à répétition ou saisir sur le clavier et utiliser la souris d'un PC occassionnent en fonction de l'organisation du travail et de la résistance physique de chaque personne des risques de troubles  musculosquelettiques.

Le vieillissement de la population active avec le recul de l'âge de départ à la retraite nécessite la prise en charge de ces nouvelles pathologies dans les organisations de travail.

19 Tableau Pays Age retraite

Les constructeurs automobiles comme Ford et Volkswagen commencent à équiper leurs lignes de production de robots collaboratifs (cobot) comme le UR5 de la société Universal Robots.

19 cobots Usine Ford

 19 cobots Usine VW Salzgitter

Actuellement, les programmes universitaires et de grands groupes industriels pour créer un exosquelette se développent dans les pays industrialisés. Les orientations peuvent être guidées soit par un besoin lié au monde du travail, soit par un besoin d'assistance médicale ou de rééducation, soit un besoin d'assistance pour les personnes âgées.

En France, il se commercialise depuis les années 2015 l'exosquelette Ski Mojo dans les stations de ski pour accompagner le skieur dans l'effort physique. Les moniteurs se sont équipés afin de préserver leur santé. Le coût: 599 €.

19 Exosquelette Ski Mojo

En synthèse, l'Humanité a progressé aux rythmes des découvertes des nouvelles formes d'énergie, de matériaux et de communication.

Les Arts en Europe

LA DIFFUSION DES ARTS EN EUROPE

L'homme du Paléolithique (de -1.8 millions d'années à - 12 000 ans av. JC) était un cueilleur et chasseur nomade. Il se déplaçait au fil des saisons à la recherche de la nourriture pour s'alimenter. L'implantation de son habitat sommaire était régie par cette quête alimentaire. Une fois les différentes possibilités d'alimentation épuisées, il se déplaçait de préférence vers des rivières ou des lacs.

15 Ardeche Caverne Pont Arc 8

Le mode de vie nomade n'a pas favorisé l'apparition de l'Art préhistorique. Le témoignage de ce passé artistique se trouve sur les parois des grottes ornées ou sur des rochers ornés. En Europe, on recense environ 350 grottes ornées. Les plus anciennes "peintures" ont été datées de - 65.000 ans av JC.

En Espagne, les recherches en datation sur les grottes d'Ardales, de La Pasiega et de Maltravieso ont établi que l'Homme de Néanderthal avait réalisé une partie des peintures rupestres de ces grottes ornées vers - 64.800 ans av JC. Des études récentes ont daté qu'une empreinte de main et un large disque rouge peintent sur les paroies de la grotte d'El Castillo seraient respectivement datés au minimum de - 37.300 et - 40.800 ans av JC.

19 Art parietal Grotte Ardales Espagne

19 Art parietal Grotte de La Pasiega Espagne

En France, la Grotte Chauvet située sur le plateau du Raza en Ardèche présente à travers 27 panneaux l'art pariétal. Les taches rouges sur la paroi réalisées avec la paume de la main sont organisées selon la pensée humaine. Jean-Michel Geneste, spécialiste de l'art rupestre témoigne : "On peut donc affirmer aujourd'hui qu'il y a bien 36.000 ans, au moment où émerge le Paléolithique supérieur avec la modernité des techniques de travail, de l'art et de la parure et autres, on a déjà un art qui est aussi évolué, abouti et déjà l'objet d'une très longue mémoire, une longue tradition culturelle en Europe occidentale ... dans une grotte profonde, les premiers artistes de l’histoire de l’Humanité ont peint un chef d’œuvre : des chevaux, des lions, des rhinocéros et bien...

19 Grotte Chauvet Ardeche Peinture rupestre

19 Grotte Chauvet Ardeche Peinture rupestre 1

En Bourgogne, les Grottes d'Arcy sur Cure sont remarquables avec ses 160 unités graphiques dont 60 d'animaux (ours, rhinocéros, oiseaux, mammouths, ..) datées entre - 28.000 et 33.000 ans av JC. La "salle des peintures" est située au fond de la grande grotte.

19 Art parietal Grotte Arcy sur Cure Bourgogne

Les Grottes de Rouffignac situées à Les Eyzies de Tayac en France sont inscrites au patrimoine mondial de l'UNESCO. On découvre + 260 figures du Mammouth, Rhinocéros laineux, .... Bouquetin, Chevaux ...il y a des frises de Mammouth. Cette grotte est le vrai lieu où il y a environ 13.000 ans av. JC, nos ancêtres ont célébré des rites religieux. L'Art des grottes exprime le caractère du sacré à travers ce moyen d'expression.

11LesGrottesRouffignac

En Dordogne, le bloc de calcaire orné de la Vénus de Laussel est l'une des vénus paléolithiques découvertes en Europe. Elle est datée d'environ - 23.000 ans av. JC.

19 Art Prehistorique Vénus de Laussel

L'Art pariétal est souvent pratiqué loin de l'entrée au fond des grottes dans des lieux difficilement accessibles. La torche enduite de résine ou de graisse a permis d'apporter un certain éclairage à la paroie à peindre. Les différentes études paléolithiques ont permis d'établir un classement en deux catégories: le symbolique (point, main, signe, trait, triangle, tâche ..) et le figuratif (animaux, poissons, ..). Au niveau de la palette des couleurs employée, le noir et le rouge dominent.

Au niveau de la signification des peintures réalisées, certains spécialistes expliquent que chaque grotte avait son propre système symbolique identitaire ce qui prouve qu'il existait plusieurs lieux d'art rupestre préhistorique en Europe. Au niveau de l’interprétation des scènes illustrées par la symbolique, il n'y a pas la connaissance suffisante pour apporter une réponse pertinente.

Au niveau de l'Antiquité européenne, nous allons centrer notre approche sur le développement de l'Art en Grèce et en Italie. L'art grec a influencé profondément l'Occident au fil des siècles. Les diverses recherches archéologiques ont permis de constituer une certaine chronologie de l'évolution des thèmes et des techniques utilisées. A l'âge du bronze, les fresques de la cité d'Akrotiri sur l'île de Santorin (île de Thira), en particulier la fresque "aux antilopes" datée vers 1.550 av. JC ont contribué à comprendre les techniques utilisées pour peindre. Les traits esquissés créaient une sensation de relief à l'ensemble du tableau.

19 Fresques Cite Akrotiri Antilopes

La fresque des Navires illustre le retour d'une flotte après une expédition navale. L'arrivée dans le port revêt un caractère religieux avec la symbolique des apparats de fêtes dans la peinture des bateaux.

19 Fresques Cite Akrotiri Navires

Le Palais-cité de Knossos en Crête est un ensemble architectural d'environ 1.000 pièces d'une superficie + 1 hectare. Les pièces étaient décorées en fonction de leur utilité sociale et alimentaire. La "fresque des Dauphins" et la fresque "de Tauromachie" sont des exemples de l'art  minoenne.

19 Fresques Palais  Cnossos  Dauphins

19 Fresques Palais  Cnossos Tauromachie

Dans la culture  minoenne, le taureau représente dans l'imaginaire collectif la force. Dans la Grèce antique, le mythe du Minotaure (l'Homme à la tête d'un taureau) véhicule le courage de Thésée, fils du roi d'Athènes Egée qui terrasse le Minotaure dans le labyrinthe pour sauver des vies athéniennes du tribut en chair humaine.

19 Knossos Rhyton Tete de Taureau

La culture mycénienne s'est appropriée les techniques artistiques de l’époque minoenne en les perfectionnant. Les tasses de Vaphio ont été martelées de l'intérieur avec la technique du repoussé. Ce travail est d'une grande qualité.

19 Mycenienne 2 Tasses de Vaphio

Le Centaure de Lefkandi est daté d'environ 900 av. JC. La représentation "mi-homme mi-cheval" en céramique protogéométrique semble être l'une des premières représentations du Centaure Chiron. Dans la mythologie grecque, le Centaure Chiron avait la capacité de médecine et de divination. On peut citer comme ses disciples Achille, Ulysse et Prométhée.

19 Grece Centaure de Lefkandi

L'Amphore de Polyphème est de style protoattique datée vers 660 av JC. Elle est une rupture artistique dans l'utilisation des formes géométriques. Les scènes représentées comme la scène où Ulysse et ses deux compagnons percent l’œil du cyclope qui tenait une coupe de vin. Cette amphore 1,42 m de hauteur était très illustrée par des scènes mythiques qui circulaient dans toute la Grèce Antique.

19 Vase Polypheme 660 Av JC Grece 1

La statue en marbre de Kouros réalisé selon une technique égyptienne est datée d'environ 585 av JC. L'anatomie est marquée sur cette sculpture.

19 Sculpture Kouros Grece 585 av JC

A la même époque une évolution apparaît dans la décoration des céramiques. On réinvestit les procédés développés dans l'art corinthien pour représenter les scènes mythiques de la Grèce avec des figures noires. Le vase Dinos attique est une représentation de ce courant artistique.

19 Vases Dinos 575 av JC Grece

La sculpture Korê devait être implantée sur l'Acropole d'Athènes vers 500 av  JC. Le matériau utilisé était le marbre avec une peinture sur les cheveux, les lèvres et la tunique.

19 Statue Kore Grece 500 av JC

La sculpture en marbre du "Guerrier blessé" était implantée au fronton du temple dorique d'Aphaia dans la cité d'Egine. Elle est datée aux environ de 480 ans av JC. La thématique développée était axée sur la guerre de Troie avec Héraclès, Télamon et Agamemnon.

19 Sculpture Guerrier Blesse Grece 480 av JC

Le bronze du "Discobole" attribué à Myron est daté de 450 av JC. L'original a disparu mais nous connaissons son existence par les copies romaines en marbre. Le sculpteur athénien Myron s'est spécialisé dans les bronzes et les sculptures d'atlètes des Jeux Olympiques.

19 Le Discobole Grece 450 av JC

En 1980, la découverte des statues en bronze de Riace est exceptionnelle. Dans l'Antiquité, les grecs recyclaient les statues en bronze en les fondant. Ce témoignage historique est daté vers 450 av JC. Ce bronze mesure 2 m de hauteur.

19 Bronze Guerrier de Riace Grece 450 av JC

Le Parthénon de Périclès édifié sur l'Acropole d'Athènes était le temple de la déesse Athéna. Sa décoration a été confiée à Phidias qui a réalisé une œuvre monumentale. La frise en marbre représentait une procession dédiée à la déesse Athéna. On date la fresque aux environs de 440 ans av JC.

19 Grece Parthenon 440 av JC

La sculpture en marbre d'Aphrodite par Praxitèle est une première en Grèce. La Vénus Colonna mesure 2 m de hauteur, ce nu féminin est devenue une référence mondiale, elle donnera lieu à plusieurs versions. Elle est datée de 345 ans av JC.

19 Sculpture Venus Colonna Grece 345 av JC

Le bronze le "Cratère de Derveni" est daté de 340 ans av JC. Ce vestige découvert dans une tombe en Macédoine est une pièce exceptionnelle par la qualité de ses motifs de décoration et par la maîtrise de la technique du repoussé. Elle mesure environ 0,90 m de hauteur.

19 Bronze Cratere de Derveni Grece 340 av JC

En 338 av JC. le roi Philippe II de Macédoine annexe la Grèce à son empire. Son fils Alexandre le Grand va diffuser la mythologie grecque aux confins de son empire.

Dans la tombe II de Vergina est située à proximité du roi Philippe de Macédoine où l'on a retrouvé la fresque murale de "l'Enlèvement de Perséphone" datée d'environ 335 ans av. JC. Les spécialistes ont noté un travail minutieux de l'artiste pour faire apparaître un certain relief en jouant avec les perspectives. La technique employée est la pigmentation appliquée sur un plâtre humide sur l'esquisse dessinée sur le support mural.

19 Fresque murale Enlevement Persephone 335 av JC Grece

Le bronze "Ephèbe de Marathon" est daté vers 315 av JC. Au niveau artistique, l'évolution est axée vers la recherche d'une forme proche de la réalité. On privilégie les sculptures aux fresques peintes qui manquent de profondeur.

19 Bronze Ephebe Marathon Grece 315 av JC

La mosaïque de la "Chasse au cerf" est datée de 280 ans av JC. Elle a été retrouvée dans la villa de Pella où il y avait de nombreuses mosaïques dans les différentes pièces. L'artiste Gnosis a apporté un soin particulier dans la représentation de la scène pour apporter un relief en utilisant la technique des ombres et des lumières.

19 Mosaique Chasse au Cerf Grece 280 av JC

En Grèce, l'art du portrait va être développé pour atteindre un haut niveau de qualité artistique. Par exemple, le bronze du "Philosophe d'Anticythère" daté d'environ 250 ans av JC. est travaillé pour ressembler à la personne à représenter. A cette époque, les artistes cherchaient davantage à "idéaliser" l'image du modèle.

19 Bronze Anticythere Grece 250 av JC

La sculpture en marbre de la "Victoire de Samothrace" d'une hauteur de + 3 m datée de 200 ans av JC représente la déesse ailée Nikê. Elle fait partie d'un ensemble commémoratif sur l'île de Samothace du sanctuaire des Grands Dieux.

19 Sculpture Victoire Samothrace Grece 200 av JC

La sculpture en marbre de Paros d'Aphrodite appelée "la Vénus de Milo" est datée aux environs de l'an 100 av JC. Le drapé est particulièrement travaillé et l'aspect de la peau a un coté sensuel. Les spécialistes ont modélisé les différentes postures pour arriver à la conclusion que la Vénus de Milo tenait dans sa main une pomme.

19 Aphrodite Venus de Milo Grece 100 av JC

En Italie,

La civilisation picénienne nous a laissé comme la statue le "Guerrier" datée d'environ 550 ans av JC. La civilisation étrusque honorait ses dieux en ornant ses temples de statues qui évoquaient le périple d'Hercule. La statue "d'Apollon" en céramique provient de la cité de Véies, elle est datée de 510 av JC.

19 Etrusque Guerrier CapestranoApollon Veies

Les fouilles archéologiques ont permis d'établir que les fresques murales ornaient l'habitat de l'Etrurie située au Nord de Rome.La scène du banquet a été retrouvée dans la "tombe du plongeur". Le rituel du passage de la vie à la mort est symbolisé par les différentes scènes peintes. Au niveau du banquet, les femmes sont absentes.

19 Fresque murale Symposion Tombe du Plongeur Banquet 475 av JC

La scène où la femme est représentée à la peau blanche joue de l'aulos pour accompagner le défunt vers l'au-delà. Au niveau de la datation, on est vers 475 ans av. JC.

19 Fresque murale Symposion Tombe du Plongeur Banquet 475 av JC 1

Le temple d'Aphrodite de la colonie de Locri Epizefiri avait un autel où ce marbre était installé. On s'interroge encore sur la signification de la scène du bain. Est-ce la naissance d'Aphrodite ou le bain nuptial d'Héra avant son mariage avec Zeus ? On date ce marbre de 460 ans av JC.

19 Trone Ludovisi  Locri Epizefiri Italie 460 av JC

La civilisation étrusque a laissé un témoignage de son savoir-faire en matière artistique avec les céramiques "Chevaux ailés" d'un char d'une déesse du temple de la cité de Tarquinia. La hauteur de la céramique est de 2,24 m. On note une recherche de relief pour augmenter l'impression de puissance des chevaux. Cette œuvre est datée aux environs de l'an 300 av JC.

19 Ceramique Chevaux Ailes Etrusque 300 av JC

La mythologie grecque va influencer la civilisation romaine dans la construction de sa mythologie.

La "mosaïque d'Alexandre" est une copie d'une mosaïque grecque relatant un fait d'arme où l'empereur perse Darius est vaincu. Cette copie a été retrouvée dans la salle de réception de la plus grande villa de Pompéi. Sa dimension est exceptionnelle 5 m de long sur 3 m de large pour employer la technique de l'opus vermiculatum. Elle est datée de 100 av JC.

19 Mosaique Alexandre Pompei Italie 100 av JC

La sculpture en marbre du "Groupe du Laocoon" datée de 100 ans av JC. représente la lutte du prêtre troyen et ses deux fils pour échapper aux serpents envoyés par Apollon pour punir les troyens du refus de faire pénétrer le cheval en bois des grecs lors du siège de troie.

19 Sculpture Groupe du Laocoon Italie 100 av JC

L'Empereur romain Auguste a fait réalisé la sculpture en marbre appelée "Auguste de Prima Porta" pour sa villa de Livie pour morter le message de la divinité de sa famille et de ses succès diplomatiques pour assurer l'ordre romain dans tout l'empire. Une politique ambitieuse de communication est réalisée vers l'an 10 av JC. pour légitimer son autorité par rapport à l'ancienne République.

19 Statue Auguste Prima Porta 10 JC

La "Colonne Trajane" est réalisée en marbre. Elle est datée de l'an 110. La thématique développée est axée sur le triomphe des légions romaines. Les victoires sur la Dracie (Roumanie), ... contribuent au financement de l'embellissement de Rome avec les butins amassés.

19 Colonne Trajane Rome an 110

La statue équestre de l'Empereur Marc Aurèle réalisée en bronze doré a une hauteur d'environ 3,5 m. Elle est datée de l'an 170. La posture de l’empereur s'adresse à ses légionnaires et l'autre main devait avoir un globe symbole de l'univers. A cette époque, Rome dominait le monde connu.

19 Bronze Statue Equestre Marc Aurele 170 JC

Le Sarcophage de Sainte Hélène mesure une hauteur d'environ 2,5 m. Il est datée de l'an 325. Les scènes sculptées militaires consacrent la victoire des légions sur les barbares. Les spécialites s'interrogent encore aujourd'hui sur l'origine du sarcophage qui a une décoration adaptée un grand homme.

19 Sarcophage Sainte Helene

A la même époque, la villa du Causale à Piazza Armerina (Sicile) a été construite pour un haut dignitaire de l'empire romain. Cette villa était composée par + 30 pièces décorées par 3.500 m² de mosaïques. La "mosaïque aux bikinis" fait partie d'un ensemble où la vie quotidienne de la haute société romaine est racontée. On voit dans la mosaïque aux bikinis, la pratique par de jeunes femmes en maillot de bain de jeux de balle, de course à pied, de lancer de disque. La compétition était encouragée, on voit les sportives récompensées par une couronne.

19 Mosaique aux Bikinis Sicile 325 JC

Le Consul Junius Bassus a fait décorer son palais de justice d'un opus sectile où des scènes sont racontées. Cette forme d'art est réservée aux plus hauts dignitaires de Rome. La scène du rapt d'Hylas par les nymphes est empruntée à la mythologie grecque.

19 Mosaique Rapt Hylas Nymphes 350 JC

On date l'opus sectile de la représentation du Christ sur le port de Rome dans une maison à Ostie aux environs de l'an 385. Cette représentation est l'une des premières connues au monde.

19 Opus Sectile Christ Port Rome 385 JC 1

19 Opus Sectile Christ Port Rome 385 JC

La fresque sculptée des trois pasteurs retrouvée sur un sarcophage dans les catacombes de Prétextat à Rome. Elle est datée de la même époque vers l'an 385. A cette époque, le christianisme n'est plus persécuté comme religion. L'icographie traditionnelle était utilisée pour masquer le message chrétien. En réalité, le pasteur est le Christ et l'agneau symbolise l'agneau de Dieu.

19 Sculpture Sarcophage des 3 pasteurs

En l'an 476, l'Empereur Romulus Augustule addique ce qui consacre la chute de l'empire romain d'Occident.

Au Moyen Age occidental, des sculpteurs Constantinopolitains vont immigrer vers l'Orient et l'Occident. Dans le duché de Lombard du Frioul, la capitale Cividale va édifier l'église Santa Maria avec une frise où est représentée 12 femmes sacrées dont la Vierge Marie. Elle est datée aux environ de l'an 770.

19 Eglise Santa Maria Cividale del Friuli Italie 770 JC

La diffusion des textes des évangiles chrétiens va se faire à travers l'illustration des bibles par les différentes écoles d'enluminure. Les abbayes vont rivaliser dans l'art de l'enluminure comme l'abbaye d'Hautvillers avec l'évangéliaire d'Ebbon daté de l'an 830. Les premières bibles sont réservées aux plus riches et aux plus puissants. L'illustration est très importante car la noblesse europénne est illéttrée.

19 Enluminure bible 800 JC France

Le royaume Viking a utilisé l'art Viking pour orner la proue des Drakkars mais aussi les sépultures de la noblesse viking. La thématique employée répondait à une codification précise au niveau de la représentation animale et des formes géométriques. Les vestiges retrouvés dans la tombe de la reine Asa sont datés de l'an 820.

19 Art Viking Proue Tete Animal 820 JC Norvege

La plaque d'ivoire où Saint Grégoire avec les scribes est l'un des témoignages de l'art Carolingien. Elle est datée aux environs de l'an 865. A cette époque, la transmission de la parole de Dieu se fait sur les supports de livres constitués de feuilles de papyrus ornées d'enluminures et de sculptures. Les monastères se développent dans toute l'Europe médiévale.

19 Ivoire Saint Gregoire Scribes Allemagne 865

En Espagne, la présence sarrazine a influencé la représentation graphique des écritures. L'art préroman espagnol est visible sur les Beatus (manuscrits espagnols) où le passage sur le Commentaire sur l'Apocalypse est un appel à la résistance du peuple aux occupants. Le moine Beatus de Liébana marqua son époque dans le domaine de l'enluminure. L'interdiction de pratiquer la religion chrétienne dans les églises a favorisé le développement d'une "littérature" d'opposition religieuse. Ce document mozarabe est daté de l'an 942.

19 Schema Apocalypse Beatus de Liebana Espagne 942 JC

Le Beatus de Facundus a été commandé par le roi Ferdinand 1er de Léon. Il est réalisé en s'inspirant des textes anciens sur les commentaires de l'Apocalypse de saint Jean écrit par le moine Beatus de Liébana. Au niveau artistique, les perspectives sont supprimées, on dessine des motifs à plat sans relief avec une codification des couleurs.  Le manuscrit a été rédigé vers l'an 1047, il comprend 114 miniatures.

Jacques Fontaine, spécialiste français du monde médiéval et de la culture espagnole commentait ces oeuvres de l'art mozarabe :

« Déjà ces peintres du Xe siècle avaient pratiqué une technique des glacis bien avant Gauguin, précédé Matisse dans les contre-courbes fluides de leurs contours, inventé l’expressivité réaliste du Picasso des Demoiselles d’Avignon. Et de fait, il n’est pas (…) jusqu’à l’art des portraits cubistes où le visage est à la fois vu de face et de profil, jusqu’à la démesure animalière du maître de Guernica, qui ne trouvent des brillants précédents chez ces miniaturistes en avance sur leur millénaire. ».

19 Beatus de Facundus La Grande prostituee Roi 1047 JC

En France, le moine Avariscius vole les reliques de Sainte Foy, martyre chrétienne décapitée en l'an 303 à Agen pour le monastère de Conques. Cette relique va attirer un grand nombre de pèlerins sur le chemin de Compostelle. L'abbaye a commandé la réalisation du Reliquaire de Sainte Foy pour permettre aux pèlerins de venir se recueillir à ses pieds. Elle est datée aux environs de l'an 975. Au fil du temps, les dons ont permis l’incrustation de pierres précieuses et d'ornement en or. Elle mesure 0,85 m.

19 Reliquaire St Foy 975 JC

En Europe Occidentale, l'Art Roman apparaît au Xe siècle. Ce mouvement artistique va s'exprimer en particulier dans la conception et la décoration des églises. On situe son origine vers l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne, puis dans une deuxième période vers l'an 1060 en France. L'église devient un lieu d'apprentissage des scènes liturgiques. A l'entrée, le tympan reprendre une thématique comme le jugement dernier pour participer à l'éducation religieuse. L'exposition des reliques permet le développement des pélerinages.

Le tympan de l'église Saint-Trophime d'Arles est basé sur le thème du tétramorphe.

18 Arles Eglise St Trophime portail

Au niveau architectural, la nef à plusieurs travées est soutenue par des piliers massifs et des murs importants. Il y a peu d'ouverture pour laisser passer la lumière.

18 Arles Eglise St Trophime Int 9

En Allemagne, les portes en bronze ont été commandées par l'évêque Bernward. Chaque battant a été fabriqué en une seule partie ce qui est remarquable pour l'époque au Moyen Age. Les 16 plaques relatent les épisodes de la Genèse et de la vie du Christ. Au niveau de la gravure, le relief a été accentué pour rendre plus impressionnant le message des évangiles. On date cette réalisation vers l'an 1015.

19 Bronze Eglise St Michel Hildesheim Porte Allemagne 1015 JC

En France, la Tapisserie de Bayeux a été commandée par l'évêque de Bayeux, Odon pour célébrer la conquête de l'Angleterre par le Duc de Normandie, Guillaume le Conquérant. La réalisation de la broderie fait encore débat aujourd'hui. Elle a peut être été réalisée dans les ateliers de Canterbury ou de Winchester, ou en Normandie dans la région de Caen. Cette "bande dessinée" est remarquable par son étendue d'environ 70 mètres avec une composition narrative de 58 scènes avec 626 personnages, 41 navires, 202 chevaux et mulets, .... Elle était exposée à la consécration de la cathédrale de Bayeux en l'an 1077.

19 Tapisserie Bayeux 1075 JC

En Espagne, la Tapisserie de la Création a été réalisée à Gérone en Catalogne vers l'an 1075. Cette représentation médiévale de la création du cosmo est l'une des premières explications où la religion catholique commente la création du monde à partir de Dieu. Au niveau artistique, on remarque que la réalisation de cette oeuvre emprunte à plusieurs cultures les codes de la représentation graphique.

19 Tapisserie Creation Espagne Gerone 1075 JC

Au Moyen Age, les Evèques et les Abbés vont commander la confection des bibles dans des monastères et des écoles réputés comme à Canterbury et Reims, ... Le psautier d'Utrecht a été rédigé et illustré vers l'an 850 à Reims, l'évangéliaire de l'Abbé Wedricus est daté de l'an 1145, et le psautier anglo-catalan est daté aux environs de l'an 1340. Il a la particularité d'avoir été commencé à l'école de Canterbury puis terminé à Barcelone par le peintre et miniaturiste Ferrer Bassa influencé par le peintre italien Giotto di Bondone.

19 Evangeliaire Abbe Wedricus Psautier anglo catalan  psautier d'Utrecht

A partir du XIe siècle, l'église catholique connait une grave crise de légitimité ce qui conduit au mouvement de la réforme grégorienne. Le Pape Grégoire VII,ancien moine bénédictin toscan  va rétablir la discipline au sein de l'église. Un important mouvement est initié pour recadrer les mœurs de la société religieuse et de la société laïque. La primauté du Saint Siège est rétablie par rapport aux exigences de l'Empereur du Saint Empire germanique pour nommer les évêques et les abbés.

La réforme grégorienne va conduire à l'émergence d'un nouveau courant artistique qui apparaît en France, le style gothique. Le clergé veut "impressionner" les fidèles par la construction de cathédrales imposantes qui s'élèvent vers les cieux. La "maison de Dieu" doit être lumineuse avec ses vitraux pour conter les épisodes de la liturgie chrétienne.

Les architectes gothiques vont utiliser les nouveaux savoirs techniques de la géométriques, de l'arithmétiques et de la construction rapportés des croisades du Moyen Orient pour bâtir les cathédrales. La technique de construction basée sur les arcs brisés et les arcs-boutants permet l'édification d'une construction d'une hauteur élevée sans avoir des murs imposants. La construction devient plus imposante pour les profanes avec une lumière intérieure qui apparaît par des imposants vitraux. La capacité d'accueil est augmentée par rapport à une église. Les hauteurs impressionnantes des cathédrales contribuent à réaffirmer la prééminence du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel de la noblesse et de la bourgeoisie. 

10RouenCathedraleFacadeCote1Petit

18 Rouen Cathedrale Int

18 Rouen Cathedrale Int 4

18 Rouen Cathedrale Int 1

La  scène "Dieu, le divin géomètre" est représentée dans la bible ayant appartenue à la reine Blanche de Castille. Les spécialistes de l'histoire médiévale semblent être convaincus que les moines théologiens de Saint Germain des Près ont rédigé cet ouvrage religieux. En représentant Dieu en acteur suprême de la création, les moines indiquent à la reine l'étendu du pouvoir divin. Elle est datée de l'an 1220.

19 Bible Dieu le Divin geometre 1220 JC

En Italie, le peintre sculpteur Giotto di Bondone a été missionné par Giovanni Minio da Morrovalle, général des Franciscains à Assise pour décorer l'intérieur de l'église supérieure Saint François. La première exigence formulée a été d'avoir une illustration extraordinaire unique au monde de la vie de Saint François. L'idée des franciscains était de marquer son temps par cette référence picturale.Cette réalisation a été effectuée vers l'an 1290.

Le banquier Enrico Scrovegni a fait construire une chapelle privée à proximité de son palais à Padoue dans le but d'une action de rédemption de son âme. La décoration a été confiée aux plus grands artistes de l'époque dont Giotto di Bondone. Cette réalisation exceptionnelle a été réalisée sur une période d'environ 3 ans (de 1303 à 1306) avec l'artiste peintre et ses assitants. Un important travail prépartoire a été conçu à son Atelier. La technique employée de la fresque sur l'enduit frais de platre dans l'édifice religieux était maîtrisée.

19 Giotto di Bondone Eglise St Francois Assise 1290 JC

En 1309, le Pape Clément V s'installe à Avignon avec sa curie romaine pour préparer une confrontation avec le Roi de France Philippe Le Bel au sujet de l'Ordre des Templiers au Concile de Vienne en 1310. La présence en Avignon en terre papale a duré jusqu'en 1377. Le Pape français Grégoire XI va revenir s'installer à Rome pour éviter l'élection d'un deuxième pape.

Cependant, en Italie les cardinaux italiens n'ont pas apprécié l'installation à Avignon du Saint Siège. Le cardinal Giocomo Stefaneschi a commandé à Giotto di Bondone un retable pour le maître autel de la Basilique Saint Pierre de Rome. La représentation graphique utilise les techniques artistiques du mouvement gothique et du mouvement byzantin en intégrant la perspective signifiante.

19 Triptyque Stefaneschi  Giotto di Bondone 1320 JC

Le travail artistique de Giotto di Bondone va influencer le mouvement de la Renaissance italienne où l'Homme devient le centre de l'univers.

Le Retable de la Vierge "Maestà" réalisé par le peintre Duccio di Buoninsegna a été une commande de la ville de Sienne pour le maître-autel de la cathédrale Santa Maria di Assunta. En 1308 le constrat spipulait :" le peintre doit peindre de sa main tout le tableau en mettant en œuvre tout le talent reçu de Dieu, il doit travailler de façon continue, sans accepter d'autres engagements jusqu'à ce qu'il ait terminé la grande œuvre. Il jure sur l'Evangile qu'il respectera les pactes".

L'ensemble pictural complet mesurait environ 5 mètres de hauteur sur 2,5 mètres de large.

19 Retable de la Vierge Duccio 1308 JC Italie

En 1347, la Peste Noire apparaît dans le comptoir génois de Caffa. Elle provient d'Asie et elle se répand le long de la route de la soie entre l'Asie et l'Occident. Les génois vont l'introduire d'abord en Sicile puis en Italie. Certains témoignages de l'époque évoque une vitesse de propagation d'environ 4 km/jour. Dans toute l'Europe, il s'est répandu que la peste noire est une punition divine pour les péchés commis. En conséquence, l'église catholique a organisé des pèlerinages. En 1352, la vague mortelle est finie en Europe, elle a tué environ 25 millions de personnes

Les différentes vagues d'épidémies qui frappent l'Occident vont influencer la représentation des scènes artistiques plus axées sur la douleur, la souffrance et la compassion.

En Belgique, le triptyque "La descente de Croix" peint par le peintre flamand Rogier Van der Weyden a été commandé par le Serment des arbalétriers pour leur chapelle à Notre Dame de Louvain. Ce tableau est une huile sur bois aux dimensions de 2,20 x 2,62 mètres daté aux environs de l'an 1439. Le génie du peintre est d'apporter un certain réalisme de la scène en utilisant un effet graphique volumique à ses personnages de premier plan. Le spectateur est happé par la scène.

19 La Descente de Croix Belgique 1439 JC 1

19 La Descente de Croix Belgique 1439 JC

En Italie, la famille d'artiste Bellini a marqué de son empreinte la future école vénitienne. Giovanni est l'un des fils d'Iacopo, il a créé son Atelier pour répondre aux différentes commandes. Le secrétaire Zuan Michiel du Conseil des Dix de Venise a passé la commande du panneau de dévotion "Saint François en extase". A cette époque, les artistes flamands sont les spécialistes de la peinture à huile. L'école vénitienne s'est appliquée à maîtriser toutes ses techniques pour apporter une touche émotionnelle latine. Le tableau sur bois mesure 1,24 x1,42 mètre, il est daté de l'an 1480.

19 Saint Francois en Extase Italie 1480 JC

A la Renaissance, les cités-états italiennes comme Florence, Sienne, Venise, Milan, Gêne se sont enrichies grâce au commerce et à la finance entre l'Occident, l'Orient et l'Asie. Les dynasties comme les Médicis, Albizzi, Visconti, Pazzi, Este de Ferrare, Borgia ... vont commander aux plus grands artistes les œuvres pour glorifier et assoir leur autorité.

Le peintre Giorgio Barbarelli est meurt vers l'âge de 30 ans de la peste. Cependant, sa technique personnelle de la "perspective atmosphérique" va engager un courant  artistique dans la représentation des paysages. La toile intitulée "Les trois Philosophes" a été terminée par Sebastiano Del Piombo en 1508, elle mesure 1,23 x 1,44 mètre.

19 Les 3 Philosophes Italie Giorgione 1508 JC

L'impuissance de l'église catholique à résoudre les effets des cataclysmes va permettre l'éclosion de la Réforme et un développement intellectuel laïque dans toute l'Europe.

Au Moyen Age, la tapisserie est le support le plus recherché. La vie nomade des cours européennes favorise la mobilité de la décoration d'intérieure. A chaque déplacement d'une cour, il y a au préable la réinstallation de la décoration dans un château. La confection d'une tapisserie d'envergure avec des matières précieuses exige un travail d'une équipe de tisserands sur plusieurs années. L'illustration du thème d'une tapisserie renvoie soit à la mythologie soit au code d'usage du Moyen Age.  Par exemple, aux Pays-Bas, la tapisserie "La chasse à la Licorne" datée de l'an 1500 est sans doute commandée pour un riche mariage. La lecture graphique à travers la représentation des espèces de plantes communique sur les aspects de la fidélité, de la fertilité; de l'amour, ...  

19 Tapisserie Hollande La Chasse Licorne 1500 JC

A l'époque de la Renaissance, les artistes utilisaient le croquis avec des modèles pour structurer la future oeuvre peinte. La recherche du réalisme a conduit des peintres célèbres comme Léonard de Vinci, Michel Ange et Caravage à braver l'interdit de l'église pour réaliser des recherches anatomiques sur des cadavres. Cette nouvelle connaissance de l'anatomie humaine va contribuer à réaliser des tableaux avec des personnages moins idéalisés.

Les artistes italiens vont peindre des œuvres soit idéalisées soit réalistes. La recherche du mouvement, de la profondeur, de la lumière, .... vont guider les peindre comme Raffaello Sanzio (Raphaël). Son tableau "La Madone d'Alba" est conçu en suivant les préceptes de Michel Ange et de Léonard de Vinci avec l'influence de son premier maître Pietro di Cristoforo Vannucci (le Pérugin). Il est daté de l'an 1510, il mesure environ 1 mètre de diamètre. L'Atelier de Raphaël comptait environ 50 apprentis pour répondre aux différentes commandes de la Papauté.

19 La Madone d'Alba Raphael Italie 1510 JC

Les Artistes importants de l'époque sont Léonard de Vinci, Michel-Ange et Raphaël, dont les œuvres étaient plus réalistes que celles des artistes du Moyen Âge. La Renaissance est le courant de l’Humanisme. L'étude de la nature humaine et de ses thèmes devient centrale par rapport aux représentations religieuses.

L'artiste Michelangelo Buonarroti (Michel-Ange) a réalisé plusieurs sculptures pour le monument de la tombe du Pape Jules II. La représentation de l'esclave est une attitude de soumission vis à vis de la mort. L'interprêtation singulière de l'artiste sur le nu va marquer son époque. Elle est datée de l'an 1514.

19 Sculpture Captif Michel Ange Italie 1514 JC

En Belgique, le peintre Pieter Aertsen a réalisé la peinture à huile "L'étal de boucher" en 1551. Il va décliner des natures mortes avec des scènes tirées de la vie quotidienne. Dans ses tableaux l’artiste insère des petites scènes religieuses autour d'une symbolique.

19 Etale Boucher Belgique 1551 JC

En Espagne, le roi d'Espagne Philippe II a commandé à l’artiste italien Tiziono Vecellion (le Titien) la série "Poésies" tirée de la mythologie grecque à travers une relecture des Métamorphoses d'Ovide. Cette œuvre est composée de 6 tableaux: Diane et Actéon, Diane et Callisto, Danaé et Vénus, Adonis , Persée et Andromaque, L'enlèvement d'Europe. 

La toile de la peinture sur huile de "l'Enlèvement d'Europe" conte l'histoire entre Europe et Zeus. Cette peinture exprime la maîtrise technique de Titien vers la fin de sa vie pour véhiculer l'aspect psychologique d'une scène. Elle est datée de l'an 1559.

19 Enlevement Europe Titien Italie 1559 JC

En Autriche, le peintre Giuseppe Arcimboldo a œuvré à la cour impériale des Habsbourg. Ses différentes toiles traitent la représentation de l'étendue du pouvoir de l'empereur sur la Nature. Par exemple, la représentation de l'Hiver est illustrée par un vieux homme. Dans la chevelure, le lierre est le symbole de l'éternité, ... Le tableau est daté de l'an 1563.

19 Hiver Jardinoscope Arcimboldo Autriche 1563 JC

En Belgique, le peintre Pieter Bruegel va décrire la société paysanne avec simplicité en introduisant des éléments religieux compréhensibles par tous. Le peintre a le souci de transmettre la vie paysanne flamande.La toile "Le Dénombrement de Bethléem" est datée de l'an 1566, elle mesure 1,15 x 1,63 mètre.

19 Denombrement Bethleem Pieter Brueget Belgique 1566 JC

En 1563, Pieter Bruegel a peint 'La Tour de Babel" pour donner son interprétation de la scène biblique où la vanité de l'Homme est à l'épreuve de Dieu.

19 Tour Babel Pieter Bruegel Belgique 1563

Vers 1600, l'Italie est en Europe le lieu où les Arts se perfectionnent pour atteindre un haut niveau artistique. Le jeune peintre Le Caravage a réalisé la commande du Cardinal Matthieu Contarelli pour la chapelle Contarelli de l'église Saint Louis des Français de Rome. Le tableau "La Vocation de Saint Matthieu" est une peinture à huile sur toile de 3,22 x 3,4 mètres qui représente le Christ et un groupe de pêcheurs. Elle est datée de l'an 1599. Au fil du temps, ce peintre va maîtriser la lumière et le travail des ombres afin de reproduire des scènes avec un certain réalisme.

19 Vocation St Matthieu La Caravage Italie 1599 JC

Après une formation en Italie, le peintre flamand Pierre Paul Rubens s'est inspiré des oeuvres du peintre italien Tiziono Vecellion (le Titien) pour peintre le tableau "Les Horreurs de la Guerre" en 1637. La guerre de Trentes ans a ravagé l'Europe dont la flandre. Le peintre utilise la mythologie pour transmettre son message sur les dégats de la guerre.

19 Horreurs Guerre Rubens Belgique 1637 JC

Au XVIIe siècle, l'école hollandaise dont Rembrandt Harmenszoon van Rijn est reconnue en Europe. Au cours de sa formation aux Pays Bas, Rembrandt va perfectionner la technique de Caravage pour travailler la lumière et l'obscurité. L'artiste cherche à communiquer dans le détail le travail du temps et des émotions sur l'être humain. Le tableau le "Vieillard assis" est daté de l'an 1652.

 19 Vieillard Assis Rembrandt Pays Bas 1652 JC

Le peintre flamand Johannes Vermeer a exercé plusieurs métiers en parallèle à sa peinture. Sa production s'est limitée à environ 45 œuvres sur une période d'une vingtaine d'année. Cet artiste peignait lentement chacun de ses tableaux malgré ses soucis financiers. Son principal acheteur Pieter Claesz. van Ruijven va le soutenir tout au long de sa vie. Le peintre a concentré son œuvre  sur des scènes de la vie quotidienne. Par exemple, le tableau de "La laitière" daté de l'an 1658 est une certaine représentation d'une scène quotidienne.

19 La Laitiere Vermeer Hollande 1658 JC

En Italie, l'architecte graveur Giovanni Battista Piranesi a été un ardent défenseur de la culture étrusque par rapport à la culture grecque. Son imagination va le conduire à créer une série de planches où il a dessiné et gravé des prisons imaginaires. Ce travail intellectuel est en marge de la doctrine architecturale française en vigueur en Europe. Le travail des planches gravées est datée aux environs de l'an 1747.

19 Carceri Invenzione Piranese Italie 1749 JC

En France, le sculpteur Jean Antoine Houdon a fait un important travail sur l'anatomie artistique dans la continuité des travaux de la Renaissance italienne. Ses travaux sur l'expression des corps ont contribué à la réalisation d'une rare qualité. L'expression de chaque sculpture est le reflet d'un instant saisi d'une personnalité comme Voltaire, Georges Washington, Jean Jacques Rousseau, Napoléon, Gilbert du Motier de La Fayette, Benjamin Franklin, ... Le marbre de Voltaire de la Comédie française est daté de l'an 1778. On remarque que le sculpteur a habillé Voltaire d'une toge de l'antiquité pour accentuer l'importance du philosophe par rapport au firmament des philosophes de l'Humanité.

19 Scupture Voltaire Houdon France 1778 JC

L'épopée napoléonienne a été immortalisée par le peintre Jacques Louis David. Le tableau "Le 1er Consul franchissant les Alpes au Col du Grand Saint Bernard" a été réalisé pour immortaliser un fait d'arme pour participer à la construction d'une légende. Le peintre a construit la scène en incluant des références à Hannibal dans la conquête de Rome. Dans la réalité, Bonaparte a franchi le col à dos de mulet et non pas sur un cheval, ... La toile est datée de l'an 1800.

19 1er Consul Col Alpes Louis David 1800 JC

En Italie, le sculpteur Antonio Canova a été sollicité pour les réaliser des commandes pour la cour impériale napoléonienne comme la commande de la sculpture sur marbre intitulée "Les trois Grâces" par l'impératrice Joséphine de Beauharnais. Elle est datée de l'an 1813.

19 Sculpture 3 Graces Canova Italie 1813 JC

En Espagne, la tragédie des fusillades  organisée lors de l'invasion de la péninsule ibérique par les armées napoléoniennes a marqué l’inconscient collectif des espagnols. Le peintre Francisco José de Goya y Lucientes a insisté pour peindre cet évènement historique pour les futures générations.L'artiste peintre engagé dans l'esprit des Lumières va peindre deux tableaux "Dos de Mayo" et "Tres de Mayo" en 1814. La scène représentée est la fusillage ordonnée par le lieutenant général Joachim Murat en représaille du sang coulé français par les soldats espagnols. Cette représentation met en scène le peuple espagnol par rapport à l'oppresseur.

19 Tres de Mayo Goya Espagne 1814 JC

En France, la tragédie du naufrage de la frégate La Méduse a inspiré le peintre Théodore Géricault. La dérive du radeau pendant 13 jours où seulement 15 rescapés ont réussi à survivre dans un milieu hostile a nourri tous les fantasmes. Le peintre a su exprimer la détresse des rescapés après l'abandon des officiers de la frégate. Le tableau "Le radeau de la Méduse" est daté de 1819, il est monumental par ses dimensions 4,91 x 7,16 mètres.  Le récit du chirurgien et du géographe est accablant. Il commente l'horreur des scènes de mutinerie et de cannibalisme.

19 Radeau Meduse France 1819 JC

Le peintre Gustave Courbet a marqué son époque en s'écartant des conventions de l'Académie des Beaux Arts. Il écrira en 1855: « J'ai étudié, en dehors de tout système et sans parti pris, l'art des anciens et l'art des modernes. Je n'ai pas voulu plus imiter les uns que copier les autres. J'ai voulu tout simplement puiser dans l'entière connaissance de la tradition le sentiment raisonné et indépendant de ma propre individualité. ». Son tableau "l'Atelier" daté de l'an 1855 a été refusé par le "Salon de Paris". Le peintre a rassemblé sur sa toile une micro-société de l'époque. Eugène Delacroix écrira "On a rejeté là un des ouvrages les plus singuliers de ce temps".

19 Atelier Courbet France 1855 JC

En Europe, un courant artistique axé sur le réalisme va se développer avec des artistes comme Nicolas Poussin, John Constable, Théodore Rousseau, Jean Baptiste Corot, ... Le thème des scènes représente des actes de la vie quotidienne et des paysages. Au niveau académique, la mythologie et le religieux sont les thémes prioritaires à développer pour obtenir des commandes publiques. La condition humaine abordée par le courant du réalisme doit mettre en valeur l'humilité selon la morale chrétienne ou protestante.

Le peintre français Jean François Millet est issu d'une famille paysanne normande. Au début de sa vie active, il va œuvrer aux travaux des champs. La toile "Les Glaneuses" réalisée vers 1857 illustre le réalisme exprimé par les femmes à l'ouvrage. Le peintre transmet par ses toiles une réalité du monde paysan de l'époque. L'artiste a mis + 10 ans de recherche personnelle pour arriver à transcrire dans sa toile une des réalités du monde paysan selon le droit coutumier, le droit de glaner les épis après la moisson. La décomposition des mouvements des glaneuses est exprimée par chaque personnage.

Le critique Paul de Saint Victor a écrit sur la toile: « Ses trois glaneuses ont des prétentions gigantesques : elles posent comme les trois Parques du paupérisme. Ce sont des épouvantails de haillons plantés dans un champ, et, comme les épouvantails, elles n'ont pas de visage : une coiffe de bure leur en tient lieu. M. Millet paraît croire que l'indigence de l'exécution convient aux peintures de la pauvreté : sa laideur est sans accent, sa grossièreté sans relief. Une teinte de cendre enveloppe les figures et le paysage ; le ciel est du même ton que le jupon des glaneuses ; il a l'aspect d'une grande loque tendue. »

19 Les Glaneuses Millet France 1857 JC

La toile " Le Déjeuner" de Claude Monet de 1873 s'est inscrit dans le mouvement artistique de l'impressionnisme. La génération des artistes comme Claude Monet, Edgar Degas, Frédéric Bazille, Alfred Sisley, Gustave Caillebotte, ..devait être exposée pour vendre et vivre de leur passion artistique. A Paris, le "Salon de Paris" était le lieu où les commandes publiques de l'Etat pouvaient assurer des revenus aux peintres. Un jury sélectionnait les oeuvres à exposer. Par exemple, en 1863, il y avait 5.000 toiles présentées, seulement 1.000 toiles furent sélectionnées. Les artistes "impressionnistes" ont organisé le "Salon des refusés" pour exposer et vendre pour faire face aux refus du jury académique. La grande majorité des artistes peintres ont connu des temps difficiles pour assumer leur art.

Le Salon des Indépendants a été créé par l'avant-garde des impressionistes en 1884 afin d'exposer les oeuvres refusées par les salons parisiens.  Le peintre Fernand Léger explique l'utilité de ce salon:

« C'est avant tout un salon de peintres pour les peintres, .. un salon de manifestation artistique, ...c'est son renouvellement éternel ... qui fait sa raison d'être. Ici, il doit y avoir la place pour les chercheurs et leurs inquiétudes. Le salon des indépendants est un salon d'amateurs, le salon des Inventeurs.»

Pour Claude Monet, l'aisance financière est arrivée vers 1890 ce qui lui a permis d'acheter sa propriété à Giverny. Vers la fin de sa vie, il a déclaré: "J'ai toujours eu horreur des théories... Je n'ai que le mérite d'avoir peint directement, devant la nature, en cherchant à rendre mes impressions devant les effets les plus fugitifs, et je reste désolé d'avoir été la cause du nom donné à un groupe dont la plupart n'avaient rien d'impressionniste."

19 Le Dejeuner Claude Monet France 1873 JC

Le peintre Pierre Auguste Renoir a peint la toile " Le moulin de la Galette" sur la période où à la Grenouillère, il a observé ce lieu de plaisirs de la bourgeoisie parisienne vers l'an 1876. Le tableau dépeint l'atmosphère de Montmartre où la société parisienne est venue se distraire.

19 Moulin Galette Renoir France 1876 JC

La mairie de Calais va commander au sculpteur François Auguste René Rodin (Auguste Rodin) d'immortaliser la scène des 6 otages volontaires composés d'Eustache de Saint Pierre et de 5 compagnons (Andrieu d'Andres, Jacques et Pierre de Wissant, Jean d'Aire, Jean de Fiennes) qui se sont rendus au roi d'Angleterre Edouard III. Cette scène historique est contée par Jean Froissart. Le sculpteur va s'impreigner de ce récit pour exprimer cet acte héroïque. Il décide de sculpter un bronze où les 6 personnages sont repésentés en groupe resserré. Auguste Rodin va apporter un certain réalisme en travaillant les corps et les visages. L’œuvre est datée de l'an 1884.

19 Bourgeois Calais Auguste Rodin France 1884 JC

Aux Pays Bas, le peintre Vincent Van Gogh va séjourner en France à partir de 1886. Il va fréquenter les artistes du mouvement des impressionnistes et de l'avant garde française. Les rencontres avec les artistes comme Paul Gauguin, Camille Pissarro, Auguste Renoir, Claude Monet, ...vont imprégner sa peinture. Sa période dans le Sud de la France à Arles et à Saint Rémy de Provence va permettre à l'artiste d'affiner son style artistique où la souffrance humaine est exprimée. Les tableaux peints en 1889 de la "Famille Trabuc" sont une illustration de son niveau de savoir-faire.

19 Famille Trabuc Vincent Van Gogh Hollande 1889 JC

En France, l'artiste Paul Cézanne s'est lancé dans l'exercice de la représentation de la nature morte. Depuis 1839, l'artiste va peindre presque 100 natures mortes pour arriver à l'un de ses chefs d’œuvres la toile intitulée "Pommes et oranges" en 1897. Son travail de recherche sur la représentation visuelle s'est écarté des préceptes de la peinture classique et de l'impressionnisme. Au fur et à mesure de ses travaux, on perçoit un cheminement vers une certaine abstraction des formes en maîtrisant la perspective de chaque objet. Il écrira sa pensée "On n'est ni trop scrupuleux, ni trop sincère, ni trop soumis à la nature ; mais on est plus ou moins maître de son modèle, et surtout de ses moyens d'expression".

19 Pommes Oranges France Paul Cezanne 1897 JC

L'artiste peintre Paul Gauguin s'est engagé dans le domaine de la peinture à partir de 1882 après des difficultés dans son emploi de courtier en bourse. Son tatonnement artistique va le conduire à Rouen avec Camille Pissarro, puis en 1886 à Pont Aven. Il est revenu en Bretagne en 1888 où il énoncera ce principe: "Un conseil, ne copiez pas trop d'après nature, l'art est une abstraction, tirez-la de la nature en rêvant devant, et pensez plus à la création qu'au résultat. C'est le seul moyen de monter vers Dieu en faisant comme notre divin Maître, créer."

A l'invitation de Vincent Van Gogh, Gauguin vient s'installer à Arles jusqu'en décembre 1888. A partir de 1891, il s'installe en Polynésie. La rencontre de la culture polynésienne va éveiller chez l'artiste le sentiment que la société européenne est superficielle. La "vie primitive" va s'exprimer sur ses toiles comme "Les contes barbares" peinte en 1902. Dans cette œuvre, Gauguin peint les personnages de manière simplifiée et sans relief.

19 Contes Barbares Paul Gauguin France 1902 JC

Le développement de la photographie va "démocratiser" l'accès au portrait et aux scènes de paysages urbains et ruraux. Cette innovation technique a contribué à une remise en cause du champ de la peinture. Le champ académique de la représentativité basée sur la fidélité n'est plus de mise, il faut redéfinir un nouveau champ d'action de l'art pictural. Les peintres précurseurs comme Vincent van Gogh, Paul Gauguin, Paul Cézanne, Edvard Munch, Georges Seurat, .... se sont engagés vers une peinture subjective de création individuelle.

La normalisation imposée par les différentes académies européennes basées sur une représentation picturale de la mythologie et de l'art sacré n'est plus adaptée à l'évolution de la société industrielle. Les différents mouvements artistiques d'avant-garde ont créé des innovations picturales perçues par un public de collectionneurs, de critiques d'art et de galeristes. La reconnaissance de la création artistique s'oriente vers l'identification du "génie artistique" par un groupe éclairé du monde de l'art.

En 1907, le peintre espagnol Pablo Picasso présente un tableau à ses pairs à l'immeuble nommé "le Bateau Lavoir" à Paris. Cette œuvre  est le produit de ses recherches sur la simplification du langage pictural. Son inspiration s'est inscrite dans une réappropriation de la peinture espagnole sur des thématiques où le nouveau langage basé sur des formes géométriques pouvait exprimer une peinture subjective. Le critique d'art André Salmon va lui donner le titre "Les Demoiselles d'Avignon" en référence à la maison close de la rue d'Avignon à Barcelone.

Lorsque Pablo Picasso présente sa toile, il est seulement âgé de 26 ans. Les artistes présents ont été étonnés de l'axe pictural engagé par ce tableau. La représentation de la morphologie humaine à l'aide de surfaces anguleuses simplifiées est révolutionnaire.

19 Demoiselles Avignon Pablo Picasso Espagne 1907 JC

Le peintre autodidacte Henri Julien Félix Rousseau appelé par Alfred Jarry "le Douanier Rousseau" pour ses fonctions aux Douanes de Paris, a exposé pour la 1ère fois ses toiles à l'âge de 44 ans au Salon des Indépendants de Paris. Ses voyages imaginaires se sont nouris de ses promenades au jardin de plantes et au jardin d'acclimatation mais aussi de ses lectures des revues botaniques, ... La composition de ses toiles en mélant l'exotisme avec des objets usuels de l'époque a ouvert la voie du courant du primitivisme où l'art naïf va s'exprimer. La toile "Le Rêve " est datée de 1910, l'année de sa mort dans la misère. Le poête et écrivain André Breton, père du mouvement du "Surréalisme" et Pablo Picasso ont admiré les oeuvres du Douanier Rousseau.

19 Le Reve Henri Rousseau France 1910 JC

En 1911, Georges Braque peint le tableau "Le Portugais" à l'âge de 29 ans après avoir travailler vers 1907 sur les recherches picturales du peintre Paul Cézanne. En particulier, son séjour dans le Sud de la France a permis la réalisation d'une série de toiles relatives aux paysages de l'Estaque avec ses maisons, le viaduc, .. En 1908, Georges Braque visite l'atelier de Pablo Picasso. Il a été interpellé par le tableau "Les Demoiselles d'Avignon". L'orientation picturale dégagée par cette toile va le séduire. Ils vont collaborer à la naissance du mouvement du cubisme.

Georges Braque déclarait à propose de ses toiles de sa période cubiste que "c'était des formes où il n'y avait rien à déformer parce que, étant des aplats, les lettres étaient hors l'espace et leur présence dans le tableau, par conséquent, permettait de distinguer les objets qui étaient dans l'espace, de ceux qui étaient hors de l'espace". Dans la toile ci-dessous, le sujet est un guitariste qui joue dans un bar. Les lettres peintes au pochoir évoquent des affiches pendues au mur.

19 Portugais Georges Braque France 1911 JC

En Italie, l'artiste Giorgio De Chirico a exploré au début de sa carrière vers 1910 l'univers de la peinture "métaphysique". Son inspiration est guidée par son souci de représenter au-delà de l'apparence physique d'une réalité, une sensation. Il a utilisé dans la composition de ses tableaux des scènes où il associait des éléments improbables. Dans son tableau intitulé "Mélancolie et mystère d'une rue" de 1914, une fille joue avec son cerceau dans une cité déserte où une ombre apparaît.

Les critiques italiens vont conduire le peintre Giorgio De Chirico à remettre en cause sa peinture. Après des études sur les peintres italiens de la Renaissance,il a déclaré que la peinture d'avant-garde italienne était une décadence basée sur l'illusion du progrès technique. Il recommandait l'étude des grands maîtres italiens pour acquérir la technicité et la symbolique des œuvres à produire.

19 Melancolie Mystre Rue De Chirico Italie 1914 JC

En France, la période est féconde dans l'univers de l'Art. L'autodictate Marcel Duchamp a côtoyé les artistes peintres des différents mouvements de l'impressionnisme, du fauvisme et du cubisme. Cependant, son questionnement intérieur sur les notions comme "Qu'est-ce que l'Art ?" et "Qui est un artiste ?" va le conduire à créer les "Ready-made". L'idée d'utiliser des produits manufacturés de la vie quotidienne comme un "urinoir" et de déclarer cet objet dans un autre contexte comme une œuvre d'art. Dans cette démarche intellectuelle, en 1917, Marcel Duchamp expose sa "Fontaine" sous son pseudonyme "R.Mutt". Ses travaux de recherche sur le mouvement ont débouché sur des expérimentations animées avec des appareils optiques. La question centrale que l'artiste Marcel Duchamp a essayé d'illustrer toute sa vie, a été de répondre à: Comment démontrer que l'Art est une construction intellectuelle de l'esprit humain ?

19 Fontaine Duchamp France 1917 JC

En Espagne, l'artiste catalan Joan Miro va faire évoluer sa peinture dans un monde onirique où il s'adresse à l'inconcient humain. Toute sa vie, il a fait évoluer la peinture, la sculpture & la céramique vers une démarche artistique contemporaine. Il est l'un des principaux leaders du mouvement du Surréalisme.En 1912, il découvre lors d'une exposition le mouvement du cubisme. Il est impressionné, il termine ses études artistiques en 1915. L'une des premières rencontres décisives lorsque Miro va rencontrer Pablo Picasso en 1920 à Paris. Des artistes engagés dans les nouvelles formes d'expression artistique vont lancer le Festival DADA à la Salle Gaveau à Paris. Il commence à exposer ses tableaux à Paris et à Barcelone. Le tableau "Le Chasseur" daté de 1923 marque la future orientation vers un langage propre pictural. 

19 Le Chasseur Miro Espagne 1923 JC

A la galerie parisienne Pierre, il expose en 1925 une de ses toiles les plus représentatives " Le Carnaval d'Arlequin". Il commentera sa peinture de ce propos: "J'ai essayé de traduire les hallucinations que la faim produisait. Je ne peignais pas ce que je voyais en rêve, comme diraient aujourd'hui Breton et les siens, mais ce que la faim produisait : une forme de transe ressemblant à ce que ressentent les orientaux...". En 1929, il présente un jeune artiste espagnole Salvador Dali aux artistes du mouvement surréalisme.

19  Le Carnaval d'Arlequin Miro Espagne 1925 JC

En Allemagne, le peintre Max Ernst a peint sa toile " Deux enfants sont menacés par un rossignol" en 1924. Ses travaux picturaux s'inscrivent dans la veine du Dadaïsme puis du Surréalisme.

19 2 Enfants Rossignol Max Ernst Allemagne 1924 JC

En Belgique, le peintre René Magritte a été influencé par les travaux sur l'inconscient. Les travaux de recherches de Théodor Lipps, Sigmund Freud, Carl Gustav Jung ont défini l'inconscient avec ses mécanismes. Les désirs profonds exprimés dans les rêves sont une réalité psychologique de l'individu. Sigmund Freud a axé une partie de ses travaux sur l'interprétation des rêves qui est selon lui est le meilleur moyen d'accéder à l'inconscient humain. Le courant artitisque du Surréalisme s'est inscrit dans la naissance comme science de la psychologie et de la psychanalise.

Dans son tableau "La Condition humaine " de 1933, René Magritte entretient un paradoxe entre un paysage et un tableau de ce paysage. L'observateur est "dupé" par cette mise en scène en trompe l’œil.

19 La Condition Humaine Rene Magritte Belgique 1933 JC

En Suisse, le sculpteur Alberto Giacometti va parfaire son éducation artistique à partir de 1922 en France. Il a fréquenté les artistes du mouvement du surréalisme qui a marqué son œuvre. A la fin de la 2e Guerre mondiale, les artistes vont restituer leur ressenti de cette période douloureuse de l'Histoire de l'Humanité. Giacometti a orienté sa créativité vers la sculpture de figures filiformes. En 1947, la sculpture "La Place" est représentative de cette période. La scène imaginée met en scène des hommes animés d'un mouvement vers une direction et la femme est immobile, statique.

19 La Place Alberto Giacometti Suisse 1947 JC

A partir de la révolution d'octobre 1917, l'idée révolutionnaire du communisme soviétique va influencer les mouvements des avant-gardismes artistiques européennes. Les artistes comme André Breton, Louis Aragon, Paul Eluard, ... ont contribué à répandre les idées du collectivisme.Cependant, certains artistes ont milité dans les années 1930 pour un "Art révolutionnaire indépendant". Après la 2e Guerre mondiale, la contestation de certains artistes vis à vis des consignes du parti communisme soviétique a réalisé une scission artistique.

En France, l'artiste normand Fernand Léger qui a adhéré au parti communiste français en 1945, a participé au développement d'un art populaire afin de démocratiser l'accès à l'Art.Il a été influencé par l'architecte  suisse Charles-Édouard Jeanneret-Gris (Le Corbusier) dans les domaines de l'architecture mais aussi de l'agencement des espaces et du design. Fernand Léger va représenter l'ère du machinisme sur des supports importants. La tableau "France" mesure 3 x 4 mètres, il est daté de 1954.

19 France Fernand Leger France 1954 JC

Au niveau de la sculpture, l'acier devient un matériau de plus en plus employé par les sculpteurs. Certains sculpteurs vont apprendre les techniques de la ferronnerie et de la métallerie pour concevoir et réaliser leurs œuvres.

En Espagne, le sculpteur Eduardo Chillida a réalisé sur la période de 1974 à 1978, 7 études pour aboutir à son œuvre monumentale exposée à Paseo del Tenis de San Sebastián "Peignes du Vent". Cette œuvre est composée de 3 blocs de + 10 tonnes d'acier chacun. L'acier sélectionné a subi une 1ère oxydation pour résister  à l'action corrosive de l'eau de mer. Le sculpteur espagnol a voulu immortaliser le rapport de l'Homme à la Nature. L'espace environnant est ouvert sur l'eau et la terre.

19 Peignes du Vent Eduardo Chillida Espagne 1977 JC

Le sculpteur catalan  Jaume Plensa a travaillé avec Alexander Calder dans son atelier de Saché. Depuis son parcours artistique a évolué vers une représentation de plus en plus figurative de ses sculptures dans l'art urbain.

19 Sculptures Jaume Plensa 2017

En France, le plasticien sculpteur Bernar Venet a débuté son activité artistique sur des matériaux peu couteux comme le goudron et le charbon. Il a réalisé des recherches mathématiques et physiques pour expérimenter des nouvelles voies de la création contemporaine. Vers les années 1980, il se lance dans l'art urbain à travers la réalisation de ses sculptures métalliques en acier Corten avec ses compositions imposantes sur la base de ses recherches sur les lignes indéterminées et sur le chaos.

19 Bernar Venet France

Le plasticien sculpteur français Pierre Soulages s'est investi dans la représentation abstraite et en particulier sur les déclinaisons de la couleur noire qui appelait "noir-lumière". Dans les années 1980, il réalise des recherches picturales sur sa peinture monopigmentaire noire. Ses travaux sont focalisés sur les jeux de lumière à travers l'usage des reliefs et des sillons rectilignes. Son oeuvre "Peinture 1er octobre 1984" est dans la continuité de ses recherches artistiques.

19 Peinture 1er octobre 1984 Pierre Soulages France 1984 JC

En 1986, le Ministère de la Culture français sollicite Pierre Soulages pour la conception de 104 vitraux pour l'église Sainte Foy de Conques dans l'Aveyron. L'artiste aveyronnais a déclaré: « Dès le début, je n'ai été animé que par la volonté de servir cette architecture telle qu'elle est parvenue jusqu'à nous, en respectant la pureté des lignes et des proportions, les modulations des tons de la pierre, l'ordonnance de la lumière, la vie d'un espace si particulier. Loin de tout Moyen Âge reconstitué, imité ou rêvé, j'ai cherché, avec des technologies de notre époque un produit verrier en accord avec l'identité de cette architecture sacrée du XIe siècle et de ses pouvoirs d'émotion artistique ». La conception de ce travail s'est déroulée sur la période de 1987 à 1994. Le parti pris de l'artiste d'utiliser seulement la lumière naturelle a nécessité plusieurs essais de vitraux avec l'artisan d'art le maître verrier Jean-Dominique Fleury.

19 L'abbatiale de Conques vitraux de Pierre Soulages

19 Vitraux Abbaye de Conques Pierre Soulages 1994

Les Valeurs fondatrices européennes

LES VALEURS FONDATRICES EUROPEENNES

Depuis la nuit des temps, les différentes sociétés humaines ont cherché à constituer un système social pour assurer une certaine continuité dans l'évolution sociétale en garantissant un minimum de sécurité. Dans les tribus nomades, la force est le moyen privilégié pour diriger le clan.

La sédentarisation d'une partie de l'espèce humaine liée aux activités de l'élevage, de l'agriculture et de l'artisanat va contribuer à l'élaboration des valeurs sociales essentielles pour l’existence et pour l'avenir de l'espèce humaine. Chaque civilisation va construire un système de valeurs pour codifier le comportement humain en fonction des évènements sociétaux. Une société est un ensemble d'individus qui établissent des relations sociales selon une régulation basée sur un système de valeurs en vigueur. Les normes sociales orientent inconsciemment ou consciemment l'attitude des personnes.
 
La construction des valeurs sociales est la base de toute société humaine et animale. Elle permet l'intégration sociale des individus à une société. Chaque société va construire son identité sociale à travers l'élaboration de son système de valeurs sociales. La tradition culturelle et religieuse sont chargées de communiquer aux générations futures les valeurs de la société. L'intégration insconsciente des normes sociales de comportement est liée à son identité dans la société. La personne doit agir en fonction de son statut social selon le comportement attendu. La socialisation des comportements est le résultat de l'intégration des valeurs sociales de la société.
 
Chaque société construit en fonction de sa propre histoire, à travers les expériences communes confrontées aux évènements (guerres, commerce, évolution du système technique de production), une évolution de son système de valeurs sociales. Le développement du commerce martime et terrestre confronte les cultures de différentes civilisations. Il introduit des nouvelles valeurs éthiques par le biais des échanges commerciaux entre l'Orient, l'Occident et l'Asie. La régulation sociale doit continuer à agir sur la contrainte sociale des pulsions individuelles mais elle doit proposer une réponse sociétale avec des avancés pour les individus dans les structures sociales.  Les avancées socio-économiques contribuent à maintenir en vigueur le systèmes des rapports sociaux basés sur les valeurs traditionnelles la tolérance entre les générations, la compréhension, le respect mutuel, le juste et l'injuste, ...
 

L'Antiquité

- La Grèce

- L'Iliade & l'Odysée d'Homère au VIII e siècle av JC.

Dans la Grèce Antique, le panthéon des dieux grecs est hérarchisé autour des 12 divinités de l'Olympe (Zeus, Héra, Poséidon, Athéna, Apollon, Dionysos, Artémis, Aphrodite, Déméter, Hermès, Héphaïstos et Arès. Ces 12 dieux siègent sur le Mont de l'Olympe. Autour de ces dieux, il y a les Titans comme Cronos, Coéos, ... des Monstres comme les Lestrygons, , Antée, et les demi-dieux qui sont les descendants d'un accouplement d'un dieu et d'un humain comme Achille, Eole, Héraclès, ... et Psyché.

Le poète Homère à travers l'Iliade et l'Odysée va proposer une lecture des divinités où les comportements sont associés à des valeurs. Le récit met en oeuvre les divinités et les humains dans des combats lors de la prise de la cité de Troie mais aussi à travers l'Odysée où Ulysse ve regagner son royaume d'Ithaque lors de son retour du champ de bataille de Troie.

Dans l'Iliade, il est valorisé l'héroïsme à travers l'action d'Achille et d'Hector, le demi-dieu Archille va conquérir l'immortalité sur le champs de bataille. Cependant, la "mise en scène" des rôles du prince Hector, général en chef de l'armée troyenne contribue à illustrer les valeurs liées à la fidélité, à l'amour, à la sagesse mais aussi à assumer sa fonction de protecteur de la cité.Il se sacrifie pour défendre l'honneur de son père et roi Priam.

Le rôle d'Agamemnon, roi de Mycènes était de représenter l'autorité royale qui dirige les armées grecques. Sa victoire glorifie sa fonction de "roi des roi". Cependant l'action du divin est mentionnée à plusieurs reprises comment au moment où la flotte grecque doit appareiller du port d'Aulis.

Tout au long du texte de l'Iliade et de l'Odysée, le divin est très présent. Les actions des différentes divinités vont influencer le cours du destin de la cité de Troie mais aussi des cités grecques.
 
- La Théogonie d'Hésiode au VIIIe siècle av JC.
 
La Théogonie est un poème mythologique axé sur le récit de la création du monde. Cette période est définie à partir du chaos originel, puis les premiers dieux apparaissent:
"Les premiers dieux. Terre et Ciel. Les Titans. Avant tout, fut Abîme; puis Terre aux larges flancs, assise sûre à jamais offerte à tous les vivants, et Amour, le plus beau parmi les dieux immortels, celui qui rompt les membres et qui, dans la poitrine de tout dieu comme de tout homme, dompte le coeur et le sage vouloir. D'Abîme naquirent Erèbe et la noire nuit. Et de Nuit, à son tour, sortirent Ether et Lumière du Jour. Terre, elle, d'abord enfanta un être égal à elle-même, capable de la couvrir tout entière, Ciel Etoilé, qui devait offrir aux dieux bienheureux une assise sûre à jamais. Elle mit aussi au monde les hautes montagnes, plaisant séjour des déesses, les Nymphes, habitantes des monts vallonnés. Elle enfanta aussi la mer inféconde aux furieux gonflements, Flots sans l'aide du tendre amour. Mais ensuite, des embrassements de Ciel, elle enfanta Océan aux tourbillons profonds, Coios, Crios, Hypérion, Japet, Théia, Rhéia, Thémis et Mnémosyne, ....
Rhéia et Cronos. Naissance de Zeus. "... Mais, ses premiers enfants, le grand Cronos les dévorait, dès l'instant où chacun d'eux du ventre sacré de sa mère descendait à ses genoux. Son cœur craignait qu'un autre des altiers petits-fils de Ciel n'obtint l'honneur royal parmi les Immortels. Il savait, grâce à Terre et à Ciel Etoilé, que son destin était de succomber un jour sous son propre fils, si puissant qu'il fût lui-même....vint le jour où Rhéia allait mettre au monde Zeus, père des dieux et des hommes; elle suppliait alors ses parents, Terre et Ciel Etoile, de former avec elle un plan qui lui permît d'enfanter son fils en cachette et de faire payer la dette due aux Erinyes de son père et de tous ses enfants dévorés par le grand Cronos aux pensées fourbes. .... avec le cours des années, le grand Cronos aux pensées fourbes recracha tous ses enfants, vaincu par l'adresse et la force de son fils, et il vomit d'abord la pierre par lui dévorée la dernière. Et Zeus la fixa sur la terre aux larges routes dans Pythô la divine, au bas des flancs du Parnasse, monument durable à jamais, émerveillement des hommes mortels. Ensuite de leurs liens maudits il délivra les frères de son père, les fils de Ciel, qu'avait liés leur père en son égarement. Ceux-là n'oublièrent pas de reconnaître ses bienfaits: ils lui donnèrent le tonnerre, la foudre fumante et l'éclair, qu'auparavant tenait cachés l'énorme Terre et sur lesquels Zeus dédormais s'assure pour commander à la fois aux mortels et aux immortels".
 
La mythologie grecque met en avant les dieux de l'Olympe et elle place Zeus comme le dieu suprême, il est le gardien du panthéon grec. Il a l'attribue du pouvoir pour régner sur les dieux et sur les humains avec bienveillance.
19 dieux de l'Olympe
 
Dans toute société humaine, la construction d'un système de valeurs morales par les élites sociales contribue à maintenir la cohésion de la société. Le statut de chaque individu est accordé par la communauté en fonction de sa contribution pour le développement et la survie de la communauté. Cette notion des "intérêts de la communauté" est un valeur fondatrice sociale essentielle pour fédérer les interdépendance entre les groupes sociaux. Le collectivisme est une valeur transmise dans la mythologie grecque pour défendre l'intérêt des principales cités comme Athènes et Sparte. L'enseignement des principaux moraux où il est établi les notions fondamentales de la justice et de l'injustice, du bien et du mal, .... est essentiel pour guider consciemment ou inconsciemment l'action humaine au sein de la communauté.
 
Chaque société est composée de classes sociales et de groupes d'intérêts où le pouvoir est exercé par les représentants de la classe ou du groupe le plus puissant. Celui-ci s'approprie les postes clés dans le gouvernement afin de défendre et de promouvoir ses intérêts. La constitution des principales cités - Etats grecques a été réalisée par le regroupement de villages dans des places fortes fortifiées. La noblesse terrienne élit un roi pour assumer la charge du pouvoir politique, du pouvoir militaire, le pouvoir économique avec une instance de l'aristocratie fondatrice de chaque cité-état.
L'aristocratie terrienne a utilisé la mythologie grecque pour associer les rois au monde des divinités. Le roi est un demi-dieu lié à une divinité de l'Olympe.  
19 Athenes Parthenon

A Athènes, la population est hiérarchisée socialement. La citoyenneté est accordée aux natifs de la cité. Les hommes citoyens jouissent des droits politiques, du droit de posséder des terres, du droit de participer à la vie religieuse, le droit de mariage, le droit de posséder des esclaves, et l'obligation de participer aux opérations militaires. Ils transmettent la citoyenneté à leurs fils.
 
Les hommes "métèques" sont des grecs immigrés dans une autre cité-état de Grèce. Ils jouissent du droit de participer à la vie religieuse, du droit de développer des activités liées au commerce et à l'artisanat. Cependant, il est privé des droits politiques, du droit de posséder des terres, du droit de se marier avec une Athénienne. Ils payent des taxes supplémentaires par rapport aux citoyens et ils ont l'obligation de participer aux opérations militaires.
 
Les esclaves sont des prisonniers de guerre et des fils d'esclaves. Vers le IVe siècle av JC, cette classe sociale a représenté environ 50 % de la population athénienne. Le système de l'esclavage permet aux citoyens de disposer d'une main d'oeuvre pour réaliser les travaux dans les domaines terriens et de la domesticité pour son habitat dans la cité-état. L'esclave homme pouvait avoir plusieurs types d'emplois comme ouvrier agricole, ouvrier artisan, mineur, employé dans un commerce, ... L'Esclave n'a aucun droit politique, aucun droit de propriété, il a l'obligation de participer aux opérations militaires.
Le maître est le propriétaire de l'esclave. Le maître peut l'affranchir de sa condition d'esclave, alors il devient métèque. Au niveau juridique, si le maître maltraite son esclave, il a l'obligation de le vendre à un autre citoyen de la Cité-état.
 
La femme n'est pas une citoyenne. Elle est placée sous l'autorité de son père puis après un mariage arrangé elle est placée sous l'autorité de son époux. Le but principal de l'union est la procréation. La femme a toute l'autorité pour diriger sa maison avec sa domesticité d'esclaves. Si la femme devient veuve, le fils aîné devient son responsable. Lorsque la femme sort de sa maison, elle doit toujours être accompagnée par un esclave.
 
En l'an 776 av JC, il est institué les Jeux Panhelléniques où l'ensemble des cités grecques ont pu participer aux épreuves sportives mais aussi aux épreuves musicales et de littérature au sanctuaire Olympie en l'honneur de Zeus. Au cours des Jeux Panhelléniques, l'Olympie est un territoire sacré d'Elis reconnu par la Grèce entière. La périodicité retenue est de 4 ans. L'évènement d'ampleur a nécessité l'édification d'un village olympique où les différentes activités religieuses, les compétitions sportives, musicales et littéraires ont eu lieux mais aussi de restauration et d'hébergement. Au niveau des candidatures, seuls les citoyens grecs étaient admis à concourrir. La préparation des athlètes se fait sur l'année précédant les ouvertures des jeux. Au moment officiel de l'ouverture des Jeux, il y avait une cérémonie religieuse où un bœuf était sacrifié au temple de Zeus.
 
19 Jeux Olympiques Olympie Grece
Les athlètes ornés d'un bandeau rouge et d'une palme étaient célébrés comme des demi-dieux. Chaque cité-état édifiait une statue à ses champions. La renommée des différentes épreuves comme la lutte, la course à pied, le pentathlon, .. a contribué au développement dans la Grèce mais aussi en Orient de la pratique des sports athlétiques.
 
Evolution politique d'Athènes
 
La noblesse terrienne va lancer des expéditions militaires pour conquérir des nouveaux terroirs et ainsi obtenir comme participation aux prises de guerre des esclaves. Cependant, au fil du temps, des troubles sociaux apparaissent suite à l’appauvrissement d'une partie des citoyens et des métèques. Lors des expéditions militaires, l'équipement militaire était financé par chaque soldat. Les riches de la noblesse terrienne et les maîtres artisans étaient devenus les seuls à pouvoir assumer cette charge financière. Les classes sociales les plus populaires devaient s'endetter pour s'équiper. L'endettement excessif était un délit sanctionné par l'esclavage.  A partir du Ve siècle av JC, l'art de la guerre a évolué. L'infanterie devient la composante principale avec ses rangées d'Hoplites. En l'an 564 av JC Solon est nommé pour rédiger une nouvelle constitution. Il abolit le délit d'esclavage pour dette. Une partie de la société d'Athènes aspire à une plus grande justice sociale. L'effort communautaire des classes sociales les plus populaires contribue aux succès militaires. L'exploit militaire individuel idéalisé dans la mythologie grecque n'est plus d'actualité. La mise en place de la Phalange grecque a reposé sur le travail "collectif" des combattants.
 
Au niveau militaire, les succès remportés au cours des guerres médiques contre l'empire Perse en l'an 490 av JC à Marathon, à la bataille navale de Salamine en l'an 480 av JC, la bataille de Platées en l'an 479 av JC ont assuré à Athènes la maîtrise sur la mer égée et la mer noire. Le tribu payé part les athéniens a été lourd mais le butin pris aux Perses a permis de reconstruire la cité et de l'embellir.
 
Le développement du commerce par les voies maritimes a apporté l'enrichissement des marchands. Cette classe sociale de la bourgeoisie de marchands va s'impliquer dans la vie politique avec l'appui des classes populaires dans la défense de la cité-état. Le rôle déterminant des classes populaires dans les succès militaires a fait évoluer l'organisation des structures politiques vers une certaine démocratie avec des idées liées à l'égalité de toute la population devant la loi.Dans les faits, les combattants athéniens ayant la qualité de citoyen ont pu occuper des charges politiques pour participer aux affaires de la cité-état mais les Hoplites sans la citoyenneté n'ont rie reçu.
 
Les philosophes grecs comme Socrate et son disciple Platon vont œuvrer sur les thèmes de la morale et de la politique. Platon va créer l'école "L'Académie" pour dispenser ses connaissances et ses pensées.Ce lieu est devenu un haut lieu de connaissances philosophiques qui forma un grand nombre de philosophes dont  Aristote.
Dans son œuvre "La République" Platon s'appuie sur l'évolution sociétale d’Athènes pour illustrer sa critique politique de la démocratie. Il met en avant l'attrait du pouvoir qui conduit les orateurs à pratiquer la démagogie pour obtenir le pouvoir absolu de la tyrannie.
 
Il propose une classification des régimes politiques où il place le philosophe comme le meilleur dirigeant pour une société:
1.L’aristocratie, le gouvernement des meilleurs, Il correspond à l'idéal du « philosophe-roi », qui réunit pouvoir et sagesse entre ses mains.
2.La timocratie, régime fondé sur l'honneur ;
3.L’oligarchie, régime fondé sur les richesses ;
4.La démocratie, régime fondé sur l'égalité ;
5.La tyrannie, régime fondé sur le désir ;
 
Dans le livre IV, la question de la "justice" et son fondement légitime sont abordés. Le bon fonctionnement de la cité-état repose sur les vertus de la sagesse, du courage, de la tempérance et de la justice. 
- La sagesse, les dirigeants de la cité-état et ses gardiens délibèrent afin de prendre une décision politique où la prudence doit guider l'orientation à prendre.
- Le courage, les gardiens (Soldats) détiennent cette vertu
- La tempérance, la maîtrise de la Cité-état repose sur la classe sociale supérieure qui commande à la classe sociale inférieure
" les désirs de la foule des hommes de peu sont dominés par la sagesse du plus petit nombre des hommes vertueux.
- La justice, elle repose sur la notion de propriété et de fonction sociale. La personne doit détenir que ses biens propres et n'exercer que sa fonction sociétale.
 
Dans le livre II, Socrate a proposé d'examiner la notion de justice par rapport aux rapports sociaux dans la cité-état. La légitimité des jugements doit être rendue par rapport à la collectivité (biens communs) et non pas ramené au niveau de l'individu. Cette réponse a été faite au philosophe Glaucon élève de Socrate qui a évoqué le fait que le comportement humain était guidé par la peur de la sanction et non pas par le désir de justice. Platon a développé sa conception de la justice dans une cité-état. La justice repose sur une harmonie et un équilibre où les juges commandent aux gardiens, aux artisans et ouviers et que chaque classe sociale exécute sa fonction au sein de la cité-état. Le roi doit être imprégné du "Bien" pour guider l'action collective de la cité-état.
 
Dans le livre III, il est abordé le thème du contrôle sociétal de la cité-état. Le pouvoir doit appartenir aux plus âgés car ce sont les plus sages. Cependant, il faut construire et communiquer par le poète moralisateur un mythe qui fonde la légitimité de l'appartenance au pouvoir par rapport au divin. Les gardiens (les soldats) ne doivent pas posséder d'or ni de propriété, sinon ils vont comploter pour accroître leurs biens.
 
Les travaux de Platon ont menu une réflexion sur la notion "d'opinion" vers une connaissance rationnelle qui a conduit à la notion de "science".
 
Le métèque Aristote a suivi l'enseignement à l'Académie, puis il est devenu répétiteur de Platon au sein de l'établissement. Après avoir été le précepteur du futur Alexandre Le Grand en Macédoine, il est revenu à Athènes en l'an 335 av JC pour créer son école philosophique "Le Lycée". Dans ses différents travaux de recherche, il a abordé les questions de la morale à travers les notions de l'éthique, du bien et des vertus dans ses livres (La Grande Morale, Ethique à Nicomaque, Ethique à Eudème et le traité sur les Vertus et les Vices) et la politique dans son livre Politique.
 
Aristote a développé l'opinion que chaque individu devrait avoir "la capacité de comprendre en chaque occasion quelles sont les actions les plus conformes à la raison ... à travers la pratique des aptitudes délibératives, émotionnelles et sociales qui nous rendent capable de mettre notre compréhension générale du bien-être en pratique". Il a proposé une hiérarchisation de la notion de bonheur et de bien vivre. La satisfaction du plaisir est le 1er niveau, le 2e niveau est la recherche de la reconnaissance de le société "on cherche à être honoré par des hommes sensés et auprès de ceux dont on est connu et on veut l'être pour son excellence .... la vie des gens de bien n’a nullement besoin que le plaisir vienne s’y ajouter comme un surcroît postiche, mais elle a son plaisir en elle-même". Le 3e niveau est atteint par la contemplation "ce n'est pas en tant qu'homme qu'on vivra de cette façon, mais en fonction de l'élément divin qui est présent en nous".
 
Au niveau des vertus, il a fait une distinction entre les vertus intellectuelles reçues à l'école "elles dépendent dans une large mesure de l'enseignement reçu" et des vertus morales "le produit de l'habitude ... c’est en pratiquant les actions justes que nous devenons justes, les actions modérées que nous devenons modérés, et les actions courageuses que nous devenons courageux". Parmi les vertus intellectuelles, il a énuméré la science, l'art, la prudence, la sagesse théorique qu'il a qualifié "la plus achevée des formes du savoir".
 
Au niveau de la politique, il place l'étude de la science politique (la philosophie, l'éthique et l'éducation) comme la plus importante dans la formation de la jeunesse. La recherche du Bien et le Bonheur des citoyens doivent guider les décisions des dirigeants "L'État le plus parfait est évidemment celui où chaque citoyen, quel qu'il soit, peut, grâce aux lois, pratiquer le mieux la vertu, et s'assurer le plus de bonheur".
 
La recherche du bien commun et la recherche du bien des individus sont l'objet de la politique. Une société pérenne doit favoriser la justice sociale. Le législateur doit établie des lois où il est précisé le juste et l'injuste.
 
Au niveau social, le citoyen libre est au sommet de la pyramide sociale "l’homme libre commande à l’esclave tout autrement que l’époux à la femme, et le père, à l’enfant ; et pourtant les éléments essentiels de l’âme existent dans tous ces êtres ; mais ils y sont à des degrés bien divers. L’esclave est absolument privé de volonté ; la femme en a une, mais en sous-ordre ; l’enfant n’en a qu’une incomplète".
 
Le citoyen libre doit posséder une fortune personnelle pour assumer les charges politiques et se consacrer à la poursuite du bonheur par la contemplation. Les classes inférieures constituées des maîtres artisans, des commerçants, des pêcheurs ... ne peuvent pas assumer cette quête "les gens de fortune trop médiocre pour vivre sans travailler" n'ont pas le temps nécessaire.
 
La pratique de l'esclavage n'est pas remis en cause par Aristote, l'économie des cités-états repose sur l'exploitation des esclaves :"si les navettes tissaient toutes seules ; si l’archet jouait tout seul de la cithare, les entrepreneurs se passeraient d’ouvriers, et les maîtres, d’esclaves".
 
Les évolutions politiques dans la Grèce Antique a conduit à la condamnation à mort de Socrate aux motifs de la corruption de la jeunesse, de la promotion de nouveaux dieux et de la négation des dieux ancestraux lors de son procès à Héliée en 399 av JC. Aristote doit quitter Athènes pour éviter un procès pour impiété.
 
En Grèce, les conflits entre les Cités-Etats sont générés par le développement commercial en mer méditerranéenne mais aussi par le développement des systèmes politiques. La cité-état d'Athènes a évolué avec ses philosophes vers une certaine démocratie des citoyens avec la mise en place d'un système juridique où l'égalité du citoyen a été établie. La pratique de la libre expression du citoyen sur les problèmes de la cité-Etat était un droit fondamental.

- Empire romain
 
Le deuxième roi de Rome Numa Pompilius a institué les pratiques religieuses en 509 av JC avec la nomination d'un chef religieux  "Pontifex maximus". Sa responsabilité a été d'assurer la bonne pratique religieuse dans les temples romains. Il était nommé à vie dans sa charge. La Triade capitoline est devenue la religion officielle . Elle célèbre les divinités "Jupiter, Junon et Minerve". Le collège pontifical était composé de prêtes dont le Pontifex maximus était le chef. Une des missions était de guider les décisions romaines en harmonie avec les dieux romains.
 
La pratique de la religion romaine a été un facteur d'intégration de l'unité romaine au sein du royaume. La croyance communiquée par les prêtes a permis de développer une ferveur religieuse populaire. Le romain respecte les rites pour s'attirer la bienveillance des dieux. Les succès militaires des légions sont la preuve de cette manifestation des dieux.

Lors des conquêtes territoriales, l'implantation des nouvelles cités diffuse la culture romaine cependant il a été toléré la pratique polythéisme des cultes étrangers. En particulier, le monde grec va enrichir le panthéon romain des dieux. Au fil du temps, les divinités orientales vont se diffuser en Occident par l'intermédiaire du commerce et des Empereurs romains, nommés "Pharaon".

Au niveau de l'Administration romain, à l'origine lors de la création du royaume de Rome, il a été créé des "tribus" où les citoyens romains étaient recensés en fonction de leur lieu d'habitation. La citoyenneté romaine était réservée aux seules personnes libres appartenant dans l'une des tribus de Rome. Ultérieurement, cette définition a été étendue à toute l'Italie., puis à partir de l'an 212, à tout l'Empire romain.

Le Sénat est composé des praticiens (sénateurs) descendants des chefs nommés par le 1er roi de Rome. Elle forme l'aristocratie romaine. La Plèbe est constituée des citoyens romains ayant refusé de défendre la ville au cours d'un appel en l'an 494 av JC, de familles implantées après la naissance de Rome, d'anciens affranchis, ...

Le citoyen romain avait le droit de vote, le droit de propriété, le droit de mariage, le droit de léguer ses biens, le droit de s'incorporer dans la légion, le droit de se défendre en justice civile, ... l'accès aux élections de la magistrature, cependant l'accès à l'élection à la questure (administration des Finances et Trésor public) est réservé aux plus fortunés. Le port de la Toge est l'apanache des citoyens romains.

19 Romain Toge

Le recensement était obligatoire pour maintenir sa citoyenneté. Au moment de cette tâche, on réalisait une évaluation des biens de chaque personne.

Lors des premiers siècles de la création du royaume de Rome, les rois romains ont établi des alliances politiques en Italie au sein de la ligue latine pour assurer la défense commune du territoire. Vers l'an 300 av JC, les populations des territoires du Latium se sont soulevées pour obtenir les droits du citoyen romain. Rome a dû accorder aux citoyens libres du Latium la "citoyenneté latine". Le citoyen latin bénéficie des droits du citoyen romain mais si il veut voter, il doit s'inscrire dans un comice tribute à Rome. Il ne peut pas accéder aux postes de la magistrature romaine. Ce type de citoyenneté a été propagé lors des conquêtes avec la création des colonies romaines.

Lors des conquêtes territoriales par la guerre à l'aide des légions romaines, il était accordé une citoyenneté romaine limitée juridiquement par la privation de la participation aux instances politiques. Le statut de "La Civitas Romana sine suffragio" a permis aux peuples conquis d'obtenir des droits juridiques romains. La gestion des territoires de plus en plus vastes a conduit à l'élargissement du statut de La Citoyenneté romaine sans suffrage vers une parité par la procédure l'optimo jus.

Les vivicissitudes politiques ont marqué l'accroissement et le maintien de l'empire romain. L'Empereur Auguste (de l'an 27 av JC à 14) a mis en place la concentration des pouvoirs (civils, militaires et religieux) à travers le principat. Le système politique de la gouvernance de l'empire a évolué de la République avec le Sénat et les Consuls à la dictature d'un empereur. Dans les premières années de son règne, il a développé l'accès aux charges de gouvernance des provinces par les Chevaliers de l'Ordre équestre de Rome. Il a favorisé l'accès au droit de cité romain aux populations favorables à la culture romaine. Il va relancer la ferveur religieuse dans dieux romains avec l'édification de nouveaux temples. Les guerres civiles qui ont précipité la fin de la période républicaine, sont la preuve que les dieux romains ne soutiennent plus l'action romaine. En conséquence, l'empereur Auguste qui a été pontifex maximus a compris l'importance d'utiliser la religion pour ressouder la population romaine.

19 Pantheon Rome

Au niveau de la fiscalité, les guerres ont permis l'extension des territoires de l'empire romain ce qui a dispensé les citoyens romains de payer le "tribut" pour le financement de la mobilisation des légions romaines. L'empereur Auguste a entrepris une réforme fiscale pour assujettir à la fiscalité directe les citées et les peuples soumis. Au niveau de la défense de l'empire, il a été décidé de constituer une armée impériale professionnelle permanente constituée de 28 légions (1 légion = 5.000 à 6.000 soldats) et d'une marine de guerre composée de 8 escadres et de 3 flotilles. Cette décision politique a été une charge financière importante à financer par les provinces pour assurer la sécurité de l'empire. La durée d'engagement d'un soldat est de 20 ans. Il reçoit une solde d'environ 300 deniers/an versée par trimestre. Lors d'une prise d'un cité par le combat, le butin est réparti aux soldats, lorsqu'une cité se rend, le butin appartient aux officiers supérieurs (Centurion Primus pilus, Centurion Primus ordo & Centurion). Le soldat et le vétéran ont bénéficié d'exonérés fiscales, de dispense du tribu et de toute charge personnelle ou publique. Cependant, le soldat a assumé la charge de son épuipement (armes, souliers, habits, tente, ..). A la fin de la période d'engagement, le soldat a perçu un capital (aerarium militare) pour assurer sa retraite. Le financement de la capitalisation du système de retraite a été assumé par la création d'un impôt direct de 5 % sur les héritages et le « Centième », une taxe de 1% sur toutes les ventes.

19 Legion Romaine Alesia

Au fil du temps, la charge du système de capitalisation à verser aux vétérans à la fin de la période d'engagement est devenue importante. Pour limiter son financement, la période d'engagement a été rallongée à 25 ans. Des études ont démontré que le taux de mortalité des soldats romains était d'environ 40 % sur une carrière. Chaque légion devait recruter environ 300 soldats/an pour maintenir ses effectifs. Des mesures impériales ont été prises pour attirer la population populaire vers la carrière militaire en accordant la citoyenneté romaine aux fantassins et aux cavaliers mais aussi à leurs enfants et à leurs descendants.

19 Rome Casque Legionnaire

Sous le règne de l'Empereur Claude (de l'an 41 à 54) une réorganisation de l'administration a été engagée  avec l'établissement d'une administration centralisée et des bureaux dans toutes les provinces romaines. Il a engagé une réforme intitutionnelle pour élargir le statut de citoyenneté romaine à plusieurs cités dans les provinces en particulier en Gaule. En l'an 40, on évalue la population de l'empire romain à 80 millions de personnes.

Le système juridique de l'adoption par un pater familias permettait à la personne adoptée d'obtenir la reconnaissance de la citoyennté romaine.

La citoyenne romaine est responsable de l'éducation des enfants, elle peut hériter de ses biens et des biens de son époux, elle peut témoigner devant un tribunal et elle peut contracter un mariage légal. Elle est dispensée des tâches ménagères et agricoles. Cependant, elle ne participe pas à la vie politique de la cité et elle ne peut pas accéder aux charges de la magistrature.

Le statut de l'esclave dans le droit romain a été révélé dans les textes des Institutes de Gaïus (juriste et professeur de droit au IIe siècle). Les textes juridiques énoncés sont le recueil de la pratique du droit privé romain avec une définition sur le droit civil et le droit des gens. Il a défini le champ juridique du droit privé en précisant que le droit civil est "le droit que chaque peuple s’est donné à lui-même et qui est propre à la cité" et que le droit des gens "c’est le droit commun a l’ensemble du genre humain et il est établi entre tous les hommes par la raison naturelle et est observé de façon semblable chez tous les peuples.".

Dans son 1er livre des Institutes, le sujet était axé sur la personne. Il fait un classement entre les personne autonomes: le citoyen libre, l'affranchi, et des personnes dépendantes comme les enfants sous tutelle et les irresponsables sous curatelle et les personnes dépendantes au droit d'autrui: l'esclave, enfant, ..

L'esclave est lié à un pater familias. Dans le droit romain, l'esclave est une personne non libre et il est la propriété du maître. Il est considéré comme une "chose". En général, les conditions de vie sont liées à l'activité de l'esclave chez son maître. En fonction du niveau de la culture de l'esclave, il pouvait être cantonné aux tâches domestiques et à l'éducation des enfants de la maisonnée romaine, si le maître possèdait une villa ou une mine, l'esclave était cantonné aux rudes tâches physiques.

Dans l'Antiquité, l'esclavage était très répandu. En Grèce, il y avait des ateliers de plusieurs centaines d'esclaves. Au temps de la royauté de Rome et au début de la période de La République, l'esclavage n'était pas très développé. En général, chaque maisonnée romaine avait un seul esclave pour aider aux travaux des champs. Les petits propriétaires fonciers avaient des difficultés financières  pour faire face aux échéances pour payer leurs dettes. Les grandes villas ont pu agrandir leurs domaines au détriment des petits propriétaires qui risquaient l'état d'esclavage pour le délit d'insolvabilité. Au Ve et IVe siècle av JC , les conflits ont opposé les plébéiens au patriciens sur le fait de l'appauvrissement des petits propriétaires.

Le développement de l'empire par les légions romaines alimente par les prises de guerre le marché des esclaves. Après chaque conquête territoriale, les chefs et les soldats recevaient en butin des terres des propriétaires vaincus, de l'or et des esclaves (prisonniers de guerre). Chaque soldat fantassin recevait 750 ares soit l'équivalent de 30 fois la capacité journalière d'un ouvrier agricole à labourer un champ avec une paire de boeufs (jugerum). Au fil du temps, les crises socio-économiques ont créé les conditions pour développer des importantes villas de plusieurs centaines d'hectares. En conséquence, l'esclavage s'est développé pour exploiter les terres agricoles et enrichir les grands propriétaires terriens. Le développement des cités dans tout l'empire va enrichir les propriétaires terriens et les marchands. Dans l'empire romain, un des éléments du statut social repose sur la quantité possédée d'esclaves par le pater familias.

Au niveau de la fiscalité romaine, l'impôt direct le "tributum" imposait les propriétaires terrains des villas sur les têtes d'esclaves, le bétail et les attellages.

L'affanchi est un esclave libéré qui a bénéficié d'une mesure d'affranchissement par son maître. L'affranchi à un statut d'homme libre dans la société romaine. Ses fils recevront automatiquement la citoyenneté romaine.  La fiscalité imposait l'esclave affranchi du "droit du vingtième" sur ses économies. Cependant, le maître pouvait assumer cette charge comme une gratification selon le principe du gratuita libertas de Suétone.

L'affranchissement de l'esclave pouvait être une mesure de récompense du maître pour les services rendus ou une transation financière entre le maître et l'esclave. Un prix était fixé pour que l'esclave rachète sa liberté.

Exportation du modèle de société romaine dans l'empire

La civilisation romaine s'est imposée par la force sur le bassin méditerranéen et en Occident. Le contrôle de ce vaste empire a nécessité le déploiement d'une force armée importante et la construction d'édifices défensifs comme le mur d'Hadrien et le mur d'Antonin en Bretagne (Grande Bretagne) et le long du Rhin la mise en place du Limes Rhin - Danuble. Ce système défensif était constitué d'environ 1 millier de tours d'observation le long du Rhin avec des fortins reliés avec des palissades.

La phase de conquête avec les butins de guerres, les trésors de souverains  vaincus , les tributs payés par les populations vaincues, les redevances sur les terres des pays vaincus ... ont permis le financement de l'embellissement de Rome et le financement des légions et de la marine de guerre. Par exemple, lors de la défaite de Persée, roi de Macédoine en l'an 168 av JC, le butin et le trésor étaient constitués de 77 jares remplies de pièces d'or et de 750 jares remplies de pièces d'argent. Le général romain Lucius Æmilius Paullus Macedonicus a reçu l'honneur d'être porté en Triomphe à Rome avec le défilé de ses 3.000 hommes de sa légion. Le général a défilé avec son char où était enchainé Persée. Au cours de la campagne de retour du général romain et de ses légions, le Sénat avait ordonné de les laisser piller les villes du royaume d'Épire par les légionnaires, car ce royaume était suspecté de sympathie envers les Macédoniens.

Le contrôle civil et militaire de l'empire ont nécessité l'implantation des colonies romaines sur les territoires conquis. L'administration romaine a divisé le territoire en diocèses qui sont divisée en provinces où il y a une métropole et des cités. En fonction du degré de pacification de la population du diocèse, la présence militaire a été constituéa soit d'un corps militaire d'auxiliaires soit d'une d'une légion. Les diocèses les plus importants pour Rome ont bénéficié de l'implantation de 3 légions. On évalue la superficie de l'empire romain à son apogée à environ 5 millions km².

L'étendue de l'empire romain a nécessité le déplacer rapidement les légions pour défendre les frontières et réprimer les révoltes dans les provinces romaines. Ainsi un important réseau de circulation avec la construction des 29 voies romaines sur + 80.000 km était terminée en l'an 114. La technique de construction devait garantir la pérennité de l'ouvrage réalisé à l'aide des soldats et des esclaves. Le tracé par l'architectus (ingénieur en génie civile) permet aux agrimensores (géomètre) de borner la voie romaine. La voie était bombée pour évacuer l'eau de pluie de la chaussée. Les voies romaines avaient des ouvrages d'art comme des ponts pour franchir des fleuves et des rivières.

19 Carte Routes Empire Romain

La romanisation de l'empire romain a été réalisée par l'installation de colonies sur d'anciennes cités et sur la fondation de nouvelles villes. Les vétérans des légions à la fin de la période de mobilisation étaient installés sur les terres conquises. L'implantation d'un tissu urbain a été la volonté politique de Rome afin de démontrer le niveau atteint de la civilisation romaine par rapport aux autres civilisations. Chaque cité en fonction de sa hiérarchie administrative romaine a bénéficié de l'arrivée colons romains et de personnes libres maîtraisant la langue latine. Chaque cité a été dotée du système institutionnel romain avec la mise en place du Conseil, des magistrats, de l'Assemblée, ...avec des équipements architecturaux (Cirque, le théâtre, l'Amphithéâtre, l'Arc de triomphe, le Forum, Temple, les arènes, les thermes, ..) en fonction de son statut administratif et impérial. La langue officielle dans tous les actes administratifs (imposition, héritage ..) était le latin.

Le maillage du territoire par les colonies romaines a permis le contrôle socio-économique des nouveaux territoires conquis. La construction des voies romaines a été réalisée sur les anciennes chemins et sentiers existants en privilégiant les voies navigables (les fleuves et les rivières).

En général, le pouvoir et les autorités romaines sont intervenus assez rarement dans la politique tant que les polémiques locales avaient un niveau qui ne remettait pas en cause la romanisation et les institutions de la cité. Cependant le développement économique du commerce dans tout l'empire grâce aux infrastructures et à la sécurité intérieure a permis à l'administration romaine de collecter les taxes et les impôts nécessaires pour le financement de la romanisation de l'empire. La collecte des différents impôts et taxes a été un véritable sujet de préoccupation des autorités romaines surtout après la période des conquêtes territoriales. Le développement de la civilisation romaine a nécessité de plus en plus d'argent pour maintenir l'Empire romain.

Dans chaque cité, le propriétaire terrain d'une villa devait payer le "tributum", le citadin payait le "capitation humana" et le "capitation plebeia" en fonction de son statut social et juridique dans la cité. Le coût d'entretien d'un aqueduc et du système de collecte des eaux usées (égout) étaient financés par un impôt "vertigal".

Au niveau du système d'imposition dans l'empire romain, le "portorium" était un impôt vectigalia qui était perçu lors de plusieurs circonstances. La personne devait s'acquiter de cet impôt lors des péages de ponts et de certaine voies romaines, lors de l'entrée dans certaines cités, lors de transport de marchandises dans les ports et les frontières, ... Il existait dans chaque port un bureau des douanes et aux postes frontières. La taxe de 2,5 % de la "Quadragesima galliarum" était perçue pour la circulation des marchandises lors du franchissement des frontières des diocèses.

La cité-Etat de Rome était la capitale de l'Empire romain. Elle a été magnifiée pour devenir le phare du monde civilisé. Rome est devenu la "vitrine" du système socio-politique romain. La population s'est accrue pour atteindre environ 1 million d'habitants. Elle est la ville la plus pleuplée au monde vers le IIe siècle. L'importation des marchandises de tout l'Empire a enrichi l'aristocratie romaine, les hauts fonctionnaires romains, les commerçants et certains maîtres artisans. 

19 Rome Forums imperiaux

La Pax Romana qui a règné dans l'empire romain d'occident a contribué au développement du commerce. L'activité portuaire liée au commerce va enrichir les cités. La population augmente ce qui conduit à agrandir les périmètres des villes.

Le développement de la cité d'Arelate (Arles)  est lié à son soutien à Jules César lors de sa campagne contre Pompéi. La cité soutient Rome par la construction de 12 navires qui ont été offerts à son armée lors du siège de Massilia (Marseille). En récompense, la ville a obtenu le statut privilégié de Colonie de droit romain. Cette reconnaissance attribue aux citoyens arlésiens les droits des citoyens romains. La cité bénéficie d'un plan d'urbanisation où sa défense est assurée par une fortification à l'aide d'une enceinte. L'Empereur Auguste continua l’œuvre de ses prédécesseurs. Ainsi, la cité a été équipée d'un forum, d'un théâtre, d'un arc de triomphe, d'un amphithéâtre et d'un cirque romain.

19 Arles Implantation Edifices romains

La cité gallo-romaine d'Arelate (Arles) était l'une des plus prospères de la Gaule. Elle a bénéficié du statut "de colonie de droit romain" ce qui contribue à l'implantation de romains dans la ville. La situation géographique sur le Rhône permet une importante activité portuaire liée au commerce entre le Sud et le Nord de l'empire romain.

19 Arles Commerce

Les Romains en s'installant Lugdunum (Lyon) sur la colline de Fourvière précédaient les Celtes qui organisaient des festivités sur ce lieu. Au niveau du schéma d'implantation d'une cité, le modèle d'urbanisation romain a servi de modèle. Au fil du temps, elle est devenue la capitale des trois Gaules avec les équipements de tous les attributs romains d'une grande cité. Elle a été le siège de l'administration romaine pour la perception du "Portorium" en Gaule. Elle avait des bureaux à Vienne, à Arles, à Grenoble, à Briançon, à Genève, à Metz, ...).

Le futur empereur Tiberius Claudius Drusus Nero Germanicus (Claude) est né à Lugdunum. Il va accéder à la magistrature suprême, il devient Empereur en l'an 41. Il a défendu devant le Sénat en l'an 48 un texte qui a été inscrit sur la table claudienne sur le droit de cité avec en particulier l'accès aux magistratures romaines à l'élite gauloise .

Lugdunum est devenu une cité gallo-romaine importante avec environ 50.000 habitants. Elle a l'un des plus anciens théâtres gallo-romains de Gaule (France). Il est daté de - 15 av. J.-C.. Il a été agrandi au IIe siècle. Son diamètre passe à 108 mètres. On a ajouté des gradins pour porter sa capacité d'accueil à 10.000 personnes.

19 Lyon Theatre romain

 19 Lyon Scene romaine course de chars

La situation géographique de Lugdunum à la croisée des routes vers la Germania, la Belgica, la Britannia, Lutetia, Namnetus, ... par les voies romaines et par les voies fluviales du Rhône et de la Saône a permis l'enrichissement de la cité par le commerce et l'artisanat.

19 Lyon Echanges commerciaux empire romain

L'art de vivre à Rome a été à la mode chez les élites des cités de l'empire romain. Cette pratique culturelle a contribué à la romanisation des sociétés conquises.

19 Lyon cite Gallo Romaine Art de vivre

19 Lyon Villa romaine Mosaique

Le développement de Nemausus (Nîmes) sur l'axe routier vers la Tarraconensis (l'Espagne), la Lusitania (le Portugal) et Tolosa (Toulouse) pour Rome a permis à la cité d'obtenir certains privilèges. Le futur empereur Titus Aurelius Fulvus Boionus Arrius Antoninus (Antonin le Pieux) qui est né à Nemausus a fait engager des constructions pour doter la cité des équipements d'une cité romaine. Ainsi il a été décidé d'apporter l'eau à l'intérieur de la cité pour les thèmes et les villas.

Nemausus est devenu une vitrine de la civilisation romaine en Gaule. Le projet d'acheminer l'eau sur une distance de + 52 km du pied d'Uzès à Nîmes était un projet qui mobilisa des fonds importants pour financer tous les ouvrages d'art. En général, les élites de la cité apportaient un soutien financier pour contribuer à la réalisation des ouvrages d'art. Ce chantier a mobilisé deux architectes et des milliers de personnes pour construite ensemble de l'installation. Le tracé devait tenir compte du relief du terrain mais aussi de la nature du sol à travers les forêts et les garrigues. Au final, le dénivelé était de 12,17 mètres pour assurer l'approvisionnement en eau des termes, les bains,les fontaines et l'eau courant dans certaines habitations de la cité de Nemausus.

On a évalué à environ 1.000 ouvriers le personnel employé à la construction du pont aqueduc sur une durée d'environ 5 ans. Il fallait extraire la pierre de la carrière de l'Estel située à proximité du pont, puis tailler les blocs de pierres, et les assembler avec des moyens de levage. Une fois l'ensemble de l'ouvrage de l'aqueduc terminé, il a fallu réaliser les interventions nécessaires sur les conduits pour assurer l'écoulement correct de l'eau vers Nîmes.

Le pont aqueduc est haut de 48 mètres avec 3 rangées d'arcades superposées: le 1er niveau 6 arches, le 2e niveau 11 arches et le 3e niveau 35 arches. Aujourd’hui sa longueur est de 273 mètres mais à l'origine, il y avait 12 arches supplémentaires ce qui faisait une longueur de 360 mètres.

19 Pont du Gard Epoque Romaine

L'apparition des religions monothéismes avec les religions abrahamiques comme le judaïsme et le christianisme en Orient va se propager dans l'Empire au fil des siècles. L'Empereur Marcus Catilius Severus (Marc Aurèle) a combattu le christianisme pour son fanatisme à son Dieu unique. Les premiers chrétiens ont refusé d'honorer les dieux romains ce qui a été un acte jugé subversif  pour l'unité de l'Empire romain. Les frontières de l'Empire sont attaqués en Occident sur le Danube par les peuples germaniques. Elles ont nécessité la présence des légions romaines pour repousser les attaques et assurer la paix à l'intérieur de l'Empire.

Vers l'an 165, il est apparu une peste qui a frappé l'Orient avec l'Egypte. Les déplacements des légions romaines ont propagé la maladie vers l'Occident et l'Italie. La peste antonine a profondemment frappé les différentes populations vers 166 et 190.

En l'an 212, le sanguinaire Empereur  Lucius Septimius Bassianus (Caracalla) qui est né à Lugdunum en Gaule Lyonnaise a publié la Constitution Antonine qui généralise le statut de Citoyen Romain à tous les hommes libres de l'Empire: " Je donne la citoyenneté romaine à tous les pérégrins du monde habité ". A priori, l'élargissement de la citoyenneté romaine a été vécu comme une volonté politique du pouvoir impérial romain pour intégrer les différentes populations de l'Empire, les recherches récentes montrent aussi la nécessité pour l'Empereur d'élargir le nombre des contribuables à l'impôt sur les héritages qui a vu son taux évoluer de 5 % à 10 %. Sur la période 215 à 216, l'empereur Caracalla a fait massacré une certaine partie des élites de la population d'Alexandrie . Les légionnaires ont reçu la permission de piller la cité. Les conséquences économiques de l'action politique de l'Empereur a été de faire péricliter l'activité du port d'Alexandrie. Vers l'an 300, le commerce vers l'Asie et l'Inde a été très fortement impacté.

Au IVe siècle, l'Empereur Maximien Galère a publié sur son lit de mort en 311 l'édit impérial de Sardique où il a été reconnu que la religion chrétienne était admise dans l'Empire; Il a été ajouté que les citoyens de l'Empire étaient dispensés de la vénération divine de l'Empereur romain. En l'an 313, l'Empereur romain Flavius Valerius Aurelius Constantinus appelé Constantin 1er reconnaît l'église catholique romaine comme l'une des religions de l'Empire dans son édit de Milan. Il favorise son implantation en Europe. Dans la mise en place de son administration, le pouvoir religieux est l'un des soutiens au pouvoir politique de l’Empereur. Il prend des actes juridiques pour permettre aux citoyens le droit de choisir entre le tribunal civil et la médiation de l'évêque alors élu par le peuple.

Les incursions répétées des peuples germaniques constitués des Francs, des Alamans, les Goths et les Ostrogoths aux frontières du Danube et du Rhin ont convaincu l'Empereur Constantin Ier de la nécessité de bâtir une nouvelle capitale sur un site défensif. Il est choisi le site de la cité grecque de Byzance qu'il rebaptise "Constantinople". Ce choix géographique permet aussi de contrôler l'Empire romain d'Orient et l'Empire romain d'Occident qu'il avait réunifié par les armes avec ses légions.

La nouvelle capitale a un plan d'urbanisation calqué sur Rome. Elle est dotée de toutes les installations d'une cité romaine avec l'implantation d'un palais impérial et d'églises dont l'église de la Sagesse Sacrée (Sainte Sophie).

Il a entrepris une grande réforme du système bureaucratique de l'Administration romaine avec une réforme de la fiscalité et de la justice. Au niveau politique, il a rétabli le Sénat avec pour mission la légifération du droit civile. Au niveau des plus hautes fonctions de l'Etat, il a élargit les possibilités d'ascension sociale mais il a rétabli une certaine hiérarchisation des attributions des plus hautes magistratures en fonction du cursus honorum.

Au niveau de la religion monothéisme de la chrétienté, l'Empereur Constantin Ier a adopté la position traditionnelle d'un Empereur romain d'être le "Pontifex Maximus". Il a dirigé les cultes païens romains et l'église chrétienne jusqu'à sa mort. Il semble établi qu'une certaine paganisation a eu lieu dans le développement du christianisme en Occident afin de contribuer à évangéliser les populations de l'Empire. Certains rites paiens ont été appropriés lors de l'époque de l'évangélisation.

L'évangile selon Matthieu 16, versets 15-19 " "Κἀγὼ δέ σοι λέγω, ὅτι σὺ εἶ Πέτρος, καὶ ἐπὶ ταύτῃ τῇ πέτρᾳ οἰκοδομήσω μου τὴν ἐκκλησίαν, καὶ πύλαι ᾍδου οὐ κατισχύσουσιν αὐτῆς. Καὶ δώσω σοὶ τὰς κλεῖς τῆς βασιλείας τῶν οὐρανῶν: καὶ ὃ ἐὰν δήσῃς ἐπὶ τῆς γῆς, ἔσται δεδεμένον ἐν τοῖς οὐρανοῖς: καὶ ὃ ἐὰν λύσῃς ἐπὶ τῆς γῆς, ἔσται λελυμένον ἐν τοῖς οὐρανοῖς". (Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église, et les portes de l’enfer ne tiendront pas contre elle. Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux : quoi que tu lies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour lié, et quoi que tu délies sur la terre, ce sera tenu dans les cieux pour délié).

L'apôtre Pierre va prêcher à Rome afin d'évangéliser la cité romaine. Ce fait a consacré la primauté pontificale du diocèse de Rome dans l'église catholique. Cependant, cette reconnaissance a été établi à la période du Moyen Age.

Au cours de l'Antiquité, l'église chrétienne commence à se structurer en nommant des évêques par élections des prêtes et de la population chrétienne des cité. Cependant, il existe des divergences sur l'interprétations des textes bibliques. Des troubles religieux apparaissent en Orient. En l'an 325, l'Empereur Constantin Ier convoque toutes les autorités religieuses chrétiennes au Concile oecuménique à Nicée. L'Assemblée était composée de + 200 évèques de tout l'empire romain. Cependant, l'Empire d'Occident a été très peu représenté et l'évêque de Rome etait absent.

Le débat théologique a opposé deux conceptions: la doctrine de l'Arianisme; Elle est basée sur une hiérarchisation, Dieu le Père est la divinité suprême et Jésus le fils de Dieu est une divinité d'un rang inférieur. Le fils de Dieu a été l'intermédiaire entre Dieu et l'Humanité. Cette approche philosophique a été inspirée par l'organisation antérieure des Dieux grecs et romains.

La doctrine admise par la majorité des évêques étaient basée sur la divinité de Jésus Fils de Dieu consubstantiel à Dieu le Père. En conséquence, après plusieurs à mois à négocier une doctrine commune, il a été déclaré hérétique la doctrine de l'arianisme.

Une confession de foi a été ammoncée:

« Nous croyons en un seul Dieu, Père tout-puissant, Créateur de toutes choses visibles et invisibles. Et en un seul Seigneur Jésus-Christ, Fils unique de Dieu, engendré du Père, c'est-à-dire, de la substance du Père. Dieu de Dieu, lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu ; engendré et non fait, consubstantiel au Père ; par qui toutes choses ont été faites au ciel et en la terre. Qui, pour nous autres hommes et pour notre salut, est descendu des cieux, s'est incarné et s'est fait homme ; a souffert et est mort crucifié sur une croix, est ressuscité le troisième jour, est monté aux cieux, et viendra juger les vivants et les morts. Et au Saint-Esprit. »

Vers 370, des troubles sont apparus aux frontières germaniques, en Bretagne et en Afrique. Les légions romaines constituées de plus en plus de fantassins d'origines "barbares" ont réussi à maintenir les différentes incursions en terre romaine. A partir de l'an 380, l'Empereur d'Occident Flavius Gratianus Augustus (Gratien) et l'Empereur d'Orient Flavius Theodosius Augustus ont pris des décisions religieuses pour combattre le paganisme. Ainsi ils ont rompu la neutralité de l'Empire romain vis à vis de la pratique religieuse.

L'édit de Théssalonique stipule "Tous les peuples doivent se rallier à la foi transmise aux Romains par l’apôtre Pierre, celle que reconnaissent le pontife Damase et Pierre, l'évêque d'Alexandrie, c’est-à-dire la Sainte Trinité du Père, du Fils et du Saint-Esprit".

En l'an 379, Flavius Theodosius Augustus a été nommé Empereur d'Orient. Il s'est installé dans la cité de Constantinople afin de contrôler les ambitions territoriales de l'Empire Perse. Il a négocié un foedus (traité) avec le peuple germanique des Goths. Les modalités accordées ont contribué à installer dans l'Empire romain d'Occident les Goths en échange d'une assistance militaire aux légions impériales. En l'an 387, un foedus de paix a partagé l'Arménie entre l'Empire Romain et l'Empire Perse. En l'an 394, l'Empereur Flavius Theodosius Augustus est devenu le dernier Empereur romain a réunifier l'Empire romain d'Occident et d'Orient.

Après la répression dans la cité de Thessalonique où plusieurs milliers de personnes ont été massacrées sur l'ordre de l'Empereur, l'évêque Ambroise de Milan a excommunié l'Empereur Flavius Theodosius Augustus. Cet acte politique de l'évêque chrétien a marqué une évolution des pratiques religieuses romaines. L'Empereur n'est plus le plus haut dignitaire religieux, il y a une séparation du religieux (spirituel) et du civile (Etat).

En l'an 395, à la mort de l'Empereur Théodose Ier, l'Empire romain est partagé en deux à ses fils. Flavius Honorius a reçu l'Empire d'Occident avec Milan comme capitale et Flavius Arcadius Augustus a reçu l'Empire d'Orient avec Constantinople comme capitale.

A cette époque, l'Empire d'Occident a été gangrenée par des luttes intestines et des tentatives de conjurations. Les peuples germaniques vont envahir et s'implanter en Gaule, en Espagne, ... Flavius Honorius a accordé le statut de peuples fœderati (fédérés) après la signature d'un fœdus (traité). Cette pratique a contribué à assurer une paix relative avec certains peuples germaniques. Cependant, l'affaiblissement des rentrées des recettes fiscales de l'empire a contribué à affaiblir la défence assurée par les légions romaines. Le pouvoir impérial n'était plus en capacité d'assurer son autorité sur les peuples fédérés. Ceux-ci sont devenus autonomes. L'expansion de la conquête territoriale des Huns vers l'Empire d'Occident a précipité la chute de l'Empire d'Occident.

En Europe occidentale, il s'est créé plusieurs royaumes où se sont installés les Francs, les Goths, les Wisigoths, les Vandales, ...

- Le Moyen Age

La période de la fin de l'Empire d'Occident a été marquée par le rejet de l'incorporation dans les légions romaines des citoyens romains d'Italie pour exécuter leur service militaire. Des études ont démontré que les jeunes italiens en âge d'être incorporé préféraient s'engager soit dans la voie ecclésiastique soit s'amputer physiquement pour échapper à cette obligation de la citoyenneté romaine.

Cette réalité sociale a eu des conséquences sur la défense du territoire de l'Empire d'Occident. Le recrutement des légionnaires et des officiers de commandement a été de plus en plus confié aux peuples fédérés. Dans une première  période, les Empereurs romains ont pu pallier à cette transformation sociale en élargissant le recrutement à des nouveaux peuples fédérés germaniques. Le système défensif conçu aux temps où l'armée romaine était invincible a était réduit petit à petit. Dans la deuxième période, le commandement militaire des légions n'a pas assuré le maintien de l'Empire dans l'intérêt général. Les généraux se sont livrés à des batailles pour conquérir le pouvoir suprême.

La perte des territoires conquis a réduit considérablement les rentrées fiscales pour alimenter le trésor impérial d'Occident. Les Empereurs romains ont recouru à des troupes de mercenaire en fonction des besoins de la stratégie militaire pour contenir les mouvements migratoires des peuples germaniques. La rarification des recettes de l'Empire d'Occident a conduit à réduire l'engagement militaire des légions. La sécurité intérieure a été de moins en moins assurée ce qui a entravé le développement du commerce et a contribué à l'accroissement du pillage et du brigandage.

19  Carte Europe Ve siecle Invasions

Les différentes tribus qui composent les différents peuples germaniques se sont affrontées pour assoir leurs autorités sur  leurs nouveaux territoires. Cette période a été marquée par une époque d'évangélisation des peuples migratoires en Europe.

19  Carte Europe Ve siecle Royaumes

L'implantation sédentaire des tribus guerrières a développé le système social du féodalisme en Europe. Lors des conquêtes territoriales, le chef accordait à ses compagnons d'armes des terres avec sa population en récompense de faits d'armes à la guerre. La superficie du fief pouvait être importante ce qui a nécessité la mise en place du système social de la vassalité. Le Roi ou l'Empereur (suzerain) a des seigneurs vassaux (Ducs, les Comtes, les marquis, .). Le suzerain alloue des fiefs à ses vassaux en fonction des services rendus à la couronne. Chaque seigneur vassal (suzerain) peut allouer des fiefs à des seigneurs vassaux. Le vassal reçoit un fief composé d'une terre avec ses habitants (paysans, artisans, ..) et tous les revenus attachés à cette servitude. Ce mode s'organisation sociale va constituer une nouvelle aristocratie foncière.

L'évangélisation de la foi chrétienne était devenue à la fin du IVe siècle importante parmi les élites de l'ancien Empire romain d'Occident. Le citoyen romain de foi chrétienne pouvait avoir une carrière d'ascension sociale au sein de l'Administration. La foi chrétienne était devenue un signe de prestige social au sein de la société romaine.

Après l'installation des nouveaux peuples germaniques, l'administration des cités va être assumée par les évêques. L'évêque est devenu l'autorité spirituelle qui gère les cités de son évêché. Ainsi, les Evêques et les Moines ont agi pour favoriser les chrétiens dans les activités des cités. La prédication dans les églises et la politique de marginalisation des non-chrétiens ont conduit à la conversion des païens au cours des siècles suivants.

La conversion des rois des peuples germaniques a été entravée par le rôle du sacré dans la fonction d'un roi germanique et par le système décisionnel en assemblée. Le sacré est le lien traditionnel de continuité avec les ancêtres et les coutumes. En conséquence, la conversion  d'un roi reposait sur l'acquisition de nouvelles attributions comme devenir un chef de guerre invincible ou apporter la prospérité à son peuple.

La conversion à la religion catholique des Francs a contribué à diffuser cette religion en Europe. Le baptême de Clovis, roi des Francs à Reims après son voeu formulé au cours de la bataille de Tolbiac contre le peuple germanique des Alamans a été un facteur important pour la conversion à cette religion. La petite cité du peuple gaulois des Parisii était installée sur des marécages le long de la Seine. Les Romains l'ont appelé Lutèce. Elle a été incendiée et pillée lors des invasions des peuples germaniques. Elle a résisté à Attila, le roi des Huns. Au Ve siècle Cloris a décidé que cette cité va devenir la capitale de son royaume des Francs. Ce choix géopolitique est renforcé par la suite avec les prochaines lignées des rois de France. Ce statut va contribuer à son essor.

Au fil des siècles, une collaboration entre le pouvoir politique et le pouvoir religieux a été mise en place pour exercer un contrôle social des peuples. L'Eglise catholique a utilisé l'excommunication et la pénitence pour soumettre l'aristocratie locale et le peuple. En l'an 642, l'évêque de Rome Theodorus a été élu sous le nom de Théodore Ier. Il va reprendre le titre le pontifex maximus romain pour exercer sa primauté pontificale sur l'église catholique.

En l'an 632, à la mort du prophète de l'Islam Mahomet, ses fidèles ont converti rapidement la péninsule arabique, la Palestine, la Mésopotamie, la Perse et l'Egypte. L'empire arabe a été unifié avec une langue unique et une religion commune, l'islam. Les principales cités arabes ont été dirigées par des dynasties entreprenantes comme à Damas et à Cordoue avec la famille des Omeyyades et à Alexandrie avec la famille des Fatimides.

En l'an 711, Tariq ibn Ziyad a traversé le détroit de Gilbratar avec environ 2.000 guerriers et il s'est emparé de terres après avoir battu le roi des Wisigoths d'Hispanie, Rodéric. Les guerres fratricides entre les différents royaumes de l'Espagne ont permis vers 714 à Moussa ibn Nossayr de débarquer avec une armée puis de conquérir une grande partie de la péninsule ibérique. En 716, il a été créé  la nouvelle province musulmane d'Al-Andalus. Elle a été rattachée au Califat de Damas. Les Maures s'installent en Espagne et ils ont poursuivi les conquêtes territoriales en franchissant les pyrénées vers le royaume des Francs et le royaume des Ostrogoths. Après un premier échec à la bataille de Toulouse en 721, une nouvelle offensive est menée à partir de 730 et elle a permis la conquête de la Vasconie et de la Septimanie (Province de Narbonne). En 732, Abd El Rahman a entrepris une campagne militaire vers le Duché d'Aquitaine et le Val de Loire pour piller des riches cités et les monastères. La cité de Bordeaux a été pillée et brûlée comme les principales cités vers Poitiers et Tours. Le Duc d'Aquitaine Eudes a conclu un traité avec le Maire du Palais et Duc des Francs Charles Martel afin d'obtenir une assistance militaire pour vaincre les sarrasins.

La riche Abbaye de Saint Martin de Tours était un haut lieu de pélerinnage de la chrétienté d'Occident au Moyen Age. Les revenus de ses possessions étaient très importants pour l'époque. Ce fait a motivé le souhait de faire une razzia de ce lieu par les sarrasins. La défaite des arabes a arrêté la progression des razzias vers le Royaune des Francs.

Le fils de Charles Martel, Pépin III a négocié un accord avec le Pape Etienne II pour être sacré Roi de la Francie. Il est couronné le 28 juillet de l'an 754 à l'Abbaye royale de Saint Denis par le Pape. Le sacrement par la Sainte église catholique a permis au Roi de France d'établir le lien avec Dieu. Il a été choisi pour conduire le peuple de Dieu vers la cité éternelle.

Cette négociation a été cruciale pour le Pape Etienne II devant les menaces d'Astaulf du roi des Lombards d'exiger un tribut à Rome. L'incapacité militaire de Constantinople de l'Empire d'Orient (l'Empire byzantin) d'assurer la sécurité de l'Eglise romaine a contraint la Papauté à rechercher un nouveau protecteur. Ainsi, la Francie est devenue "par la grâce de Dieu" le fils aîné de l'église de Rome. Il va repousser les Maures de la Septimanie et de la cité de Narbonne. Le roi Pépin III a demandé au Pape Paul I de lui transmettre des livres pour créer au Monastère de Saint Denis un centre culturel. La première bibliothèque a été composée des quelques oeuvres de philosophes grecs, de bibles, ....

Dans la culture des Francs, l'élection du roi était liée aux votes des seigneurs. L'introduction de la légitimité du roi des francs par le sacre de l'église catholique a été une évolution de la société franque. Le roi est proclamé de droit divin.

19 Carte Espagne Xe siecle

Le pouvoir temporel s'est développé à travers l'Europe par l'action d'évangélisation des curés, des moines et des évêques auprès de la population paysanne et de l'aristocratie des royaumes chrétiens. La recherche du "Salut" a été un réel pouvoir que le clergé a utilisé au Moyen Age pour imposer les préceptes de l'église catholique de Rome. Le païen baptisé devenait un fidèle qui devait obéissance aux représentants de Dieu sur terre. Le pouvoir spirituel émanait de Dieu par l'intermédiaire du Pape et des instances ecclésiastiques. Les sanctions des autorités religieuses pouvaient être l'excommunication, l'interdiction de communier ... et l'interdiction des derniers sacrements. Au XIe siècle, à partir des travaux des moines dans les abbayes, un droit canonique inspiré du droit romain a été établi.

- La société féodale

La structure sociale a évolué vers une élite sociale composée de la noblesse (Empereur, Roi, Prince, Duc, Marquis, Comte, Chevalier) et du clergé (Pape, Cardinal, Archevêque, Evêque, Abbé, Prête et Moine) et de la population composée à + 80 % de paysans. Les artisans et les commerçants sont nettement moins nombreux que sous l'Empire romain d'Occident.

Au Moyen Age, l'insécurité est importante. Le brigandage, les razzias et les guerres entre les seigneuries limitrophes ont contribué à la mise en place du système social de la féodalité. Le système social repose sur une redistribution des terres à partir du bon vouloir de l'Empereur ou du Roi. En général, les terres conquises sont allouées à l'autorité royale. Elle redistribue en fonction de faits d'armes, d'alliance politique, de services rendus à la couronne .... et de l'intérêt du seigneur à favoriser l'implantation d'un monastère chrétien.

Le surezain accorde à son vassal un fief constitué d'un territoire avec sa population constituée de paysans (serfs et vilains). Le serf est lié aux règles du servage. Il peut avoir un lopin de terre personnel pour assurer sa subsistance mais il doit verser à son seigneur une partie de sa récolte personnelle. Il doit assurer sa corvée sur les terres seigneuriales pour mettre en valeur ce patrimoine agricole. Au titre de sa corvée, il participe à la construction du château fort et à sa défense. Le serf n'a pas le droit de quitter le domaine seigneurial. Lorsque le serf veut se marier, il paye l'impôt de culage. Après son mariage, la femme obtient la servitude de son époux même si elle est née libre de servitude par rapport à une seigneurie.

Le vilain est un paysan libre par rapport à la seigneurie. Un accord était conclu entre le seigneur et le vilain pour cultiver un lopin de terre agricole de la tenure. Le vilain devait régler à son seigneur des impôts seigneuriaux à échéance. Il participait à la défense du château en cas d'attaque de la seigneurie.

L'insécurité est un élément important de l'exode de la population des cités vers les campagnes. Les difficultés d'approvisionnement par les voies terrestres ont contribué à privilégier les voies fluviales pour le commerce.

Le seigneur vassal a obligation d'apporter une assistance militaire pour défendre les biens du Suzerain mais aussi il doit participer à ses campagnes militaires en fonction de ses engagements politiques et religieux. Il contribue financièrement au train de vie de son Suzerain.

Au niveau du pouvoir temporel, l'organisation chrétienne de Rome est articulée autour d'un clergé "séculier" composé de curés et d'évêques avec la mission de porter la parole des évangiles aux fidèles et un clergé "régulier" composé de moines, de nonnes, d'abbés et d'abbesses avec la mission spirituelle de la connaissance et la transcription des écritures.

Cependant, la curie de l'église chrétienne de Rome avait favorisé la séparation de la gouvernance pontificale de l'exécution sur le terrain de la parole de Dieu. Ainsi, le haut clergé est composé des cardinaux, des évêques, du Pape et des Abbés et Abbesses. Le recrutement a été effectué dans la noblesse chrétienne "européenne". Au niveau du bas clergé qui est composé des curés, des moines et des nonnes, le recrutement a été effectué dans le peuple.

Les membres du haut clergé avaient un mode de vie comparable aux privilèges de la noblesse "guerrière". En général, lorsqu'un membre de la famille d'un seigneur allait vers une "carrière" ecclésiastique, il y avait une dotation vers l'établissement religieux. Les seigneurs ont fait des donations de fiefs pour assurer des revenus aux monastères. Au fil des donations, certaines abbayes sont devenues très prospères.

Au VIIIe siècle, l'évêque Boniface de Mayence avait consigné cette remarque après avoir parcouru la chrétienté :

"Il m'est arrivé de trouver parmi les gens qu'ils appellent diacres des individus plongés dans la débauche, l'adultère et toutes sortes d'ordures depuis l'adolescence, et qui sont parvenus au diaconat, et qui, une fois diacres, ont quatre, cinq ou plusieurs concubines la nuit dans leur lit".

Au VIe siècle, la codification de la vie monastique avait préoccupé le moine Benoît de Nursie car à l'époque, chaque Abbé organisait la vie religieuse de sa communauté. Ses observations l'ont conduit à éditer la règle bénédictine appelée "la règle de Saint Benoît".

Au Moyen Age, la nomination des évêques a été un sujet polémique entre la papauté de Rome et les rois et les empereurs de l'Europe occidentale. Au XIe siècle, le Pape Grégoire VII a dénoncé le fait que certains souverains s'accaparaient le droit "spirituel" pour nommer des évêques.

L'un des fils du Roi des Francs Pépin III a oeuvré à agrandir le royaume des Francs pour devenir un empire. Selon la tradition franque, à la mort du roi le royaume a été réparti entre ses fils Charles et Carloman. En l'an 771, à la mort de Carloman l'unité géographique de l'ancien royaume des Francs a été reconstitué. Le roi Charles I a entrepris une campagne militaire sur la Lombardie pour assurer le contrôle de l'Italie du Nord. Cette conquête territoriale permet à la Papauté de Rome d'exercer son pouvoir spitituel sans la pression du roi de Lombardie. Charlemagne va doter la Papauté de territoires autour de Rome.

En l'an 777, sur la demande du gouverneur musulman de Saragosse Ibn Arabi, une alliance de circonstance a permis au Roi franc Charles I de franchir les Pyrénées avec la bénédiction du Pape Adrien I  La résistance de l'émir de Cordoue Abd al-Rahman va arrêter la progression de l'armée franque en terre ibérique. Les razzias des Saxons aux frontières du Nord du royaume des francs ont contribué au retrait de l'armée franque de l'Espagne. Lors de la retraite, l'arrière garde de l'armée de Charle I a été commandée par Roland, préfet de la Marche de Bretagne. Lors de la bataille, l'arrière garde a été entièrement décimée avant l'arrivée des renforts francs.

L'épisode de ce massacre a donné lieu à la mythique chanson du Moyen Age "La Chanson de Roland" où il est conté par les ménestrels les exploits de Roland avec sa fameuse épée "Durandal" dans les cours seigneuriales du royaume franc.

Au cours de son règne, il a mené environ 50 campagnes militaires pour conquérir son Empire franc de + 1 million km².

19 Carte Empire Charlemagne

A cette époque l'autorité du Pape d'Occident Léon III a été contestée par la curie romaine mais aussi par l'église Chrétienne Orthodoxe de l'ancien Empire romain d'Orient appelé l'Empire Byzantin. L'église Chrétienne Orthodoxe ne reconnaît pas l'autorité spirituelle du Pape de l'église Chrétienne Catholique. Le Patriarche est l'Archevêque Orthodoxe de Constantinople. Son autorité spirituelle sur la chrétienté est liée sur l'antériorité de l'installation par les apôtres de la foi dans la cité. A la mort de l'Empereur bizantin Constantin VI, sa mère s'ottroie le titre de "Basileus", Irène Impératrice bizantine d'Orient en l'an 797.

Ce fait historique va permettre à la Papautéde Rome de contester le pouvoir spirituel suprême de l'église chrétienne orthodoxe sur le monde chrétien. Afin de légitimité le titre de chef spirituel suprême du monde chrétien par la Pape de Rome, il fallait s'assurer du soutien du plus puissant roi de l'Occident, le roi Charles I.

En l'an 799, le Pape Léon III a été emprisonné ce qui a conduit le roi Charles I à entreprendre une action pour le libérer et le mettre sous la protection du royaume franc. Cette action a été légitimée par le rôle de protection des francs par rapport à la chrétienté depuis le roi Pépin III. Après des entrevues entre le roi des francs et le Pape en terre franque, le Pape aurait annoncé le retour d'un souverain sur l'ancien Empire romain d'Occident. En novembre de l'an 800, le roi Charles I s'est installé avec sa cour au Vatican. Il a organisé le procès du Pape Léon III afin de restaurer l'autorité papale et de supprimer les ecclésiastiques opposants.

A l'iniative du Pape Léon III, le roi Charles I a été couronné "Carolus Magnus Imperator"  dit Empereur Charlemagne le 25 décembre de l'an 800 à la Basilique Saint Pierre à Rome. La curie romaine par ce geste "rétablit" un Empire romain d'Occident chrétien par rapport à l'Empire romain d'Orient appelé l'Empire Byzantin de religion orthodoxe.

Extrait d'une chronique d'Eginhard, conseiller du roi

" Venant à Rome pour rétablir la situation de l’Église, qui avait été fort compromise, il y passa toute la saison hivernale. Et, à cette époque, il reçut le titre d’empereur et d’auguste. Il y fut d’abord si opposé qu’il s’affirmait ce jour-là, bien que ce fut celui de la fête majeure, qu’il ne serait pas entré dans l’église, s’il avait pu savoir à l’avance le dessein du pontife."

En l'an 802, Charlemagne a envoyé des émissaires vers l'Impératrice Irène en vue d'un mariage. Ce projet n'a pas abouti car l'Impératrice a été déposé par le Général Bardanios Tourcos, futur Empereur Nicephore.

L'Empereur Charlemagne s'est attaché à gérer le royaume puis l'Empire avec une division territoriale de plusieurs centaines de parcelles. Chaque territoire a été administré par un Compagnon (futur Comte) et un évèque selon les directives impériales (capilaires) de la Cour installée à Aix la Chapelle, la capitale de l'Empire carolingien. Les territoires où les conflits militaires avec les autres peuples étaient fréquents, l'Empereur établissait une zone géographique appelée "marche". Afin d'assurer le commandement militaire de cette zone, il était nommé un "Marquis". Les charges seigneuriales sont héréditaires, mais l'empereur pouvait la retirer si des charges remontées par les "missi dominici" étaient préjudiciable à l'intérêt de l'Empire. Le rôle du missi dominici était d'inspecter les territoires des Compagnons afin de contrôler l'applications des capitulaires éditées par Charlemagne. Cette mission "impériale" avait aussi le but d'évaluer si les compagnons exercaient leurs prégatives fiscales, juridique et de défense dans l'intérêt de l'Empire.

Le contrôle social dans chaque territoire a été exercé par un compagnon et par un évêque. L'Empereur Charlemagne et le Pape Léon III ont partagé le rôle des nominations ecclésiastiques, le Pape nomme les Archevêques et l'Empereur romain d'Occident chrétien nomme les Evêques et les Abbés. Lors de la construction du Palais du Roi Charles I à Aix la Chapelle, une importante chapelle plalatiale a été édifiée. Elle sera consacrée en l'an 805 par le Pape Léon III

L'Empereur Charlemagne a utilisé l'église chrétienne d'Occident comme un relais pour appliquer la politique générale décidée lors de l'assemble générale des hauts dignitaires dont les instances représentatives des évêques et des abbés de l'Empire. En principe, l'Empereur nommait un évêque ou d'un abbé parmi le personnel ecclésiastique de la chapelle plalatiale. Les décisions de l'assemblée générale ont donné lieu à la rédaction de capitulaires par les copistes.

Les premières basiliques vont répondre aux nouveaux besoins des membres de l'église. Il faut rassembler les fidèles pour célébrer la messe, il faut permettre à ces fidèles de se recueillir dans les cryptes afin de favoriser le culte des martyrs. Au fil du temps, l'architecture des bâtiments religieux vont se structurer afin de répondre aux besoins des offices, .... à la disposition de la hiérarchie sociale dans les églises paroissiales et monastiques. La Cathédrale devient le siège de l'Evèque. Celui s'entoure de chanoine. Dans certains évêchés, l'Evèque peut avoir à son service + 50 chanoines.

A l'époque Carolingienne, le développement du culte des reliques est un franc succès. Il faut construire des nouveaux édifices religieux capables d'accueillir les fidèles en pèlerinage. Le Concile de Chalon sur Saône en 813 va introduire la volonté politique de contraindre les villageois à s'attacher à une église paroissiale de proximité. Le baptême, la lecture des évangiles, la messe dite au défunt avec l'introduction du cimetière chrétien, .... doivent apporter des revenus à travers le versement de la dîme pour chaque acte chrétien donné au sein de l'église. A partir du XIe siècle, les pèlerinages se développent. Au niveau architectural, l'art Roman se propage. On doit utiliser l'espace de la porte d'entrée comme un outil de communication à travers des scènes religieuses. L'idée directrice est de faire ressentir à chaque chrétien le passage de la porte de l'église "Maison de Dieu" comme la "porte du ciel". La transmission des écritures doit être communiquée dans un langage simple à comprendre. On va utiliser les chapiteaux, .... les vitraux comme un support de bande dessinée. La représentation d'un passage de l'évangile se réduit à une scène taillée dans la pierre ou dessinée sur un vitrail.

 L'Empereur Charlemagne a organisé des conciles à Aix la Chapelle afin d'apporter des réformes à la vie ecclésiastique. En particulier, il a favorisé l'implantation de la liturgie basée sur la règle de Saint Benoît d'Aniane dans tous les monastères. En 816, le Concile d'Aix la Chapelle engage des travaux afin de réorganiser le vie des moines vers la prière et la liturgie. Dans les monastères, il est créé plusieurs lieux de prière. Au sein des grandes Abbayes comme l'Abbaye de Saint Gall en Suisse, on retrouve un espace de scolarisation des enfants.

Vers l'an 910, le duc Guillaume, Comte de Macon et Comte d'Auvergne, « pour l'amour de Dieu et du Christ sauveur, je donne certains de mes biens aux apôtres Pierre et Paul, à savoir le domaine de Cluny avec sa cour, sa réserve et la chapelle dédiée à Sainte Marie Mère de Dieu et à Saint Pierre prince des apôtres, avec tout ce qui dépend en fonds, chapelles, serfs, vignes, champs, prés, bois, plans d'eau et rivières, moulins, voies d'accès et de sorties, terres cultivées et incultes, ... Tous ces biens sont sis dans le comté de Mâcon ou alentour. »
La charte de la fondation de Cluny place directement l'Abbé de Cluny sous l'autorité du Pape. Le don est fait « aux apôtres Pierre et Paul ».

En 927, l'abbé Odon est nommé. Il va créer un mouvement spirituel à partir de la règle de Saint Benoît. La prière devient la principale activité de l'Abbaye de Cluny. Ce courant spirituel va se propager dans toute l'Europe et à Rome. Le Pape Jean XI va contribuer à son rayonnement en la nommant "Chef d'ordre". Cette distinction va lui permettre d'essaimer des monastères dans toute l'Europe.

En 1088, l'abbé Hugues de Semur pose la 1ère pierre de la nouvelle église baptisée "Maior Ecclesia", appelée Cluny III. Sa nef mesure 187 mètres de long, elle est la plus grande des églises construites dans le monde. En 1095, un ancien moine de Cluny, devenu le Pape Urbain II, vient l'inaugurer.

11 Abbaye Cluny Exterieur1 A3

11 Abbaye Cluny Vestiges

A partir du VIIe siècle, le monde Musulman est devenu l'une des civilisations les plus évoluées au monde. Son développement socio-économique est lié au commerce, à l'agriculture et à l'artisanat avec l'Asie et l'Afrique. Les recherches scientifiques et l'enseignement ont permis le progrès technique avec l'éducation d'une partie de la population arabe. On construit des bibliothèques pour conserver les livres afin d'entreposer le savoir.

Le développement de l'artisanat lié à la métallurgie, aux tissus et aux étoffes, au cuir, à la parfumerie, ... a favorisé les échanges commerciaux ce qui a enrichi les Califats des grandes dynasties comme à Damas et à Cordoue (Espagne) avec la famille Omeyyade, à Bagdad et à Fustât (Caire) avec la famille Abbasside, à Alexandrie avec la famille Fatimide, à Marrakech avec la famille Almoravide, .... l'essor de l'activité économique a contribué à créer des métropoles importantes comme à Damas, au Caire, à Bagdad et à Cordoue. La construction d'une marine de guerre pour affronter la marine de l'Empire byzantin a créé de l'activité.

La prospérité des califats a permis l'édification de palais et de mosquées somptueux comme à Damas avec la construction de la grande mosquée par le Calife Al Walid I. La vie culturelle a été animée par les scientifiques de diverses disciplines comme l'astronomie, les mathématiques, la théologie, la médecine, la philosophie, la chimie, la géographie, la botanique ... Les savants arabes avaient intégré l'héritage de l'Antiquité et de connaissances de la civilisation chinoise afin d'apporter des innovations majeures dans les différentes disciples des sciences et de l'ingénierie. Les ingénieurs arabes ont développé des applications en rapport avec les avancées scientifiques de l'époque. On peut citer l'élaboration d'un planétarium, d'astrolabes, d'horloges, de cadrans, de systèmes d'irrigation, de moulins à eau et à vent plus perfectionnés, .... au niveau médical, le développement d'une pharmacopée étendue et de l'encyclopédie médicale du chirurgien arabe Ibn Sina (Avicenne) "Qanûn" (Canon de la médecine).

En Espagne, la famille des Nasrides a fait édifier à Grenade l'Alhambra . L'ensemble architectural a été réalisé en style hispano-mauresque d'une qualité et d'un raffinement exceptionnel pour l'époque.

19 Alhambra Grenade Espagne

19 Alhambra Grenade Espagne 2

19 Alhambra Grenade Espagne 1

En Occident médiéval , on prend conscience que l'essor des sciences et des techniques arabes repose sur la scolarisation d'une partie de la population. Dans les années 780, le roi franc Charles I a eu l'ambition de créer un centre culturel à Aix la Chapelle. Il s'adjoint le diacre anglo-saxon Alcuin pour créer en 782 l'école du Palais (école palatine). Les "Intellectuels" du royaume franc ont été invités à venir à la cour du roi pour participer à la mise en place d'une école de renom.

Un vaste programme culturel a été élaboré avec la création d'un réseau d'écoles au sein de l'église chrétienne dans les monastères et les évêchés du royaume. Le but a été de former l'élite sociale composée de la jeunesse de la noblesse à assumer les futures charges de l'administration de l'Etat et de l'Eglise. Il a été encouragé la création des bibliothèques comme à Aix la Chapelle. Le contenu de l'enseignement dans les écoles religieuses devait intégrer la philosophie avec l'étude des philosophes grecs comme Platon, la langue latine et l'étude des sciences.

En l'an 796, le roi Charles I nomme Alcuin Abbé de l'Abbaye de Saint Martin de Tours. Ce lieu va devenir un haut lieu de l'enseignement et de la copie des manuscrits anciens. Le scriptorium de l'Abbaye a produit des bibles où les enluminures sont d'une grande qualité avec l'écriture en caroline.

Les premières abbayes se sont consacrées à l'écriture des premiers manuscrits de la chrétienté. Après cette période, les abbayes se sont échangées ces documents. L'un des travaux des moines été la copie de ces manuscrits. Ils rédigeaient des manuscrits afin de raconter les passages d'apôtres sur terre. Les différentes rencontres des Saints sont illustrées à travers des manuscrits enluminés. La réputation d'un monastère provenait en partie de la qualité de production de ses manuscrits. Le scriptorium est le lieu où les moines rédigent les ouvrages et les copies. On a retrouvé des éléments qui attestent que le grand catalogue de l'Abbaye de Cluny était constitué d'environ 570 livres au XIIe siècle.

19 Carte Implantation religieuses Moyen Age

Les premiers bâtiments de la future Abbaye de Saint Wandrille de Fontenelle ont été bâtis par les moines Wandrille et Gond à la demande de l'Evêque de Rouen. Le terrain où sera implantée la future communauté est cédé par un Maire du palais de Clovis II. Il est situé au bord du ruisseau près de la Seine dans la forêt de Jumièges en Haute Normandie. On est vers l'an 690. Vers 740, des Abbés laïcs vont prendre la direction de cette abbaye. La vie monastique va s'écarter de la vie de prière selon la règle de Saint Benoît. A partir de 823, un renouveau spirituel est engagé par les nouveaux abbés. Les bâtiments sont restaurés et de nouveaux sortent de terre.

Les Vikings font des raids sur les côtes normandes. De plus en plus, il utilise la Seine pour remonter le fleuve et ainsi pénétrer dans l'intérieur des terres. Le 9 janvier 852, ils incendient et pillent l'abbaye. Les moines emportent les reliques de Saint Wandrille et de Saint Ansbert vers le Nord de la France, puis à Gand.

Une communauté se reconstitue à partir de Saint-Bavon de Gand, et vient en 960 avec l'Abbé Maynard, faire renaître la vie monastique à Fontenelle. L'abbaye souffre du départ prématuré en 966 de son Abbé, qui va en 966 implanter la vie monastique au Mont-Saint-Michel.

Après un accord avec le roi de France, les Vikings deviennent les nouveaux seigneurs de la Normandie. En 1006, Richard Ier, duc de Normandie, veut favoriser l'essor de la foi chrétienne. Il va commander à l'abbé Saint Gérard la reconstruction du monastère de Saint Wandrille. La noblesse normande va faire des dons afin de financer les travaux à entreprendre. On construit une nouvelle église abbatiale inaugurée en 1031.

En l'an 814, Louis le Pieux, fils de Charlemagne, est devenu Empereur romain d'Occident chrétien. A sa mort, en l'an 843, l'Empire carolingien a été partagé à Verdun selon la coutume franque à ses 3 fils, la francie occidentale à Charles II Le Chauve (France), la francie orientale (Allemagne) à Louis Le Germanique et la francie médiane (pays du Bénelux) à Lothaire I avec le titre d'Empereur romain d'Occident chrétien. Au cours des décennies suivantes, une recomposition des royaumes a été réalisée pour aboutir au traité de Ribemont en l'an 880 où les royaumes de France et d'Allemagne se dessinent.

19 Carte Partage Empire Carolingien 843

Au moment où l'Empire carolingien a été désagrégé en 3 royaumes avec les luttes internes, il est apparu les raides Vikings sur l'Angleterre, puis des razzias à partir de l'an 820 sur la Francie occidentale et la Francie orientale. Les incursions sur les côtes puis vers l'intérieur des terres par les voies navigables dans le but de réaliser des pillages et obtenir des rançons ont rencontré peu de résistance de la part des seigneurs. Le système défensif des Francs n'est pas adapté à la mobilité de déplacement des Vikings sur leurs drakkars.

Le pillage des monastères, des abbayes et des cités comme Nantes, Noirmoutier, Toulouse, Bordeaux, Saintes, Rouen .... financent les expéditions des razzias. En l'an 845, une marine de guerre forte de + 100 drakkars et d'environ 5.000 soldats vikings a descendu la Seine jusqu'à l'Abbaye de Saint Denis et Paris. Le pillage a été systématique des abbayes et des cités comme Rouen. Après une faible résistance des soldats francs, le roi Charles II a réglé une rançon de 7.000 livres d'argent pour le départ de cette armée viking. En 885, une marine de guerre composée d'environ 700 drakkars avec 30.000 soldats vikings danois navigue vers Paris. Après un siège d'un an, la rive gauche de Paris est complètement détruite. Le versement d'un tribut 700 livres d'argent a été négocié pour la libération de Paris et l'autorisation de poursuivre les pillages en Bourgogne. Les vikings ont pillé les cités de Sens, d'Auxerre, de Troyes....

La Normandie a un riche passé monacal qui remonte au 1er temps de la christianisation. L'évêque Saint Martin, ancien officier légionnaire romain, est un ami de l'évêque de Rouen, Victrice, qui était un frère d'arme. Cette complicité va favoriser l'ouverture sur toute la Normandie d'église et d'abbayes. L'arrivée des Vikings va en partir détruire l'édifice religieux normand. Les Abbayes sont rançonnées à travers les raids vikings. Les richesses de l'Empire Carolingien ont conduit à une 1ère attaque en 841 sur Rotomagus (Rouen). La ville est pillée.

Cette période de razzias au IXe siècle menée par les Vikings d'origines danoise, norvégienne et suédoise sur les terres de la Francie Occidentale arrive à son terme. La paupérisation des monastères suite aux pillages a conduit à l'organisation du Concile de Trosly en l'an 909. L'Archevêque de Reims, Monseigneur Hervé  a présidé le Concile où était réuni les évêques du royaume. Il a été acté de proposer aux Vikings un territoire et de remettre de l'ordre dans les moeurs des moines avec l'instauration de la règle de Saint Benoît.

19 Journee Monastique

L'archevêque de Rouen, Monseigneur Gui qui a participé au Concile, a négocié avec le chef viking les termes du futur traité. Le roi franc Charles III a entériné le contenu par le traité de Saint Clair sur Epte où il est accordé au chef viking Rollon une terre à l'embouchure de la Seine où était son campement avec la condition que les vikings se convertissent à la religion chrétienne.

19 Carte Invasion Vikings

Par ce traité, le chef viking Rollon est devenu le 1er Duc de Normandie et il a été baptisé en l'an 912 par l'archevêque de Rotomagus (Rouen). Il devient le vassal du roi de Francie occidentale. Il décide de faire de Rotomagus sa capitale. Le Duc Robert  le Magnifique réunit ses vassaux le 13 janvier 1035 à Fécamps pour désigner comme héritier du Duché son fils bâtard Guillaume âgé de 7 ans. A la mort du Duc en 1035 sur le chemin du retour du pèlerinage à Jérusalem. Un complot des barons normands pour tuer Guillaume échoue. Il doit sa survie à une indiscrétion sur ce projet funeste et à sa fuite en pleine nuit du château. Il va se réfugier dans son château de Falaise.

Après une période trouble dans le duché, Guillaume 1er assoie son autorité sur son duché par la force avec la complicité du Roi de la Francie occidentale, Henri I. En Angleterre, le Roi Edouard Le Confesseur se meurt. Sa succession est ouverte par plusieurs prétendants parmi lesquels le Duc de Normandie Guillaume 1er. Une expédition militaire est montée pour conquérir le trône d'Angleterre. La bataille d'Hastings, est décisive, elle est très meurtrière et incertaine. Elle dure longtemps par rapport aux faits d'arme du Moyen Age, au final, Guillaume 1er remporte la bataille. Ainsi, il couronné Roi d'Angleterre le 25 décembre 1066  sous le nom de Guillaume Ier d'Angleterre. L'Angleterre reste ainsi associée à la Normandie jusqu'en 1204, date à laquelle le Roi de France Philippe Auguste confisque les fiefs de Jean Sans Terre en vertu du droit féodal condamnant l'acte de félonie commis par ce dernier en épousant Isabelle d'Angoulême de force. Cependant, les rois d'Angleterre conservèrent les îles Anglo-Normandes dans leur patrimoine.

En Europe Occidentale, l'Art Roman apparaît au Xe siècle. Ce mouvement artistique va s'exprimer en particulier dans la conception et la décoration des églises. On situe son origine vers l'Italie, l'Allemagne et l'Espagne, puis dans une deuxième période vers l'an 1060 en France. L'église devient un lieu d'apprentissage des scènes liturgiques. A l'entrée, le tympan reprendre une thématique comme le jugement dernier pour participer à l'éducation religieuse. L'exposition des reliques permet le développement des pélerinages.

19 Cathedrale Saint Etienne Auxerre Tympan 

Au Moyen Age, niveau des valeurs chevaleresques chantées dans les cours seigneuriales de l'ancien Empire carolingien par les ménestrels, il y a la mythique "chanson de Roland" où il est conté les exploits de Roland avec sa fameuse épée "Durandal", la félonie du Comte anglais Harold Godwinson et la légende arthurienne autour des Chevaliers de la Table ronde écrite par le poète normand Wace dans son livre intitulé "Romande Brut" en l'an 1155.

En Francie occidentale, la Tapisserie de Bayeux a été commandée par l'évêque de Bayeux, Odon de Conteville pour célébrer la conquête de l'Angleterre par le Duc de Normandie, Guillaume le Conquérant le futur roi Guillaume I. La réalisation de la broderie fait encore débat aujourd'hui. Elle a peut être été réalisée dans les ateliers de Canterbury ou de Winchester, ou en Normandie dans la région de Caen. Cette "bande dessinée" est remarquable par son étendue d'environ 70 mètres avec une largeur de 50 centimètres. Elle est une composition narrative de 58 scènes avec 626 personnages, 41 navires, 202 chevaux et mulets, .... Elle a été exposée à la consécration de la cathédrale de Bayeux en l'an 1077.

La broderie connue sous le nom de la "Tapisserie de la Reine Mathilde" relate les différentes étapes chronologiques à l'aide de tableaux, les scènes préparatives, l'embarquement de la flotte d'invasion de l'Angleterre et la fameuse bataille Hasting. Les deux scènes les plus importantes sont le tableau où le Comte anglais Harold Godwinson jure sa vassalité au Duc de Normandie sur des reliques sacrées et le tableau où le Comte anglais Harold Godwinson, roi d'Angleterre sous le nom de Harold II a été tué par une flèche à l'oeil.

La symbolique de la représentation graphique est primordiale lorsque le Comte anglais Harold Godwinson a été fait Chevalier lors de la cérémonie de l'adoubement par Guillaume I, il a prété serment sur la Bible et des Saintes reliques.

19 Tapisserie Bayeux Scene Jure

En l'an 1066, à Hastings le roi anglo-saxon Harold II a été tué d'une flèche à l'oeil lors du combat sur le champ de bataille entre les deux armées. Cette représentation a mis en avant l'importance de respecter le serment. La mort infamante du roi Harold II est intervenue après la rupture de son serment d'allégeance en prenant la couronne d'Angleterre. Le Pape Alexandre II a excommunié Harold II accusé du crime de parjure devant Dieu sur la demande du Duc de Normandie.

Au Moyen Age, la mort pour parjure est représentée par une flèche dans l'oeil. La mise en scène rappelle à tous les sujets l'importance de respect le serment car il existe une sanction divine si l'on manque à sa parole.

19 Tapisserie Bayeux Scene Hasting Fleche

Le droit d'aînesse en vigueur chez les Vikings était appliqué en Normandie. Ce droit accordait à l'aîné des enfants le maintien des biens au sein de la Famille. Au niveau des devoirs moraux, l'aîné devait assumer la charge de vivre avec ses parents et d'assurer l'éducation et l'établissement de ses jeunes frères et soeurs en rapport avec le niveau social. Au niveau des mariages, il devait doter ses soeurs d'un patrimoine en liaison avec son rang. Cette pratique privait les puînés de fief. Ainsi, le Duc de Normandie en promettant des terres et des titres aux seigneurs et aux soldats en récompense pour leurs faits d'armes pour conquérir les terres d'Angleterre a pu réunir une armée de + 8.000 soldats.

En Francie occidentale, les différents ducs de Normandie ont bâti des châteaux forts comme le château de Robert le Diable, le château Gaillard, qui ont permi de contrôler la navigation sur la Seine vers Paris.

- Les Croisades vers les Terres Saintes

La Curie romaine a été partagée sur l'attitude à observer avec la progression de la religion islamique dans la péninsule ibérique. Dans l'émirat de Cordoue entre la période de l'an 850 à 859, les autorités musulmanes ont fait décapiter 48 chrétiens mozarabes pour avoir pratiqué leur foi en contradiction avec la charia en vigueur. L'islam sunnite est la religion pratiquée dans la péninsule Ibérique sous le contrôle musulman. On a évalué à environ 80 % de la population la pratique de cette religion islamique au cours du Moyen Age. La tolérance religieuse de la pratique des autres religions a connu des périodes de répression. Les juifs et les chrétiens ont dû émigrer dans le Nord de l'Espagne lors des confrontations militaires pour reconquérir la péninsule ibérique par les seigneurs chrétiens. A cette époque islamique de l'émirat de Cordoue, la société andalouse utilise des esclaves qui proviennent de l'Afrique subsaharienne, d'Europe centrale et d'Europe orientale.

En l'an 1063, le Pape Alexandre II dans sa bulle "Eos qui in Ispaniam" a lancé un appel à tous les chrétiens de venir combattre afin de chasser l'infidèle des terres chrétiennes d'Espagne. Cet appel a reçu un écho parmi la chevalerie occidentale. Les chevaliers ont afflué de toute la Francie pour accompagner le mouvement de la "Reconquista". Le pardon papal a été accordé par une "Indulgence" à tous les soldats chrétiens enrôlés dans ce combat.

En Espagne, la Tapisserie de la Création a été réalisée à Gérone vers l'an 1075. Cette représentation médiévale de la création du cosmo est l'une des premières explications où la religion catholique commente la création du monde à partir de Dieu. Au niveau artistique, on remarque que la réalisation de cette oeuvre emprunte à plusieurs cultures les codes de la représentation graphique.

19 Tapisserie Creation Espagne Gerone 1075 JC

Vers l'an 638, la cité de Jérusalem (Aelia) a été conquise par les musulmans avec le calife Omar ibn al-Khattâb. Le traité conclu pour la reddition de la ville avec le patriarche Sophrone de Jérusalem a permis de préserver la liberté de culte des chrétiens et des juifs. Les pèlerinages vers la Terre sainte pouvaient continuer. L'Empereur Charlemagne et le Calife Harûn al Rashîd ont négocié un accord pour sécuriser les pèlerinages en Terre Sainte. Charlemagne a exercé son autorité d'Empereur romain d'Occident chrétien sur la ville. En conséquence, il a fait des dons pour embellir la cité de Jérusalem afin que le culte chrétien d'Occident soit honoré.

Le calife Abû Alî al-Mansûr a ordonné en l'an 1008, la confiscation des biens des églises et des monastères dans son empire. En 1009, il a fait détruire l'église du Saint-Sépulcre de Jérusalem. En l'an 1071, l'armée de l'empire Seldjoukides conquiert Jérusalem après un long siège. Sous l'autorité des Seldjoukides, la persécution des chrétiens et des juifs a continé. En l'an 1098, les Arabes de la dynastie des Fatimides ont repris la ville Sainte.

Les évènements tragiques sur les lieux de la Terre Sainte ont conduit Eudes de Châtillon, moine et Prieur de l'Abbaye de Cluny devenu le Pape Urbain II en l'an 1088 a prononcé lors du Concile de Clermont Ferrand en 1095 l'appel à la 1ère Croisade.

La défense des chrétiens d'Orient, le rétablissement des routes de pèlerinage vers les lieux Saints et la libération de Jérusalem ont été les principales motivations relayées par le clergé pour convaincre les seigneurs de s'engager dans cette guerre religieuse contre les musulmans. Le Pape Urbain II a nommé l'évêque Adhémar de Monteil, légat pontificat avec la mission de diriger spirituellement la croisade. Il a récolté les fonds nécessaires pour lever une armée afin d'assurer l'expédition militaire. Les différents orateurs ont présenté la libération de la "Jérusalem terrestre" comme le pendant de la "Jérusalem célestre", le paradis. 

Le pouvoir royal des souverains de l'ancien Empire carolingien n'avait par réussi à restaurer l'ancienne admistration pour exercer l'autorité royale. En conséquence, les luttes armées des nobles pour affirmer leur autorité sur un territoire étaient fréquent. A cette époque, il règne une insécurité dans les différents territoires par le fait des actions de brigandage, de pillage orchestrées par des mercenaires, mais aussi par des seigneurs. 

La curie romaine s'est inquiétée de l'usage de plus en plus fréquente de l'usage de la force au sein de l'ancien Empire romain. L'insécurité généralisée était préjudiciable au développement du commerce et de l'agriculture. L'indépendance du pouvoir spirituel était de plus en plus limitée par la nomination d'évêques par les souverains. Les guerres intestines des souverains épuisaint le monde chrétien d'Occident face aux menaces extérieures.

Ce constat de l'état du monde occidental partagé par certains évêques et moines a initié les discours des différents conciles pour conduire à l'appel à la croisade en Terre Sainte. L'église chrétienne a canalisé la violence vers les Infidèles. Les fonds récoltés ont permis d'enrôler les mercenaires ce qui a participé à réduire l'insécurité dans les royaumes. Le Pape Urbain II en lançant son appel à tous les chrétiens de s'unir dans un pèlerinage guerrier justifie l'usage de la force dans cette cause "juste", la libération de Jérusalem.

Le Pape a accordé à tous les croisés une place au "Paradis" avec une "Indulgence plénière". Les soldats de Dieu doivent porter une croix sur leur tunique. En l'an 1096, les différentes armées chrétiennes ont convergé vers la cité de Constantinople avant de conquérir les différentes cités jusqu'à Jérusalem qui est reprise le 15 juillet 1099.

Au niveau des investitures du clergé, l'évêque Yves de Chartres a élaboré un compromis entre l'investiture spirituelle qui relève de la Papauté et l'investiture temporelle accordée par un roi. Ce compromis a été confirmé dans une bulle papale en l'an 1114.

Au niveau de la sécurité, il est apparu la nécessité d'organiser l'accueil et la protection des pèlerins en Europe mais aussi en Terre Sainte. Il a été créé des Hospices où les moines ont assuré la mission de l'accueil avec le gite et le couvert. La mission de la sécurité a été assuré par l'Ordre du Temple, l'Ordre des Hospitaliers et l'Ordre Teutonique. Les nouveaux ordres religieux militaires ont dépendu du pouvoir spirituel de la Papauté.

La première croisade a été financée entièrement par chaque croisé. Chaque soldat croisé devait assumer ses frais de voyage avec son alimentation et son transport par voie terrestre et ses frais d'équipement militaire.Certains seigneurs ont dû gager une partie des terres de leur fief auprès des ordres monastiques comme l'ordre Cistercien. Il était recommandé de prévoir une régence du fief dans l'attente du retour de la croisade.

A partir de la deuxième croisade, les rois, les seigneurs ... ont mis en place une taxation comme la dîme saladime pour survenir aux coûts exorbitants d'une campagne militaire internationale. Au niveau de l'église chrétienne romaine, le Pape Innocent III a décrété une imposition du clergé, la décime a été mise en place sous l'autorité des légats envoyés par la Papauté.

Exemple d'un préparatif nécessaire pour constituer une "marine" pour transporter les croisés. Vers 1240, le roi Louis IX négocie avec l'abbaye l'échange de terre pour obtenir le fief. Une fois cette opération réalisée, il rédige la charte de la future cité "Aigues Mortes" cette terre constituée de marais et de bois pour bâtir un port d'embarquement et un chenal vers la mer Méditerranée. Il accorde aux habitants l'exemption de la gabelle (impôt sur le sel). La construction de + 1.500 bateaux exigeait des milliers de tonnes de bois aptes à la charpente navale. Le commerce des croisades a enrichi les commerçants liés aux différentes activités aux préparatifs et à l'approvisionnement. Le roi Saint Louis embarquera deux fois de ce port pour les croisades en 1248 et 1270

14 Camargue Aigues Mortes Enceinte

La situation géographique a bénéficié aux villes italiennes comme Venise, Gênes, Pise. Le transport des pèlerins vers la Terre Sainte a été une importante source financière pour les ports italiens. Les accords commerciaux entre les seigneurs francs et les seigneurs des villes portuaires ont permis d'établir des comptoirs commerciaux au profit des cités italiennes.

- La croisade contre le catharisme

A partir du XIe siècle, des mouvements religieux se sont développés en réaction à la liturgie chrétienne romaine dans plusieurs pays de l'Occident comme le catharisme, l'église évangélique vaudoise, ... En réaction aux pratiques religieuses dissidentes, la Curie romaine a prononcé par l'intermédiaire de son Pape Lucius III lors du synode à Vérone en l'an 1184 dans sa bulle pontificale " Ad Abolendam" que la lutte contre l'hérésie doit mobiliser les seigneurs, les recteurs et les consuls des villes. Les hérétiques contre la doctrine de l'église chrétienne romaine doivent être traduits devant l'instance de l'Inquisition épiscopale. Les évêques doivent obtenir le concours des différentes autorités civiles sous peine d'être excommuniés et d'être privés de leurs fiefs.

La remise en cause de la pratique liturgique de l'église chrétienne romaine s'est développée en particulier avec le mouvement religieux du catharisme au XIIe siècle. La curie romaine a dénoncé au Concile à Toulouse en l'an 1119 par la voie du Pape Calixte II les déviances de la pratique du catharisme. Il a été confié à l'ordre des Cisterciens de combattre les préceptes de ce mouvement religieux.

La première Inquisition légatine était composée de l'Abbé de l'Abbaye de Claivaux, Bernard de Fontaine et un Cardinal. Ils vont se rendre dans le Sud de la France afin de réaliser une "inspection" sociale de la réalité de cette "hérésie". Il a été observé que le catharisme était en train de se répandre dans toute la société féodale. Elle était pratiquée par les seigneurs mais aussi par le clergé

Les différents débats théologiques engagés par les différents représentants de l'église chrétienne romaine avec les différents évêques et diacres cathares n'ont pas permis de réduire les oppositions liturgiques. La bulle pontificale "Vergentes in senium" du Pape Innocent III du 25 mars l'an 1199 a accuenté le caractère de l'hérésie. En conséquence, le Pape Innocent III  en 1207 a lancé une croisade en terre catholique pour réprimer l'hérésie. Il a accordé les Indulgences aux combattants.

Dans cette croisade, les croisés se sont engagés sur une durée de 40 jours au service du Pape. Le coût de la mobilisation de l'armée doit être financé par le butin à amasser lors du pillage des cités hérétiques et par les fiefs confisqués.

En l'an 1229, la croisade est terminée, mais la curie romaine veut "traquer" les nouveaux convertis à la religion chrétienne romaine qui continuent à pratiquer en secret l'hérésie. Le Pape Grégoire IX en 1233 a introduit l'Inquisition monacale, la procédure inquisitoire a été confiée à l'ordre des Dominicains. Cette nouvelle pratique ecclésiastique était basée sur le contrôle de la foi dans les villages. Le moine inquisiteur faisait rassembler les villageois dans l'église où ils étaient questionnés sur les personnes suspectées d'hérésie. Dans la pratique, l'accusé était présumé coupable après la dénonciation. La période où l'accusé était questionné durait environ 1 mois. Les sentences étaient annoncées le dimanche dans l'église ou sur la place publique. Lorsque l'hérétique était condamné à l'emprisonnement ou à être brulé, les biens étaient confisqués au profit de l'église et du royaume.

19 Inquisition Moyen Age

- Evolution sociétale de l'Europe médiévale

Les différents royaumes de l'Europe Occidentale vont être affectés par le tribut humain et par le coût des différentes croisades en Terre Sainte, mais aussi à l'intérieur de l'espace européen. La recomposition des fiefs par les mariages est guidée par l'intérêt territorial source de revenu. Exemple, le mariage de Guillaume 1er et de Mathilde de Flandre, fille du Comte de Flandre permet de commercer avec l'Europe du Nord.  Rouen, la capitale normande a développé des échanges commerciaux vers l'Angleterre et la Flandre.Vers l'an 1020, sous l'épiscopat de Robert d'Evreux, les premiers travaux de la construction d'une cathédrale de style Romane ont été commencés. En l'an 1145, les travaux sont repris, mais le style gothique s'est imposé. La flèche mesure 151 mètres de haut. Elle a été très longtemps, la plus haute cathédrale au monde.

- Le temps des châteaux forts

L'évolution technique de l'équipement militaire a conduit à remplacer le château en bois par un château en pierre. Les nouvelles forteresses vont être implantées sur une ligne de crête stratégique pour surveiller les déplacements dans les vallées. L'emplacement devait rendre l'assaut sur l'édifice de défense périlleux pour décourager les attaques frontales.

La région des Hautes Corbières a été à un moment de l'Histoire européenne la frontière entre le Royaume de France, le Royaume d'Aragon et le Royaume d'Espagne. Après la croisade contre les Albigeois et l'échec de reconquête de la cité de Carcassonne, Guillaume de Peyrepertuse se soumet à l'autorité française. Le roi Saint Louis va ordonner de renforcer la ligne de défense sur la frontière avec le Royaume d'Aragon. Les châteaux d'Aguilar, de Peyrepertuse, de Puilaurens, Quéribus, de Termes et la cité fortifiée de Carcassonne sont remis en état et perfectionnés.

Le château de Salses est situé à l'époque à la frontière entre le Royaume de France et le Royaume d'Aragon. Régulièrement, les troupes françaises mènent des incursions militaires pour envahir l'Aragon. Ils détruisent les défenses postées à la frontière entre les deux royaumes. En 1497, le roi Ferninand II d'Aragon et Isabelle de Castille ordonnent la construction d'un nouveau fort qui doit résister aux nouvelles technique d'artillerie. Le projet est confié au grand artilleur du Roi, Ramirez et à l'ingénieur Francisco Ramino Lopez. Le chantier est mené rapidement de 1497 à 1504. En 1503, les français viennent attaquer la forteresse qui n'est pas encore terminée. Au cours du siège, des assauts sont ordonnés et les français vont réussir à prendre un 1er bastion. Les soldats aragonais vont se replier dans le fort mais ils vont installer la 1 ère mine de guerre. Plusieurs centaines de français vont périr lors de son explosion. L'armée française va battre en retraite. Cet épisode va permettre de modifier les abords du mur d'enceinte pour améliorer le système défensif du fort. A cette époque, le coût de la construction s'est élevé à 500 kg d'or. La somme est considérable pour le roi d'Aragon.

En 1659, le traité des Pyrénées entre le Roi de France et le Roi d'Espagne déplace la frontière aux Pyrénées. Cependant, Louis XIV va charger l'architecte militaire Vauban de restaurer cet édifice militaire. Il fera un commentaire élogieux sur l'architecture militaire dessinée par l'ingénieur Francisco Ramiro Lopez.

En Francie orientale (Allemagne), la création du duché de Souabe en 915 dans le Saint Empire germanique a permis à la maison des seigneurs d'Hohenstaufen l'une des plus puissantes de l'ancien royaume de Souabe d'avoir plusieurs Ducs et Empereurs germaniques jusqu'au XIIIe siècle. Le Duc de Souabe Frédéric de Hohenstaufen et aussi Roi de Germanie est devenu Empereur sous le nom de Frédéric II. Il a décidé de protéger ses possessions territoriales alsaciennes en faisant construire une ligne de défense constituée de châteaux forts sur les lieux stratégiques comme la montagne du Stophanberch. Cependant, ce lieu appartient au Prieuré de Lièpvre qui dépend de l'Abbaye Royale de Saint Denis. En Francie Occidentale (France), les liens entre les Abbés de Saint Denis et la royauté franque sont forts. Une demande a été formulée auprès du roi de la Francie Occidentale pour évoquer ce différend avec l'Empereur du Saint Empire germanique. L'implantation de ce Château fort du Haut Koenigsbourg est située sur la montagne du Stophanberch à 755 mètres d'altitude. On trouve la trace d'un château fort dans les archives au XIIe siècle vers 1150, le château fort a comporté 2 tours. Il a permis de sécuriser et de contrôler le commerce du blé, du vin, du sel et de l'argent

17 Chateau Haut Koenigsbourg 9997

Au XIIIe siècle, en Francie Occidentale, le roi des francs Philippe Auguste a mené des guerres afin d'agrandir le territoire du Royaume royal. Les nouveaux territoires conquis a été cédés par le roi selon le principe de la vassalité en vigueur à cette époque du Moyen Age. Les nouveaux seigneurs ont eu l'obligation de sécuriser les nouvelles conquêtes pour la construction d'un important réseau de châteaux forts. Chaque seigneur a levé des taxes pour bâtir son château fort. A cette époque, la construction d'un château fort durait entre 10 et 15 ans. L'architecture militaire employée lors de la construction est codifiée par le roi de la Francie Occidentale. Si un seigneur voulait activer l'avancée de ses travaux, il devait payer une main d'oeuvre supplémentaire.

17 Chateau Haut Koenigsbourg Canon 1

Le mortier est très important dans la construction du château. Il permet de lier les pierres des murs et de solidifier l'ensemble. Sa constitution d'un mélange de terre, d'argile, .... permet d'obtenir un mélange qui peut mettre plusieurs décennies à sécher. Ce temps de long séchage permet d'obtenir une certaine souplesse du mur monté. Ainsi, il est plus aisé de remplacer les pierres abîmées après une attaque du château fort. L'épaisseur des murs d'enceinte est d'environ 3,8 m à sa base et 3,2 m sur sa hauteur. La tour maîtresse"seigneuriale" doit atteindre les 28,50 m, son diamètre est de 12 m.

12 Chateau Guedelon Mortier Int Chateau 1

12 Chateau Guedelon 9 Levage Cage Ecureuil Pierre

Les progrès techniques de l'artillerie ont exigé de construire des châteaux forts de plus en plus performants pour résister à un bombardement de boulets métalliques.

17 Chateau Haut Koenigsbourg Canon 5

L'édification d'un château en pierre est plus coûteuse que la construction d'un château en bois. Le choix des matériaux de construction dépendait du statut social du seigneur. Le seigneur d'un fief utilisait les matériaux de construction situés à proximité de l'implantation du château fort pour les pierres et le bois. La main d'oeuvre était locale constituée par les cerfs et les vilains du fief. L'apport d'un savoir-faire extérieur était limité au minimum. La détention d'un titre de noblesse de haut rang devait être perçue par les visiteurs dès le bâti. Les éléments architecturaux et les matériaux  ont été employés pour marquer le statut social du seigneur. L'origine et la taille de la pierre ont été des éléments de construction onéreux.

La construction d'un édifice comme une cathédrale ou un château fort d'un noble de haut rang exigeait la présence d'une main d'oeuvre qualifiée constituée par les corporations d'ouvriers par métier. Le compagnonnage s'est institué comme une évolution sociale des anciennes guildes. Cependant, l'église chrétienne romaine a combattu ces corporations de métiers lors des Conciles de Rouen en l'an 1189 et d'Avignon en l'an 1326 en prononçant l'excommunication des confréries clandestines.

Au Moyen Age, le travail devait être réalisé de la levée du jour à la tombée de la nuit dans les champs, mais dans les cités, on appliquait l'arrêt de la période de travail vers 18 heures en hiver et 21 heures en été. Les ateliers étaient situés au rez de chaussée des maisons avec l'obligation d'avoir une ouverture afin que les passants puissent vérifier l'ouvrage réalisé.

Le roi Louis IX (Saint Louis) a nommé Etienne Boileau prévôt de Paris en l'an 1261 pour représenter l'autorité royale avec la mission d'encadrer la juridiction des métiers exercés dans la cité. Devant la difficulté d'obtenir des textes juridiques écrits de chaque corporation, il a demandé à chaque corporation de rédiger les usages oraux afin de réaliser le livre juridique intitulé "Les établissements des métiers de Paris" paru en l'an 1268. Dans la deuxième partie du livre, il a été abordait la fiscalité due par les différents métiers. De plus en plus, il était substitué le paiement en nature par une somme en argent

Au niveau des obligations, les maîtres des métiers devaient constituer une milice journalière d'environ 60 personnes pour assurer la surveillance durant la nuit aux portes et dans les rues de Paris

Au XIIIe siècle, le Roi de la Francie Occidentale Philippe Auguste a entrepris de reconquérir la Normandie. En l'an 1202, son armée a envahi ce duché et la ville de Rouen tombe le 24 juin après un siège de 40 jours. Le Roi de France a fait raser une partie des défenses de la cité et il a ordonné la construction du château de Rouen. Après cet épisode, le Duché de Normandie est rattaché à la couronne de France. Au niveau du développement économique de Rouen, le Roi de France contribue à accroître son commerce sur la Basse Normandie. Ainsi, Rouen devient la deuxième ville de la France après Paris en termes de démographie. A Paris, le roi a renforcé sa défense en faisant construire une enceinte fortifiée sur la rive droite de la Seine. Les travaux ont duré environ 20 ans.

- Evolution de la société médiévale

Au cours des croisades au Moyen Orient, la noblesse européenne va découvrir un mode de vie plus raffiné. On emploie de nouvelles étoffes comme la soie dans l'habillement et dans le domaine de la gastronomie, on assaisonne avec des épices la confection de certains plats. Cet Art de vivre s'est introduit en Europe Occidental chez les cours royales et la haute noblesse.

Au cours des siècles, l'aristocratie a adopté cette évolution comportementale dans son art de vivre. Cependant, les seigneurs ont dû investir des sommes importantes pour faire face aux dépenses de la construction du château fort en pierre. L'adoption du nouvel art de vivre a augmenté le train de vie de la noblesse. Devant la forte augmentation des dépenses à la fois liées à la construction et à l'entretien du château fort en pierre et au train de vie, les seigneurs vont accorder la liberté à leurs serfs moyennant le paiement d'un prix. Ainsi, une partie des serfs vont devenir des vilains dans les champs seigneuriaux.

Les revenus de la noblesse médiévale de l'Europe Occidentale sont liés à l'exploitation de leurs terres, aux taxes et à la conquête de nouveaux fiefs. En temps de paix, l'accroissement de nouvelles terres se fait soit par le mariage soit par un "cadeau" pour un service rendu à son roi ou à son suzerain. En temps de guerre, le roi peut accorder à quelques compagnons d'armes de nouveaux fiefs sur les territoires conquis et il y a le partage du butin de la campagne militaire pour dédommager les seigneurs des frais engagés par leurs troupes. Les troupes étaient souvent constituées par des mercenaires qui sont des soldats professionnels qui se loueaient aux rois et aux seigneurs.

Le développement du commerce est lié à l'étendue et au bon état d'un réseau d'infrastructure de routes et de voies navigables, mais aussi à la sécurité de circuler sur les chemins. Depuis la chute de l'Empire romain, les blocs de pierre des voies ont été retirés pour servir à la construction de châteaux forts et de maisons. En conséquence, le réseau terrestre était en très mauvais état.

Le développement des lieux de pèlerinages en Europe Occidentale a connu une fréquentation de plus en plus importante de la part des fidèles grâce à l'action des curés. Au cours de leur ministère, les curés ont insisté pour que les fidèles parcourent les chemins de la foi pour faire pénitence. Le Clergé a été alerté sur la question de la protection des pèlerins. La Curie romaine a mandaté l'Ordre du Temple pour assurer la sécurité sur les chemins de la foi en traquant les pillards, les mercenaires et les bandits de grand chemin. Les Hospices à travers les moines ont assuré la mission de l'accueil avec le gite et le couvert. Les chemins de Compostelle sont devenus les chemins sécurisés les plus fréquentés de la Francie Occidentale jusqu'au Nord des royaumes chrétiens d'Espagne.

Au Moyen Orient, après la défaite du siège de Saint Jean d'Acre en l'an 1291les templiers sont battus par les Mamelouk, le royaume de Jérusalem des chrétiens est terminé. En conséquence, la perte de la "Terre Sainte" oblige l'Ordre du Temple à revenir dans l'Europe médiévale. Les templiers installés dans leurs commanderies sont implantés dans toute l'Europe. Chaque commanderie avait des terres où la production agricole pouvait enrichir l'Ordre du Temple. Au fil du temps, les revenus financiers des Templiers ont permis d'établir un système de prêt financier à travers toute l'Europe. Au cours des siècles, l'Ordre du Temple a fourni des moines soldats et des fonds pour participer aux guerres religieuses lors des croisades ...Les templiers avaient élaboré un système de "lettre de change" pour accompagner les pèlerins vers la Terre Sainte. A Paris, la Commanderie était le lieu où était conservé les revenus de toutes des commanderies de la francie occidentale (France). Ce lieu est l'un des plus sécurisés du royaume. Au cours des croisades, le roi de la francie occidentale pouvait déposer le "Trésor royal" comme en l'an 1146 avec Louis VII.

Lors du règne du roi Philippe IV Le Bel, le roi va engager des réformes institutionnelles et fiscales afin de restaurer un pouvoir royal centralisé.Cette volonté politique s'est heurtée à la présence de l'Ordre du Temple, un ordre religieux d'environ 15.000 moines soldats au service du Pape dans toute l'Europe. Le bras armé du Pape est devenu un obstacle en Francie. Au niveau financier, les différentes campagnes militaires contre les seigneurs et le roi d'Angleterre pour agrandir le territoire de son royaume ont vidé des caisses royales.

En conséquence, le 13 octobre de l'an 1307, une campagne d'arrestation des templiers est organisée sur toute la Francie. Les biens sont saisis et ils sont vendus au profit de la couronne royale.

La restauration d'une partie du réseau terrestre de circulation et les progrès techniques apportés aux attelages ont permis le développement du commerce des marchandises sur des distances plus longues. L'attrait de la noblesse européenne occidentale pour les marchandises orientales basées sur les épices et les tissus a encouragé les commerçants à s'unir dans la création de confréries et de Guildes de commerçants.

 

 

Commerçant et maître artisan

Peste

 

Paris

Vers XIIIe siècle sa population est d'environ 200.000 habitants. La Guerre de Cent ans entre la France et l'Angleterre a apauvri Paris. Il faut attendre la Renaissance et le développement chaotique de l'urbanisme parisien pour que l'autorité royale en 1500 impose une ordonnance architecturale qui définit la construction du pont Notre Dame. Le roi François 1er va ordonner une série de construction comme la reconstruction du Louvre. Le roi Henri IV va relancer la construction à Paris après la guerre de religion entre les protestants et les catholiques. La démographie de Paris explose par l'immigration des ruraux vers la capitale.

Le pouvoir royal a besoin de montrer sa puissance par rapport au pouvoir des parisiens. Il va montrer sa suprématie à travers l'urbanisme de la capitale. Par exemple, c'est Marie de Médicis qui décide en 1616 d'aménager à travers des champs et des marécages, une longue allée bordée d'arbres qui relie le Palais des Tuileries à son jardin. Cette allée est appelé le "Cours de la Reine". Il faut attendre le Roi Soleil, Louis XIV pour reprendre le tracé par André Le Notre pour définir une certaine perspective qui sera continué sous Louis XV avec la création de la place de la Concorde puis avec la Révolution Française et la période napoléonienne, l'Arc de Triomphe. En 1871, les insurgés de la Commune de Paris brûle le Palais des Tuileries.

Le Moyen Age

- Chevalerie

- les croisades

- Compagnons du tour de france Corporation

- La Réforme

Le siècle des Lumières

Le capitalisme & la société de consommation

La mondialisation

L'Environnement

 

 

 

 

 

Physicien américain d'origine allemande, Albert Einstein a changé par sa théorie fondamentale de la relativité, la conception humaine du temps, de l'espace et de l'univers, bouleversant la pensée scientifique et philosophique.

"La Science sans la religion est boiteuse ; la religion sans la science est aveugle." Einstein a exposé un jour sa conviction personnelle en ces termes, puis il a précisé : "Une personne religieuse est croyante en ce sens qu'elle ne doute absolument pas de l'existence des finalités supra personnelles qui n'exigent ni n'admettent aucun fondement rationnel." Dans son existence, il n'a fait place ni aux prières ni à l'adoration. Pourtant il a été animé par la foi profonde, sans fondement rationnel, qu'il restait des lois de la Nature à découvrir. Il a consacré sa vie à leur découverte.

m

 

 

Lu 1666 fois Dernière modification le mercredi, 06 mai 2020 08:28
Connectez-vous pour commenter
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…